Rivières de Franche-Comté : "La javel, c'est non"

Publié le 24/04/2020 - 15:51
Mis à jour le 24/04/2020 - 15:53

Le collectif SOS Loue et Rivières Comtoises demande aux communes d'interdire la javellisation des rues, pratiquée par certaines villes durant l'épidémie, à cause de ses effets sur l'environnement...

Illustration le Doubs à Besançon © D Poirier ©
Illustration le Doubs à Besançon © D Poirier ©

Ça s'est vu en France  et on se posait la question à Besançon : pour tenter d'endiguer l'épidémie, certaines communs ont passé de la javel dans leurs rues, pour en quelque sorte les désinfecter et ralentir la propagation du virus.

Mais pour le collectif SOS  LRC, c'est un très mauvaise idée. Selon lui, "l’utilisation de Javel n’a AUCUN effet positif connu pour la lutte contre le covid19."

Des effets sur l'environnement

Et en revanche, "les effets sur la santé humaine  sur l'environnement, eux sont connus et catastrophiques." "Il suffit d'un tout petit peu de Javel dans nos rivières, dans nos nappes phréatiques pour des effets désastreux."

"La Javel est un produit toxique puissant, qui tue toute forme de vie à de très faibles concentrations. Les désastres de la Javel sur l'environnement sont bien connus des pêcheurs et des gestionnaires des lacs et rivières, puisque lorsque des braconniers utilisent la Javel, c'est des dizaines de kilomètres de rivières où la vie est anéantie."

C'est pourquoi le collectif  "prie les préfets et préfètes de tout notre territoire d'utiliser leur pouvoir pour interdire aux communes d'utiliser la Javel pour désinfecter la voirie."

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Coronavirus COVID-19

Réserves de sang en baisse en Bourgogne Franche-Comté : « Nous avons des craintes pour les semaines à venir » selon le directeur de l’EFS

L'affaiblissement de la mobilisation après les fêtes de fin d'année n'a pas permis à l'Établissement français du sang (EFS) de collecter suffisamment de sang. Il constate un impact négatif sur les réserves, apprend-on dans un communiqué du 20 janvier.

« Mise en difficulté par la crise sanitaire, la culture ne doit pas devenir l’enjeu de polémiques stériles » selon Marie-Guite Dufay

Interpellée sur les lieux culturels par François Sauvadet, président du département de la Côte-d'Or et président de l'opposition de droite à la Région, la présidente de la Région Bourgogne Franche-Comté Marie-Guite Dufay, lui répond dans un communiqué ce mercredi 20 janvier.

Covid-19: vers une hausse des hospitalisations en réanimation

Le nombre de personnes malades du Covid-19 hospitalisées en réanimation a continué de grimper mardi, à 2.829 contre 2.803 la veille, selon les chiffres de Santé publique France. En Bourgogne-Franche-Comté, on dénombre 180 patients en réanimation pour cause de Covid-19, un niveau qui ne bouge pas depuis le début d'année. 90% des lits de réanimation occupés par des patients Covid-19 en Bourgogne-Franche-Comté contre 55% en moyenne en France.

Stations de ski, culture : vers un prolongement des fermetures…

Le 20 janvier 2021. C'est demain. Une date butoir pour les professionnels de la montagne, mais aussi ceux du monde culturel dans l'attente de nouvelles annonces. Mais tout porte à croire que la date de reprise devrait être à nouveau repoussée alors que les vacances d'hiver démarrent le 7 février…

Un mois d’attente pour se faire vacciner dans plusieurs centres de vaccination du Doubs

Les centres de vaccination de Besançon, Pontarlier et Audincourt ne disposent plus de créneaux de rendez-vous pour les quatre semaines à venir indique la préfecture du Doubs qui invite les citoyens "à patienter sereinement" et à ne pas solliciter les centres de vaccination éloignés de leur lieu de résidence.

Nature

Web Tv 90
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 7.2
partiellement nuageux
le 21/01 à 3h00
Vent
4.59 m/s
Pression
1002 hPa
Humidité
69 %

Sondage