Remise en liberté du Dr Péchier : l'appel du parquet examiné le 12 juin

Publié le 24/05/2019 - 18:11
Mis à jour le 24/05/2019 - 18:11

La cour d'appel de Besançon examinera le 12 juin 2019 l'appel du parquet contre la décision de laisser en liberté sous contrôle judiciaire le Dr Frédéric Péchier, après sa mise en examen pour 17 empoisonnements présumés, a-t-on appris vendredi de source judiciaire.

justiceanesthsiste.34.jpg
Docteur Péchier © Hélène Loget

L’appel sera examiné le 12 juin 2019  par la chambre de l’instruction.

PUBLICITÉ

Mis en examen pour 17 nouveaux cas d’empoisonnement le 16 mai, après une première mise en examen en 2017 pour sept premiers empoisonnements, l’anesthésiste réanimateur avait été laissé en liberté par la juge des libertés et de la détention (JLD) alors que le parquet avait requis son placement en détention provisoire.

Son contrôle judiciaire prévoit toutefois le maintien de l’interdiction d’exercer prononcée dès sa première mise en examen ainsi que l’interdiction de se rendre à Besançon ou à Montfaucon, dans la commune voisine où il résidait. Procureur de la République, Etienne Manteaux avait indiqué quelques heures après la décision de la JLD que le parquet allait « bien évidemment » interjeter appel, tandis que les victimes présumées du Dr Péchier se disaient « profondément choquées ».

La défense du médecin avait en revanche salué « une décision juste et opportune« . Selon une source proche du dossier, le Dr Péchier, originaire de la Vienne, s’est installé depuis chez ses parents, près de Poitiers où il avait fait ses études de médecine et où son père exerce comme médecin réanimateur au CHU. Sur les 24 empoisonnements pour lesquels il est poursuivi sur des personnes âgées de 4 à 80 ans, neuf ont été mortels.

Le Dr Péchier clame cependant son innocence.

(Avec AFP)

Soyez le premier à commenter...

Un commentaire

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Un étudiant de Besançon crée un site illégal de streaming et génère 200.000 euros en crypto-monnaie

Un étudiant de Besançon crée un site illégal de streaming et génère 200.000 euros en crypto-monnaie

(MIS A JOUR) • Un homme de 22 ans, étudiant en master 2 à Besançon en robotique informatique, a été interpellé en avril 2019 suite à d'importants faits de "contrefaçon et recel de contrefaçon de séries télévisées, commis en bande organisée". Six autres personnes ont été placées en garde à vue.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 21.11
ciel dégagé
le 17/06 à 9h00
Vent
4.82 m/s
Pression
1018.87 hPa
Humidité
65 %

Sondage