Une pétition contre l'expulsion de Yaya Camara, jeune guinéen en apprentissage à Besançon

Publié le 22/01/2021 - 16:03
Mis à jour le 22/01/2021 - 16:20

Après l'histoire de Laye Fodé Traoré se terminant par la régularisation de sa situation, un autre cas fait surface : celui de Yaya Camara, jeune guinéen de 19 ans en CAP d'électricien à Besançon. Menacé d'une expulsion, une pétition est en ligne pour qu'il puisse terminer sa formation.

Yaya Camara ©Alexane Alfaro ©
Yaya Camara ©Alexane Alfaro ©

Yaya Camara subit la même menace que son compatriote Laye Fodé Traoré : jeune majeure d'origine guinéenne, il est menacé d'expulsion. Pour l'aider, l'un de ses formateurs a lancé une pétition en ligne "Pour que Yaya reste en France afin de finir son CAP", soutenu par l'entourage du jeune homme, mais aussi Stéphane Ravacley.

Dans cette pétition, le formateur de Yaya au CFA du Bâtiment de Besançon, affirme que "son savoir-être et ses compétences sont prouvées, nous devons agir pour permettre à Yaya de poursuivre sa formation et de la valider." Il ajoute que Yaya est "apprécié en entreprise comme dans son CFA".

 Son premier recours a été rejeté. Le second a été examiné le 8 janvier. Le délibéré est attendu le 26 janvier.

Ce vendredi 22 janvier, la pétition compte déjà plus de 4.200 signatures. Elle a été adressée au préfet du Doubs et à la présidente de la Région Bourgogne Franche-Comté.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Boulanger Besançon : grève de la faim

Boulanger en grève de la faim à Besançon : le MRAP exige la régularisation de Laye Fodé Traoréiné

Dans un communiqué du 13 janvier, le Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples (MRAP) de Besançon déclare son soutien au combat du boulanger Stéphane Ravacley en grève de la faim pour protester contre l'expulsion de son apprenti guinéen Laye Fodé Traoréiné, et demande la régularisation de ce dernier.

Le boulanger en grève de la faim contre l’expulsion de son apprenti conduit aux urgences

Notre journaliste avait rencontré Stéphane Ravacley, boulanger de Besançon, ce lundi vers 17h00. Ce dernier qui se trouvait en forme hier, a fait un malaise ce mardi 12 janvier 2021 vers 8h30. Il a été conduit aux urgences après plus d'une semaine grève de la faim.

Boulanger de Besançon en grève de la faim depuis 9 jours : « Non, je ne suis pas suicidaire, je fais attention »

Après 9 jours de grève de la faim pendant lesquels Stéphane Ravacley s'est nourri exclusivement de bouillons, et 8kg en moins, nous lui avons rendu visite lundi 11 janvier dans son fournil de la rue Rivotte à Besançon pour prendre de ses nouvelles ainsi que celles de Laye Traoréiné, son apprenti guinéen.

Pour protester contre l’expulsion de son apprenti, le boulanger bisontin Stéphane Ravacley continue sa grève de la faim…

9e jour de grève de la faim • Depuis le 3 janvier 2021, Stéphane Ravacley, gérant de la boulangerie La Huche à pain à Besançon est en grève de la faim pour protester contre l'expulsion de son apprenti guinéen, Laye Fodé Traoréiné. Une information qui fait le tour de la France et au delà... jusqu'en Allemagne.

Apprenti guinéen menacé d’expulsion : la position d’Élisabeth Borne

Dimanche 3 janvier 2021, Stéphane Ravacley, boulanger à Besançon a entamé une grève de la faim pour garder son apprenti guinéen, jeune majeur visé par une obligation de quitter le territoire français (OQTF) et menacé d'expulsion. En visite dans le Doubs, la ministre du Travail n'a pas souhaité s'exprimer sur l'affaire judiciaire en cours, mais a précisé la politique du gouvernement auprès des mineurs non accompagnés.

Social

Occupation d’un appartement par des mineurs isolés : Solmiré assignée au tribunal administratif de Besançon

Depuis avril 2021, Solmiré (Solidarité, Migrants Réfugiés) occupe un logement bisontin pour héberger des mineurs étrangers isolés. L'association est assignée au tribunal administratif par les Voies navigables de France (VNF), gestionnaire du bâtiment, ce mardi 27 juillet à 11 heures.

Manifestation anti pass sanitaire : environ 2.000 personnes dans les rues de Besançon ce samedi

Les manifestants étaient au rendez-vous ce samedi 17 juillet 2021 Place de la Révolution à Besançon. Environ 2.000 personnes se sont retrouvées afin de protester contre les mesures gouvernementales et notamment le pass sanitaire et la vaccination. Une foule s’est ensuite amassée vers la Préfecture où il a été fait usage de gaz lacrymogène.

Obligation vaccinale des agents hospitaliers : le syndicat Sud-Santé CHU 25 monte au créneau

Olivier Véran, le ministre de la Santé, et plusieurs organisations professionnelles du secteur se disent favorable à “une obligation vaccinale des professionnels de santé” contre le Covid-19, dans un texte commun publié à l’issue d’une rencontre ce mercredi 7 juillet 2021. Face à cela, le syndicat Sud-Santé Sociaux du CHRU de Besançon a souhaité réagir…

Faux pompier pendu : une plainte déposée suite à la mise en scène de Denis Braye

Denis Braye, pompier pendant 33 ans, a tenu une nouvelle fois à se faire entendre samedi dernier lors d’une manifestation contre le Covid-19 à Nancy. Le service départemental d'incendie et de secours (Sdis) de Meurthe-et-Moselle a annoncé lundi 5 juillet 2021 avoir déposé plainte à la suite de la pendaison symbolique d'un mannequin à l'effigie d'un pompier.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 14.39
partiellement nuageux
le 30/07 à 6h00
Vent
1.14 m/s
Pression
1013 hPa
Humidité
96 %

Sondage