Une pétition contre l'expulsion de Yaya Camara, jeune guinéen en apprentissage à Besançon

Publié le 22/01/2021 - 16:03
Mis à jour le 22/01/2021 - 16:20

Après l'histoire de Laye Fodé Traoré se terminant par la régularisation de sa situation, un autre cas fait surface : celui de Yaya Camara, jeune guinéen de 19 ans en CAP d'électricien à Besançon. Menacé d'une expulsion, une pétition est en ligne pour qu'il puisse terminer sa formation.

Yaya Camara ©Alexane Alfaro ©
Yaya Camara ©Alexane Alfaro ©

Yaya Camara subit la même menace que son compatriote Laye Fodé Traoré : jeune majeure d'origine guinéenne, il est menacé d'expulsion. Pour l'aider, l'un de ses formateurs a lancé une pétition en ligne "Pour que Yaya reste en France afin de finir son CAP", soutenu par l'entourage du jeune homme, mais aussi Stéphane Ravacley.

Dans cette pétition, le formateur de Yaya au CFA du Bâtiment de Besançon, affirme que "son savoir-être et ses compétences sont prouvées, nous devons agir pour permettre à Yaya de poursuivre sa formation et de la valider." Il ajoute que Yaya est "apprécié en entreprise comme dans son CFA".

 Son premier recours a été rejeté. Le second a été examiné le 8 janvier. Le délibéré est attendu le 26 janvier.

Ce vendredi 22 janvier, la pétition compte déjà plus de 4.200 signatures. Elle a été adressée au préfet du Doubs et à la présidente de la Région Bourgogne Franche-Comté.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Boulanger Besançon : grève de la faim

Boulanger en grève de la faim à Besançon : le MRAP exige la régularisation de Laye Fodé Traoréiné

Dans un communiqué du 13 janvier, le Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples (MRAP) de Besançon déclare son soutien au combat du boulanger Stéphane Ravacley en grève de la faim pour protester contre l'expulsion de son apprenti guinéen Laye Fodé Traoréiné, et demande la régularisation de ce dernier.

Le boulanger en grève de la faim contre l’expulsion de son apprenti conduit aux urgences

Notre journaliste avait rencontré Stéphane Ravacley, boulanger de Besançon, ce lundi vers 17h00. Ce dernier qui se trouvait en forme hier, a fait un malaise ce mardi 12 janvier 2021 vers 8h30. Il a été conduit aux urgences après plus d'une semaine grève de la faim.

Boulanger de Besançon en grève de la faim depuis 9 jours : « Non, je ne suis pas suicidaire, je fais attention »

Après 9 jours de grève de la faim pendant lesquels Stéphane Ravacley s'est nourri exclusivement de bouillons, et 8kg en moins, nous lui avons rendu visite lundi 11 janvier dans son fournil de la rue Rivotte à Besançon pour prendre de ses nouvelles ainsi que celles de Laye Traoréiné, son apprenti guinéen.

Pour protester contre l’expulsion de son apprenti, le boulanger bisontin Stéphane Ravacley continue sa grève de la faim…

9e jour de grève de la faim • Depuis le 3 janvier 2021, Stéphane Ravacley, gérant de la boulangerie La Huche à pain à Besançon est en grève de la faim pour protester contre l'expulsion de son apprenti guinéen, Laye Fodé Traoréiné. Une information qui fait le tour de la France et au delà... jusqu'en Allemagne.

Apprenti guinéen menacé d’expulsion : la position d’Élisabeth Borne

Dimanche 3 janvier 2021, Stéphane Ravacley, boulanger à Besançon a entamé une grève de la faim pour garder son apprenti guinéen, jeune majeur visé par une obligation de quitter le territoire français (OQTF) et menacé d'expulsion. En visite dans le Doubs, la ministre du Travail n'a pas souhaité s'exprimer sur l'affaire judiciaire en cours, mais a précisé la politique du gouvernement auprès des mineurs non accompagnés.

Boulanger de Besançon en grève de la faim contre l’expulsion de son apprenti guinéen : une affaire qui remonte jusqu’au ministère de l’Intérieur

Depuis le 3 janvier 2021, Stéphane Ravacley, le patron de la boulangerie La Huche à Pain au centre-ville de Besançon, est en grève de la faim suite à la menace d'expulsion de son apprenti guinéen, une information qui a fait le tour de la presse française. La maire de Besançon a par ailleurs écrit au ministre de l'Intérieur à ce sujet, apprend-on ce mardi 5 janvier.

Social

Plus de 300 motards en colère mobilisés ce samedi à Besançon

Suite au mouvement national initié par la Fédération Française des Motards en Colère Paris Petite Couronne, la Fédération Française des Motards en Colère du Doubs a appelé à la mobilisation ce 20 février 2021 pour légaliser la circulation en interfiles. Le rendez-vous était donné à 14h00 au parking Casamène de Besançon.

Franche-Comté : de jeunes majeurs sans papiers créent un collectif

Arrivés lorsqu'ils étaient mineurs en Franche-Comté, de jeunes majeurs issus de différents pays se retrouvent aujourd'hui sans formation, sans logement ni couverture sociale. Ils viennent de créer le collectif JMSP (jeunes majeurs sans papier) pour demander aux préfectures de "reconsidérer leur dossier" et ainsi obtenir un titre de séjour et continuer leur vie...

Les Josettes donnent un coup de pouce aux étudiants à Besançon

Créée en septembre 2020, l'association bisontine Les Josettes a pour objectif de venir en aide aux étudiant.e.s en difficulté, en particulier en cette période de grande précarité pour certain.e.s. La prochaine distribution de produits d'hygiène et de vêtements est prévue le 25 février à l'UFR SLHS (fac de lettre) à Besançon.

Déprime, solitude, angoisses… Quelques contacts pour prendre soin de soi en ce moment

Les crises économique et sanitaire ainsi que l'incertitude dans laquelle nous vivons depuis plusieurs mois ont des conséquences parfois graves sur notre bien-être mentale et psychologique. La Ville de Besançon et Grand Besançon Métropole ont mis en ligne plusieurs contacts pour accompagner les personnes en détresse psychologique.

Emploi, services publics, précarité : 450 manifestants à Besançon

Pour la préservation et le développement de l’emploi et des services publics, contre la précarité : les organisations CGT, FSU, Solidaires, UNEF, UNL, MNL, FIDL appellent à une journée de grève et de mobilisation interprofessionnelle jeudi 4 février 2021. Sept rassemblements sont organisés en Franche-Comté dont une manifestation à 10h30 place de la Révolution à Besançon.

« J’ai gagné ! » – Retour en images sur l’action de Stéphane Turillon ce lundi midi à Cusance…

C'est aujourd'hui que l'un des restaurateurs les plus médiatisés de France, Stéphane Turillon, organisait ce lundi 1er février à midi une action pour demander haut et fort la réouverture des restaurants fermés depuis octobre 2020. Il n'a pas rouvert son restaurant à Cusance comme il l'avait prévu, mais a offert le déjeuner aux 200 clients présents…

Besançon : la CGT du Doubs distribue 60 colis à des étudiants et lance un message d’alerte

Afin de donner un petit coup de pouce à des étudiants dans la précarité en cette période difficile liée à la crise sanitaire de la Covid-19, l'union départementale de la CGT du Doubs a distribué 60 colis solidaires d'une valeur de 50€ ce vendredi 29 janvier à son QG de la rue Battant à Besançon.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 10.52
ciel dégagé
le 24/02 à 21h00
Vent
1.68 m/s
Pression
1027 hPa
Humidité
69 %

Sondage