Rivières de Franche-Comté : "La javel, c'est non"

Publié le 24/04/2020 - 15:51
Mis à jour le 24/04/2020 - 15:53

Le collectif SOS Loue et Rivières Comtoises demande aux communes d'interdire la javellisation des rues, pratiquée par certaines villes durant l'épidémie, à cause de ses effets sur l'environnement...

Illustration le Doubs à Besançon © D Poirier
Illustration le Doubs à Besançon © D Poirier

Ça s'est vu en France  et on se posait la question à Besançon : pour tenter d'endiguer l'épidémie, certaines communs ont passé de la javel dans leurs rues, pour en quelque sorte les désinfecter et ralentir la propagation du virus.

Mais pour le collectif SOS  LRC, c'est un très mauvaise idée. Selon lui, "l’utilisation de Javel n’a AUCUN effet positif connu pour la lutte contre le covid19."

Des effets sur l'environnement

Et en revanche, "les effets sur la santé humaine  sur l'environnement, eux sont connus et catastrophiques." "Il suffit d'un tout petit peu de Javel dans nos rivières, dans nos nappes phréatiques pour des effets désastreux."

"La Javel est un produit toxique puissant, qui tue toute forme de vie à de très faibles concentrations. Les désastres de la Javel sur l'environnement sont bien connus des pêcheurs et des gestionnaires des lacs et rivières, puisque lorsque des braconniers utilisent la Javel, c'est des dizaines de kilomètres de rivières où la vie est anéantie."

C'est pourquoi le collectif  "prie les préfets et préfètes de tout notre territoire d'utiliser leur pouvoir pour interdire aux communes d'utiliser la Javel pour désinfecter la voirie."

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Coronavirus COVID-19

Covid-19 : l’épidémie régresse en Bourgogne Franche-Comté. Les autorités restent prudentes

Avec un taux d'incidence à la baisse dans tous les départements et un plateau d'hospitalisations en légère diminution, la situation sanitaire s'améliore. Le virus circule moins même si les autorités se veulent prudente et attentes l'évolution à venir après le brassage des vacances et celui de la rentrée.

Couverture vaccinale : le Doubs à la traîne en Bourgogne-Franche-Comté

La Bourgogne-Franche-Comté suit la moyenne nationale en matière de couverture vaccinale. Elle se situe  même légèrement au-dessus. Dans la région 76% de la population en âge de se faire vacciner, de 12 ans et plus, a au moins reçu une première dose. Un taux de seulement 71 % dans le Doubs qui affiche un écart de plus de cinq points...

Contagieux et résistant au vaccin, L'OMS surveille le variant "Mu"

L'Organisation mondiale de la santé  surveille un nouveau variant du coronavirus, baptisé "Mu", qui a été identifié pour la première fois en Colombie en janvier. L'OMS précise que le variant présente des mutations qui pourraient indiquer un risque d'"échappement immunitaire" (résistance aux vaccins), et souligne que des études supplémentaires sont nécessaires pour mieux comprendre ses caractéristiques.

Nature

Xavier Thévenard : « Il est temps pour nous de choisir le bon chemin »

Urgence climatique • Le traileur, triple vainqueur de l'UTBM (ultra trail Mont Blanc en 2013 -2015 et 2018)  s'engage dans la sensibilisation de nos comportements face au changement climatique. Avec son projet "À la croisée des chemins" mené avec son sponsor - la marque On-  il invite à une véritable prise de conscience via 12 totems installés dans les montagnes du Jura.

L'avenir de l'écologie se joue (aussi) en Bourgogne Franche-Comté

"Vers une écologie de territoires ?" Temps fort du festival des solutions écologiques porté par la région Bourgogne-Franche-Comté, un débat a réuni une petite centaine de personnes mercredi 8 septembre 2021 à la Citadelle de Besançon : des élus, des partenaires de la Région et de Ville de Besançon mais aussi une trentaine de citoyens.

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 10.47
ciel dégagé
le 18/09 à 6h00
Vent
1.1 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
100 %

Sondage