Peugeot Japy sauvé, mais 100 emplois supprimés

Publié le 30/09/2020 - 18:40
Mis à jour le 30/09/2020 - 18:32

Le sous-traitant automobile Peugeot Japy à Valentigney, qui était en redressement judiciaire, sera repris par l’industriel français F2J mais avec la suppression de 100 emplois à la clé, a-t-on appris mercredi 30 septembre 2020 de source syndicale.

©Alexane Alfaro ©
©Alexane Alfaro ©

Le tribunal de commerce de Paris, siège du précédent propriétaire, le groupe Farinia, a choisi mercredi l'offre de reprise présentée par F2J, avec effet dès mercredi minuit, a indiqué Dany Beugin, élu syndical FO de Peugeot Japy.

Le dossier de ce groupe de mécanique et sous-traitance automobile prévoit la préservation de 144 emplois sur les 243 actuels, a-t-il précisé. "C'était l'offre la mieux-disante au niveau social", a commenté M. Beugin, rappelant qu'elle avait reçu l'avis favorable de l'intersyndicale FO-CFDT.

La CFE-CGC avait en revanche soutenu l'autre offre menée par un ancien dirigeant de Peugeot Japy. Celle-ci prévoyait de ne reprendre que 115 salariés mais elle apparaissait "plus solide au niveau industriel", a souligné Stéphane Mine, représentant ce syndicat. Fabricant d'éléments de boîtes de vitesse, Peugeot Japy Technologies pourra compter sur un engagement de commandes de PSA, son désormais unique client, à hauteur de 21 millions d'euros par an pendant cinq ans à partir de début 2021, a précisé M. Beugin.

Bien qu'elle porte toujours le nom de la famille Peugeot qui l'a fondée en 1830 dans les pièces pour les machines de filature textile, l'entreprise n'a plus de lien capitalistique avec celle-ci depuis le début des années 2000, ni avec PSA.

Sa survie à court terme dépendait en revanche du constructeur français, car celui-ci reste son seul débouché suite à la perte de marchés avec General Motors et avec l'équipementier Bosch, ce dernier avec effet ce 30 septembre, a rappelé M. Beugin. Or l'actuel contrat avec PSA arrive à échéance en avril prochain.

Peugeot Japy Technologies avait été placé en redressement judiciaire en juin, conséquence d'une division par trois de son chiffre d'affaires en deux ans, qui avait fait passer ses effectifs de 500 à moins de 250, par
suppression d'une trentaine de contrats à durée indéterminée et renvoi de tous les intérimaires.

Son propriétaire depuis 2018, le groupe de forge et fonderie Farinia, avait invoqué les conséquences de la crise du Covid-19. Selon les syndicats en revanche, la dégradation de la situation était imputable aux "erreurs de gestion" de Farinia.

Peugeot Japy Technologies est en mesure de travailler pour d'autres secteurs que l'automobile, du fait de sa spécialité dans l'usinage, a souligné M. Beugin.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

La Bourgogne-Franche-Comté représentée au plus grand salon européen des nouvelles technologies…

L'intelligence artificielle (IA) règne en maître sur VivaTech, le plus grand salon européen sur les nouvelles technologies, qui s'ouvre mercredi 22 mai 2024 à Paris avec des têtes d'affiche internationales du secteur. La Bourgogne-Franche-Comté est présente avec un pavillon régional dédié…

Quoi de neuf pour le printemps et l’été 2024 chez BAUD

QUOI DE NEUF ? • Le printemps est déjà bien entamé et l’été se profile à l’horizon. Fête des mères, fête des pères, jeux olympiques, évènements personnels… la maison BAUD vous propose des desserts et créations adaptés à tout évènement de l’année, de même que nous ajustons notre offre en fonction des saisons. C’est le moment des communions, le début de la saison des mariages, bientôt des envies de glaces lorsque la température va augmenter…

Pour ses 50 ans, mignotgraphie ouvre ses portes le 24 mai 2024 !

PUBLI-INFO • Aujourd’hui, Mignotgraphie® compte une quarantaine de salariés et réalise des impressions à destination de toute la France, mais tout a commencé dans la boucle en 1974 de l’association de deux frères photographes, Yves et Alain Mignot. Récemment diplômés d’une école de photographie, fils d’un photographe installé à Pontarlier, ils décident de se lancer dans l’aventure photographique.

Effondrement rue de Vesoul : Laurent Croizier demande la mise en place “d’un mécanisme d’aide financière pour les commerces en difficultés”

Suite à l’effondrement de la chaussée survenu le 25 février dernier rue de Vesoul à Besançon, le député du Doubs alerte ce mois de mai 2024 sur l’avenir des commerces. A ce titre, il demande qu’une aide soit mise en place…

Installation du premier Comité régional pour l’emploi : quel sera son rôle ?

Le jeudi 16 mai 2024, au Conseil régional, Franck Robine, préfet de la région Bourgogne-Franche-Comté et préfet de la Côte-d'Or et Marie-Guite Dufay, présidente du Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, ont installé le premier Comité régional pour l'emploi, une instance opérationnelle de la loi pour le plein emploi de décembre 2023.

Pizza à la part, un nouveau concept proposé place du 8 Septembre à Besançon

Vendredi 17 mai 2024 à partir de 11h30, Slice Pizza situé place du 8 Septembre à Besançon accueillera ses premiers clients. C’est une première : la vente de pizza à la part ! Un concept porté par deux jeunes entrepreneurs, Luc et Louis, qui ont souhaité s’installer dans la capitale franc-comtoise, après le succès qu’à rencontré leur première boutique à Dijon.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 10.52
légère pluie
le 23/05 à 0h00
Vent
1.63 m/s
Pression
1016 hPa
Humidité
95 %