Pôle Emploi prévoit une hausse des intentions d'embauches en Bourgogne-Franche-Comté

Publié le 15/05/2021 - 11:01
Mis à jour le 11/05/2021 - 16:45

La dernière enquête "Besoins en main d’œuvre (BMO) des entreprise" montre qu’après une année 2020 marquée par une crise inédite et une baisse des recrutements, l’amélioration de la situation sanitaire pourrait mener à une reprise des recrutements pour la deuxième partie de l’année 2021.

 © damien poirier
© damien poirier

L’enquête « Besoins en Main-d’oeuvre (BMO) » est une enquête réalisée chaque année par Pôle emploi avec le concours du Credoc portant sur 80 200 millions d’établissements de Bourgogne-Franche-Comté. Elle est utilisée comme outil d’aide à la décision par Pôle emploi pour mieux connaître les intentions des établissements en matière de recrutements

En 2021, la part des entreprises envisagent de recruter cette année reste stable : 23,1% en 2021 (pour 23,2% en 2019). Les chefs-lieux de la Côte d’or et du Doubs représentent un quart des projets de la région : Dijon avec 14 220 projets est le 1er bassin concernant le nombre d’intentions d’embauche (15% de la région) devant Besançon (8 550 projets), Mâcon (7 380 projets), Chalon-sur-Saône (6.800 projets) et Beaune (6.280 projets). 

Plus de la moitié des projets (53%) concernent des emplois durables (CDI) essentiellement liés à des remplacements suite à des départs définitifs de salariés (42%), à de nouvelles activités (28%) et à un surcroît d’activité (23%). 

  • En 2021, la Bourgogne-Franche-Comté fait partie des cinq régions métropolitaines dans lesquelles les projets de recrutement sont en hausse avec 94.256 intentions d’embauche annoncées (+2% par rapport à 2019).

Les services rassemblent plus de la moitié des intentions d’embauche avec 50.370 projets, l’agriculture (15.170 projets), qui concentre une partie importante de l’activité saisonnière, et la santé humaine et action sociale (13.520 projets) restent les principaux recruteurs au niveau régional devant les services scientifiques, techniques, administratifs et de soutien (11.590 projets), le commerce dans son ensemble (10.370 projets) et l’hébergement et restauration (6 870 projets). 

La part des projets jugés difficiles à concrétiser connait une baisse sensible : 46% en 2021 contre 51% en 2019. Le plus grand nombre de projets jugés difficiles concernent certains métiers du BTP (couvreurs, charpentiers, menuisiers et ouvriers de l’agencement et de l’isolation, plombiers, chauffagistes, chefs de chantiers, conducteurs de travaux) et de la santé / action sociale (médecins, spécialistes de l’appareillage médical, aides à domicile). A l’inverse, les plus fortes baisses de recrutements jugés difficiles concernent l’industrie manufacturière (de 51% en 2019 à 42% en 2021) et les services (de 52% en 2019 à 46% en 2021). 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Préparez-vous à passer une Nuit magique de Noël avec les chocolats signés Fabrice Gillotte…

Cette année, l'artisan chocolatier Meilleur ouvrier de France Fabrice Gillotte fait encore rêver les papilles des petits et des grands avec ses créations de La Nuit Magique de Noël. Une nouvelle occasion de plonger dans la douceur des oursons, la délicatesse des truffes, le glacé des marrons, la gourmandise des ours, sans oublier l'originalité des savoureuses des langues de chat en chocolat… et pas seulement. Découverte.

Lancement de la stratégie économique régionale 2022-2028 en Bourgogne Franche-Comté

Vendredi 3 décembre 2021, Marie-Guite Dufay, présidente de la Région, et Nicolas Soret, vice-président au développement économique, ont lancé les travaux du futur SRDEII (Schéma régional de développement économique, d’innovation et d’internationalisation) de La Commanderie à Dole.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 2.23
légère pluie
le 07/12 à 6h00
Vent
3.91 m/s
Pression
1017 hPa
Humidité
99 %

Sondage