Alerte Témoin

Projet des Vaîtes à Besançon : le Conseil d'État tranche en faveur des écologistes

Publié le 04/07/2020 - 16:36
Mis à jour le 29/07/2020 - 11:06

Ce vendredi 3 juillet 2020, le Conseil d'État a tranché en faveur des écologistes dans le dossier des Vaîtes à Besançon.

Occupation des Vaites à Besançon
Occupation des Vaites à Besançon ©La Vigie des Vaîtes/Facebook

Depuis mercredi 17 juin, deux associations, France Nature Environnement du Doubs et du Territoire de Belfort, occupent les Jardins des Vaîtes pour lutter contre la construction d'un écoquartier. Un projet mis en suspend depuis mai 2019.

Suite à la décision du Conseil d'État ce jour, les travaux ne pourront pas toujours pas reprendre, une nouvelle "victoire" pour les associations et les écologistes.

Le Conseil d’Etat a "reconnu l’intérêt public majeur de l’écoquartier des Vaites"

De son côté, Territoire 25, le porteur du projet d'éco-quartier, explique dans un communiqué que le Conseil d’Etat a "reconnu l’intérêt public majeur de l’écoquartier des Vaites et a, en conséquence, annulé l’ordonnance n°1900636 du Tribunal Administratif. Il est donc établi que l’opération répond bien à des besoins majeurs en habitat et qu’il faut les satisfaire."

Toutefois, le Conseil d’Etat renvoie la décision sur la validité de l’arrêté du Préfet du Doubs du 18 mars 2019 autorisant les travaux d’aménagement au Tribunal Administratif de Besançon, devant lequel le Conseil d’Etat demande à Territoire 25, aménageur de l’écoquartier des Vaites, d’apporter des compléments d’information "pour justifier que le besoin de logement identifié ne pouvait pas être satisfait par des solutions alternatives. Dans l’attente, les travaux restent suspendus."

Pour l'aménageur, "Il convient de noter que même si la reprise des travaux avait été autorisée, celle-ci n’était pas à l’ordre du jour sans indication et nouvelle feuille de route de la nouvelle municipalité."

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Vaîtes

Avenir des Vaîtes : discordes entre la Ville de Besançon et le « Jardin des Vaîtes »…

Anne Vignot, maire de Besançon, recevait en entretien ce jeudi 23 juillet 2020 deux membres de l'association le Jardin des Vaîtes (Marie-Hélène Parreaux et Claire Arnoux). Sur le l'avenir des Vaîtes, des discordes sont notables entre les deux parties. De plus, un arrêté sera prochainement pris par la mairie pour la déconstruction de la vigie (voir notre article).

Un arrêté sera pris pour la destruction de la vigie des Vaîtes

Nous avions rencontré plusieurs membres du collectif de la Vigie des Vaîtes ce mardi à Besançon. Ils expliquaient que cette dernière avait pour but de "veiller" en montant la garde tout en promettant un "renforcement de la sécurité".  Ce n'est pas suffisant pour la maire de la ville qui annonce ce jeudi 23 juillet 2020 qu'un arrêté sera mis en place. La date ? "Dès que les services le pourront", précise-t-elle.

Société

Acte de violence commis par un policier : Anne Vignot salue la décision immédiate du préfet de saisir l’IGPN

Suite à une vidéo d’une interpellation le 30 juillet 2020 dans le quartier de Planoise à Besançon, montrant un policier assénant un violent coup à un jeune homme à Besançon, qui a été portée à sa connaissance ce vendredi 31 juillet 2020 après-midi, Joël Mathurin, préfet du Doubs, a décidé de saisir "sans délai" l’IGPN. Une décision que salue la maire de Besançon Anne Vignot dans un communiqué.

Sécurité à Planoise : le préfet du Doubs saisit l’IGPN

Suite à une vidéo d’une interpellation le 30 juillet 2020 dans le quartier de Planoise à Besançon, montrant un policier assénant un violent coup à un jeune homme à Besançon, qui a été portée à sa connaissance ce vendredi 31 juillet 2020 après-midi, Joël Mathurin, préfet du Doubs, a décidé de saisir "sans délai" l’IGPN.

Il est aujourd’hui possible de régler ses impôts et autres factures administratives chez le buraliste, mais à quelques conditions

Mise à jour le 1er août • La direction générale des Finances publiques a noué un partenariat avec le réseau des buralistes afin de proposer une offre de paiement de proximité pour régler vos impôts, amendes (ce qui était déjà possible auparavant) ou factures de service public (avis de cantine, de crèche, d’hôpital…). Ce service est mis en place dès ce mardi 28 juillet.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     11.01
    nuageux
    le 04/08 à 6h00
    Vent
    1.02 m/s
    Pression
    1015 hPa
    Humidité
    97 %

    Sondage