Rivières de Franche-Comté : "La javel, c'est non"

Publié le 24/04/2020 - 15:51
Mis à jour le 24/04/2020 - 15:53

Le collectif SOS Loue et Rivières Comtoises demande aux communes d’interdire la javellisation des rues, pratiquée par certaines villes durant l’épidémie, à cause de ses effets sur l’environnement…

Le Doubs à Besançon © D Poirier
Le Doubs à Besançon © D Poirier

Ça s'est vu en France  et on se posait la question à Besançon : pour tenter d'endiguer l'épidémie, certaines communs ont passé de la javel dans leurs rues, pour en quelque sorte les désinfecter et ralentir la propagation du virus.

Mais pour le collectif SOS  LRC, c'est un très mauvaise idée. Selon lui, "l’utilisation de Javel n’a AUCUN effet positif connu pour la lutte contre le covid19."

Des effets sur l'environnement

Et en revanche, "les effets sur la santé humaine  sur l'environnement, eux sont connus et catastrophiques." "Il suffit d'un tout petit peu de Javel dans nos rivières, dans nos nappes phréatiques pour des effets désastreux."

"La Javel est un produit toxique puissant, qui tue toute forme de vie à de très faibles concentrations. Les désastres de la Javel sur l'environnement sont bien connus des pêcheurs et des gestionnaires des lacs et rivières, puisque lorsque des braconniers utilisent la Javel, c'est des dizaines de kilomètres de rivières où la vie est anéantie."

C'est pourquoi le collectif  "prie les préfets et préfètes de tout notre territoire d'utiliser leur pouvoir pour interdire aux communes d'utiliser la Javel pour désinfecter la voirie."

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Coronavirus COVID-19

Covid-19 : le repli de l’épidémie se confirme selon l’agence régionale de santé

Avec un taux d’incidence en population générale désormais sous la barre des 400 cas pour 100/000 habitants, l’épidémie confirme son repli en Bourgogne-Franche-Comté selon les derniers chiffres de l'ARS Bourgogne-Franche-Comté.  Le taux de positivité des tests perd 5 points mais reste cependant élevé à près de 25%.
 

Covid-19 : le nombre de patients testés a doublé en un mois en Bourgogne-Franche-Comté  

Le nombre de tests a "de nouveau franchi" la barre des trois millions en une semaine, selon des chiffres publiés jeudi par le ministère de la Santé, sur fond de septième vague de l'épidémie de Covid-19. En Bourgogne-Franche-Comté, plus de 77.000 personnes ont réalisé un test antigénique ou PCR entre le 27 juin et le 3 juillet 2022 contre 54.000 la semaine précédente et 33.000 début juin.

Nature

Dans le Doubs, 7.000 chevreuils bientôt abattus ?

Le préfet du Doubs, par arrêté annuel, conformément aux dispositions prévues par l’article L425-8 du code de l’environnement, a fixé le nombre minimal et le nombre maximal de chevreuils à "prélever" par territoire en prenant compte des "dégâts causés par cette espèce", selon une information du 24 avril 2024. Ainsi, 7.000 chevreuils ”maximum” pourront être tués dans le département pour la saison 2024-2025. Le public peut donner son avis sur cet arrêté.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 20.68
légère pluie
le 21/05 à 15h00
Vent
3.59 m/s
Pression
1008 hPa
Humidité
48 %