Petites pièces pour grands projets

Publié le 07/01/2014 - 09:06
Mis à jour le 07/01/2014 - 12:40

A partir de ce mercredi 8 janvier 2014, les tirelires de l'opération pièces jaunes sont à retirer dans les bureaux de Poste. La collecte de cette 25e campagne  pour venir en aides aux enfants et ados hospitalisés court  jusqu'au 15 février. En Franche-Comté, l’opération "Pièces Jaunes" a permis depuis 1989 de financer 100 projets pour un montant d'un peu plus de 1,3 million d'euros. 

1295966063.jpg
Mme Chirac accueillie par deux tirelires... ©carvy

« Pièces jaunes 2014 »

PUBLICITÉ

Sous l’égide de  Bernadette Chirac, Présidente de la Fondation Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France et avec le soutien de  David Douillet et de Christian Karembeu, l’opération pièces jaunes met à disposition des millions de tirelires pour la collecte des dons : un appel à la générosité de tous pour améliorer la vie quotidienne des enfants et des adolescents dans les hôpitaux.

 A partir du 8 janvier, les tirelires sont à retirer dans un bureau de Poste. Il fut ensuite les monter, les remplir et les rapporter jusqu’au 15 février. Depuis 1989, les Pièces Jaunes ont soutenu 7819 projets dans 444 villes, 638 établissements et 1632 services

Depuis 25 ans en Franche-Comté, la somme totale récoltée s’élève à 1.303.509 €. Les dons ont permis de financer une centaine de projets à travers les quatre département de la région :

  • Doubs : 50 projets subventionnés pour un montant de 995.019 €

Le Centre hospitalier de Besançon a pu financer l’acquisition de matériel informatique pour équiper l’atelier de médiation.

  • Jura : 11 projets subventionnés pour un montant de 218.921 €

Grâce à la subvention de la Fondation, l’Hôpital Saint Ylie de Dole a pu faire l’acquisition d’un minibus pour permettre aux enfants de bénéficier d’activités extérieures.

  • Haute-Saône : 18 projets subventionnés pour un montant de 60.908 €

Le Centre hospitalier de la Haute Saône de Vesoul a pu financer la réalisation de décors sur l’ensemble des fenêtres du couloir du pôle pédiatrie.

  • Territoire-de-Belfort : 21 projets subventionnés pour un montant de 28 660 €

Le Centre hospitalier de Belfort Montbeliard a par exemple  pu faire l’acquisition de mobilier adapté permettant d’améliorer l’accueil et le confort des enfants hospitalisés aux urgences.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Peut-ont vacciner contre le cancer ?

Peut-ont vacciner contre le cancer ?

recherche • C’est l’enjeu de recherches menées depuis dix ans déjà par le Professeur Olivier Adotévi et l’UMR 1098 Inserm/EFS/UFC de Besançon. L’équipe qu’il dirige a mis en place un vaccin thérapeutique anti-cancer universel, et non préventif,  appelé UCPVax, breveté en 2012. Les premiers essais cliniques ont été engagé depuis la fin de l'année 2016 au CHRU de Besançon

15 août : une semaine de dons en Franche-Comté

15 août : une semaine de dons en Franche-Comté

Pour l’EFS, le jour férié du 15 août représente 600 pochettes de sang en moins, rien qu’en Franche-Comté. Pour pallier à ce manque, il organise une semaine du don, jusqu'au 17 août, à Besançon, Belfort et dans plusieurs villages de la région. Un masseur sera même aux Hauts-du-Chazal...

Neuf astuces pour éviter les piqûres de moustiques…

Neuf astuces pour éviter les piqûres de moustiques…

Le soleil, la chaleur… Que de bons côtés dans l’été qui nous feraient presque oublier que cette saison est également synonyme d’invasion de moustiques. Chaque année, les femelles moustiques (car oui, ce sont elles qui nous piquent !) sont responsables de millions de boutons qui démangent. Après avoir essayé les prises ou les sprays, nous nous sommes demandés quels étaient les remèdes naturels anti-moustiques...

Ambroisie : Comment en venir à bout ?

Ambroisie : Comment en venir à bout ?

Depuis quelque temps, une tache d'ambroisie, plante très allergisante, a été repérée à Besançon. Elle sera rapidement arrachée par les autorités compétentes. Que doit-on faire si l'on est confronté à cette plante sur son terrain ? Un agent de Fredon Franche-Comté nous répond.

Santé : évitez l’hydrocution

Santé : évitez l’hydrocution

Choc thermique • L'été est chaud, c'est donc l'occasion de profiter des lacs et des piscines des environs pour se rafraîchir et se détendre. Mais attention à l'hydocution ! Après un bon barbecue et quelques verres de rosé au soleil, on pourrait avoir envie courir dans l'eau pour se rafraîchir... Les professionnels de la santé vous diront que c'est une très mauvaise idée ! Voici quelques précautions à prendre avant de plonger.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 14.86
ciel dégagé
le 26/08 à 6h00
Vent
1.39 m/s
Pression
1019.06 hPa
Humidité
77 %

Sondage