Rivières de Franche-Comté : "La javel, c'est non"

Publié le 24/04/2020 - 15:51
Mis à jour le 24/04/2020 - 15:53

Le collectif SOS Loue et Rivières Comtoises demande aux communes d'interdire la javellisation des rues, pratiquée par certaines villes durant l'épidémie, à cause de ses effets sur l'environnement...

Illustration le Doubs à Besançon © D Poirier
Illustration le Doubs à Besançon © D Poirier

Ça s'est vu en France  et on se posait la question à Besançon : pour tenter d'endiguer l'épidémie, certaines communs ont passé de la javel dans leurs rues, pour en quelque sorte les désinfecter et ralentir la propagation du virus.

Mais pour le collectif SOS  LRC, c'est un très mauvaise idée. Selon lui, "l’utilisation de Javel n’a AUCUN effet positif connu pour la lutte contre le covid19."

Des effets sur l'environnement

Et en revanche, "les effets sur la santé humaine  sur l'environnement, eux sont connus et catastrophiques." "Il suffit d'un tout petit peu de Javel dans nos rivières, dans nos nappes phréatiques pour des effets désastreux."

"La Javel est un produit toxique puissant, qui tue toute forme de vie à de très faibles concentrations. Les désastres de la Javel sur l'environnement sont bien connus des pêcheurs et des gestionnaires des lacs et rivières, puisque lorsque des braconniers utilisent la Javel, c'est des dizaines de kilomètres de rivières où la vie est anéantie."

C'est pourquoi le collectif  "prie les préfets et préfètes de tout notre territoire d'utiliser leur pouvoir pour interdire aux communes d'utiliser la Javel pour désinfecter la voirie."

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Coronavirus COVID-19

Hausse des contaminations et hospitalisations, stabilité en réanimation

Covid-19 •

Avec plus de 10.200 nouveaux cas positifs en moyenne chaque jour dans la région, les contaminations sont toujours en hausse avec un taux d'incidence de 2.800 cas pour 100.000 habitants. Ce dernier atteint jusqu'à 3.400 cas pour 100.000 habitants dans le Doubs. On dénombre 130 hospitalisations supplémentaires en une semaine. En revanche, 158 patients sont en soins critiques, un chiffre stable depuis plus de 15 jours.

Covid-19 : le centre de vaccination Résal a rouvert ses portes et accueille aussi les enfants dès 5 ans

Suite à la fermeture du vaccinodrome de Micropolis, quatre centres de vaccination ont ouvert leurs portes ce lundi 17 janvier dans le Grand Besançon, dont deux à Besançon. Le préfet du Doubs, la maire et la déléguée départementale de l'ARS du Doubs ont visité le centre Résal dans le quartier Palente.

Nature

Pollution : le réseau Ginko toujours gratuit ce dimanche 16 janvier 2022

Suite à l’ alerte aux particules fines émise vendredi, Grand Besançon Métropole a décidé dans un premier temps de rendre le réseau Ginko gratuit ce samedi 15 janvier (lignes urbaines et périurbaines). L'épisode de pollution se poursuivant, la mesure est reconduite pour ce dimanche 16 janvier 2022.

Alerte pollution aux particules fines en Bourgogne-Franche-Comté ce samedi

Atmo Bourgogne-Franche-Comté, en charge de la surveillance de la qualité de l'air, place le Doubs, le Jura, le Territoire de Belfort, la Côte d'Or et la Saône-et-Loire en alerte aux particules à partir de ce samedi 15 janvier 2022. La vitesse sera réduite de 20 km/h par rapport aux limitations existantes supérieures ou égales à 90 km/h.

"Nous Autrement" : une nouvelle marque de producteurs made in Bourgogne Franche-Comté

L'Alliance Bourgogne Franche-Comté qui fédère 12.000 agriculteurs adhérents à travers les coopératives Bourgogne du Sud, Dijon Céréales et Terre Comtoise lance une marque "Nous Autrement" pour porter ses valeurs auprès des consommateurs et rétribuer "au juste prix" l’acte de production.
Offre d'emploi

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 4.38
nuageux
le 22/01 à 15h00
Vent
3.84 m/s
Pression
1035 hPa
Humidité
40 %

Sondage