Alerte Témoin

Plus de 5000 croyants à la béatification de Jean-Joseph Lataste

Publié le 03/06/2012 - 20:03
Mis à jour le 04/06/2012 - 07:46

La béatification du père Lataste, enterré au couvent de Montferrand-le-Château, a attiré la foule cet après-midi à Besançon-Micropolis. C’est le huitième béatifié français hors de Rome.

bienheureux

PUBLICITÉ

Trois cardinaux, une trentaine d’archevêques et d’évêques, des centaines de sœurs et de prêtres et plus de 5000 catholiques réunis à Micropolis à Besançon pour la béatification du père Lataste (1832-1869)… Le fondateur de la congrégation des Sœurs dominicaines de Béthanie, qui a œuvré à la réhabilitation et à la réinsertion des femmes détenues, a presque fait le plein.

Une cinquantaine de membres de la famille du béatifié, originaire de Cadillac près de Bordeaux, a également tenu à assister à la messe présidée par le cardinal Angelo Amato, représentant du pape, qui a également encensé le reliquaire de Jean-Joseph Lataste, contenant des vertèbres cervicales, habituellement déposé au couvent de Montferrand-le-Château.

Ce n’était évidemment pas le public habituel de Micropolis avec ses foires et ses spectacles. L’ambiance n’était pas coincée pour autant. Les applaudissements ont jailli quand la photo géante de 4 mètres sur trois du désormais bienheureux a été déployée derrière l’autel en début de cérémonie.

Affublés de foulards jaunes, blancs ou rouges, les participants ont manifesté plus d’une fois leur satisfaction de voir la concrétisation de la béatification de Jean-Joseph Lataste entamée en 1937 et complétée par la reconnaissance d’un miracle posthume en 1943. Une béatification qui correspond également à une réhabilitation car l’œuvre du père Lataste n’a pas toujours été vue d’un bon œil par la hiérarchie de l’Eglise.

« Puisse son exemple nous stimuler aujourd’hui pour être davantage dignes de Dieu », a affirmé André Lacrampe, archevêque de Besançon, en annonçant que le père Lataste sera célébré tous les ans à la date du 5 septembre. L’occasion pour la communauté catholique de méditer régulièrement cette petite phrase traduisant l’état d’esprit du bienheureux : « Les plus grands pécheurs, les plus grandes pécheresses ont en eux ce qui fait les plus grands saints ».

Une image pieuse, imprimée à 10 000 exemplaires, avec à son dos une prière pour demander la canonisation du père Lataste, a été distribuée à la sortie à tous les participants. Car la béatification est un préliminaire à la canonisation prononcée par le pape et qui permet de devenir saint.

Combien de temps faudra-il au bienheureux Lataste pour accéder à ce rang ultime ? L’avenir le dira, mais, outre les prières et les courriers parvenant sur sa tombe, il faut impérativement que se produise un second miracle posthume comme par exemple une guérison par intercession.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Septième « urbi et orbi » de Noël pour le pape François

Le pape François doit adresser son traditionnel message "urbi et orbi" à la ville de Rome et au monde, en latin,  à l'occasion de son septième Noël dans ses fonctions, mercredi au Vatican, pour un vaste tour d'horizon des zones de conflits. Mardi soir, lors de sa traditionnelle homélie de la messe de Minuit, l'Argentin avait mis l'accent sur l'amour "inconditionnel" et "gratuit" face à la logique marchande  

Voile refusée dans une maison de retraite : la paroisse a trouvé un appartement à la religieuse

Le père Florent Belin, curé de la paroisse Notre-Dame de la Motte de Vesoul, tient à s'exprimer dans un communiqué après l'ampleur prise dans les médias après son édito sur la laïcité dans un bulletin paroissial. Le prêtre s'interrogeait que la notion de laïcité après avoir eu connaissance de l'histoire d'une religieuse venue prendre sa retraite à Vesoul et qui souhaite continuer à porter le voile et l'habit.

Polémique sur le voile : l’assemblée régionale « profondément marquée » selon Marie-Guite Dufay

Le Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, qui se réunissait ce vendredi 15 novembre 2019 en assemblée plénière un mois après la polémique déclenchée par un élu RN au sujet d'une femme voilée dans le public, reste "profondément marqué", a estimé sa présidente (PS) Marie-Guite Dufay.

Port du voile : le Sénat vote l’interdiction pour les parents accompagnant les sorties scolaires

La polémique née de l'intervention de Julien Odoul le 11 octobre 2019 à Dijon à l'encontre d'une mère voilée qui accompagnait une sortie scolaire continue de faire débat en France. Mardi 29 octobre 2019, le Sénat, à majorité de droite a adopté dans un contexte explosif, une proposition de loi LR visant à interdire le port de signes religieux aux parents accompagnant des sorties scolaires, jugée "contre-productive" par le ministre de l'éducation Jean-Michel Blanquer.  

Polémique sur le voile : la plainte est « une opération de victimisation » selon Odoul (RN)

Le président du groupe RN au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté Julien Odoul, qui avait demandé vendredi 11 octobre 2019 à ce qu'une femme dans le public retire son voile, a dénoncé jeudi une "opération de victimisation" après que cette dernière a annoncé porter plainte.

La Licra soutient la mère voilée au conseil régional

Les "Licra" (ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme) de Besançon et Dijon ont annoncé qu’elles accompagneraient la mère voilée dans ses démarches en estimant qu’elle ne méritait pas le bruit et la fureur alors qu’« elle accomplissait un paisible devoir civique » en accompagnant la classe de son fils au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté. 

Station de Métabief

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 6.87
légère pluie
le 17/02 à 18h00
Vent
3.42 m/s
Pression
1025 hPa
Humidité
92 %

Sondage