"Nous Aussi", on vote !

Publié le 21/04/2017 - 17:54
Mis à jour le 16/04/2019 - 09:17

À Besançon, la délégation locale "Nous Aussi", soutenue par l'Adapei du Doubs, milite pour l'inclusion des personnes handicapées intellectuelles dans la société. Cela commence par le vote aux élections. Des membres de l'association ont rencontré des représentants des candidats à la présidentielle afin d'adapter leurs programmes.

election.jpg
election.jpg
PUBLICITÉ

Ils sont 350.000 handicapés intellectuels en âge de voter en France. Mais la vie politique leur est encore trop inaccessible. « Elles ne sont pas toujours en mesure de comprendre le contenu des programmes politiques, ni accompagnées pour prendre des décisions éclairées et exprimer leurs opinions politiques » estime l’Unapei qui fédère les associations de représentation et de défense des intérêts des personnes handicapées mentales. « Il est encore difficile de faire accepter l’idée que les personnes handicapées intellectuelles ont le droit de voter. Ces dernières rencontrent, en 2017, encore de nombreux obstacles pour participer à la vie démocratique de notre pays« .

Création d’un programme général « facile à lire »

 C’est pourquoi les délégations locales de « Nous aussi » du Doubs se sont mobilisées dès le mois de septembre et ont mis sur pied des ateliers afin d’interroger les candidats à la présidentielle dans le but d’établir une synthèse « facile à lire »  des programmes.

Maryline Coulaud a 37 ans. Handicapée intellectuelle, elle est présidente de la délégation locale de Besançon depuis deux ans.. « Une personne handicapée intellectuelle passe plus inaperçue, car elle a tendance à se taire… Aujourd’hui, on veut vraiment être intégré et être pris en compte. Accessibilité, citoyenneté et autoreprésentation : aujourd’hui, nous voulons être reconnus. »

Romaric Vieille,  responsable du service Loisirs Culture (SLCV) de l’Adapéi du Doubs a accompagné les membres de « Nous Aussi » pour rendre accessible le programme des candidats. En tout, une cinquantaine de bénéficiaires ont participé aux ateliers pour poser les questions, pour rencontrer les candidats et pour élaborer ce programme diffusé largement dans les structures adaptées du département.  « On se rend compte aujourd’hui, que l’handicap intellectuel est peu pris en compte dans une société de performance où tout va très vite, alors qu’avec un handicapé intellectuel, il faut prendre plus de temps pour expliquer… »

Les membres de « Nous Aussi » Besançon ont donc rencontré des représentants d’Emmanuel Macron, de Benoit Hamon mais aussi du Modem et EELV. Ils ont également reçu les réponses du parti de Jean-Luc Mélenchon. Sollicités, le Front National, Les Républicains, l’UPR et Debout la France n’ont pas répondu. Pas de réponse non plus de Lutte Ouvrière, du NPA de solidarité et de Jean Lassalle.

Pour Maryline, ce programme facile à lire l’a vraiment aidé à faire son choix. Si elle tient évidemment à garder son vote secret, elle y voit désormais plus clair dans les programmes. « Et puis, je me suis rendu compte que certains politiciens ne savaient même pas ce qu’était vraiment une handicapée intellectuelle. On a envie de se faire entendre. Une voix est une voix et la mienne n’est pas moins importante qu’une autre… « 

 Info +

 Depuis la loi sur le handicap de 2005, « toute personne handicapée a droit à (…) l’accès aux droits fondamentaux reconnus à tous les citoyens ainsi que le plein exercice de sa citoyenneté ». Mais les handicapés mentaux sous tutelle devaient néanmoins être autorisés à voter par une décision du juge.

 La réforme de la protection juridique des majeurs a inversé la logique en 2009: les personnes sous tutelle –dont la majorité sont des handicapés mentaux– ont le droit de vote sauf avis contraire du juge. Entre 350 et 400.000 personnes handicapées mentales de plus de 18 ans peuvent dès lors voter, selon l’Unapei. 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Un appel pour rassembler le Parti écologiste et le Parti socialiste

Un appel pour rassembler le Parti écologiste et le Parti socialiste

Lors des élections européennes de mai dernier, le Parti socialiste a connu une défaite historique en France. Avec 6,2 % des voix, le PS se situe loin derrière les autres grands partis français. Aujourd’hui, le PS lance un appel pour s’associer avec les écologistes qui rejoignent les mêmes valeurs. Martial Bourquin, sénateur du Doubs, approuve cet appel.

72 maires et élus locaux de droite et du centre expriment leur soutien à Macron

72 maires et élus locaux de droite et du centre expriment leur soutien à Macron

72 maires et élus locaux de droite et du centre ont exprimé dans une tribune, diffusée samedi par le Journal du Dimanche, leur soutien à Emmanuel Macron, au moment où le parti de droite Les Républicains subit une crise profonde après sa déroute aux élections européennes. Parmi eux, on retrouve notamment le maire  "Agir" de Vesoul, Alain Chrétien.

Emmanuel Macron au vernissage de l’exposition « Yan Pei-Ming face à Courbet » lundi 10 juin

Emmanuel Macron au vernissage de l’exposition « Yan Pei-Ming face à Courbet » lundi 10 juin

Le programme de la visite présidentielle • Le président de la République sera bien à Ornans ce  lundi 10 juin 2019  le jour même du bicentenaire de la naissance de Gustave Courbet (10 juin 1819) pour l'inauguration de la nouvelle exposition "Yan Pei-Ming face à Courbet". Cette dernière fait partie des 15 en France ayant reçu cette année le label "Exposition d’intérêt national" du ministère de la Culture. Le Président de la République sera accompagné par Franck Riester, ministre de la Culture, Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, et Sébastien Lecornu, ministre chargé des Collectivités territoriales.

Projet de loi santé : Martial Bourquin dépose des amendements pour lutter contre les déserts médicaux

Projet de loi santé : Martial Bourquin dépose des amendements pour lutter contre les déserts médicaux

Dans le cadre du projet de loi Organisation du système de santé e, débat actuellement au Sénat, le PS Martial Bourquin a déposé des amendements visant à lutter contre les déserts médicaux et propose le conventionnement sélectif  ou "territorialisé" des médecins libéraux.

Municipales à Besançon : le candidat Alauzet lance sa phase de consultation auprès des Bisontins

Municipales à Besançon : le candidat Alauzet lance sa phase de consultation auprès des Bisontins

N'osant imaginer ne pas avoir l'investiture d'En Marche d'ici début juillet pour les municipales de 2020 à Besançon, le député du Doubs Éric Alauzet entame ce 3 juin 2019 une nouvelle phase de sa campagne. Jusqu'au 12 juillet, une cinquantaine d'enquêteurs vont aller à la rencontre des habitants dans le but de récolter "plusieurs milliers" d'avis. Éric Alauzet souhaite présenter à l'automne son projet "en dehors des clivages politiques et des appareils" et avec une équipe ouverte et renouvelée.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 20.33
partiellement nuageux
le 16/06 à 12h00
Vent
1.96 m/s
Pression
1022.19 hPa
Humidité
58 %

Sondage