Vaccination, accès aux soins, nouvelles aides… La Cpam du Doubs vous accompagne au quotidien

Publié le 13/09/2021 - 07:00
Mis à jour le 27/09/2021 - 10:50

PUBLI-INFO •

L’égalité d’accès aux soins est, avec la qualité des soins et la solidarité, l’un des 3 principes fondateurs de l’Assurance Maladie depuis 1945. C’est aussi la première de ses missions au quotidien : renforcer, dans chaque territoire, l’accès aux droits et le recours aux soins pour l’ensemble de ses assurés. Pour les accompagner au mieux, la Cpam du Doubs propose des aides afin de permettre à tous un accès au soin facilité. L'Assurance Maladie reste également très mobilisée pour maîtriser l'épidémie de Covid-19 en protégeant les plus fragiles.

Malgré la situation exceptionnelle depuis mars 2020, le service au public de la Cpam du Doubs n’a jamais été interrompu ; les remboursements et paiements de prestations ont pu être réalisés.

L'année dernière, plus de 2,4 millions de jours d’arrêt de travail ont été indemnisés pour permettre aux assurés de garder leur enfant ou de s’isoler. Près de 128.000 téléconsultations ont été remboursées intégralement.

Vos droits à la complémentaire santé solidaire

Certaines personnes (travailleurs indépendants, étudiants, intérimaires...) sont davantage exposées aux conséquences économiques de la crise sanitaire, avec parfois une baisse de revenus à la clé. C’est pourquoi l’Assurance Maladie invite toutes les personnes dont les ressources sont modestes à vérifier leur droit à la complémentaire santé solidaire (ex CMU-C ou ACS) sur le site www.ameli.fr/simulateur-droits .

La complémentaire santé solidaire est une aide pour payer vos dépenses de santé et s’adresse à l’ensemble de votre foyer.

Une aide financière ponctuelle en cas de coup dur

L’action sanitaire et sociale de l’Assurance Maladie peut permettre aux assurés de bénéficier d’une aide financière ponctuelle, en complément des prestations (remboursement des soins, indemnités journalières...) habituellement versées.

©

Ces aides exceptionnelles peuvent parfois être attribuées pour venir compenser un déséquilibre du budget des familles en cas de baisse ou d’absence de revenus due à une maladie, une maternité, un accident de travail, un décès...

En fonction de son budget d’action sanitaire et sociale et du contexte local, la Cpam du Doubs peut attribuer des aides financières dans d’autres situations.

Comment bénéficier d’une aide ?

Il suffit de constituer un dossier de demande et l’adresser à la caisse d’Assurance Maladie. La situation de l’assuré sera examinée par une commission qui se réunit régulièrement et qui avertira de sa décision.

Attention : ces aides étant facultatives, les refus ne peuvent pas être contestés.

 Les aides sont versées soit à l’assuré, soit directement au tiers (professionnel de santé, organisme complémentaire, association d’aides à domicile...) pour éviter une avance de frais.

Les assurés peuvent contacter la Cpam par mail depuis leur compte ameli ou par téléphone au 36 46 (service gratuit + coût de l’appel).

Prévention : 20 examens de suivi médical de 0 à 16 ans 0% reste à charge

À chaque âge, son suivi médical ou presque ! Chaque enfant bénéficie de sa naissance à ses 16 ans de 20 examens de suivi médical systématique pris en charge à 100% par l’Assurance Maladie, sans avance de frais (hors dépassement d’honoraires éventuels) :

  • 3 au cours du 1er mois ;
  • 10 entre le 2e et le 24e mois ;
  • 1 tous les ans entre 2 ans à 6 ans ;
  • 1 entre 8 ans et 9 ans ;
  • 1 entre 11 ans et 13 ans ;
  • 1 entre 15 ans et 16 ans.

© orzalaga

Ces examens permettent de faire le point sur sa croissance, son développement et de réaliser ses vaccinations. Ils sont aussi l’occasion d’aborder toutes les questions relatives à la santé qui se posent selon les âges, de la petite enfance à l’adolescence.

Il est possible, et même encouragé, d’évoquer les éventuelles difficultés apparues avec la crise sanitaire. Dans ce cas, des dispositifs de soutien psychologique peuvent être proposés à l’enfant ou à l’adolescent.

Les examens de suivi peuvent être réalisés par un médecin généraliste ou un pédiatre en cabinet libéral, en centre de santé ou, jusqu’à 6 ans, dans un centre de PMI (protection maternelle et infantile).

M’T dents : des rendez-vous chez le dentiste offerts de 3 ans à 24 ans

Le contexte sanitaire a entraîné de nombreux renoncements ou non-recours aux soins. 1 Français sur 3 consulte un chirurgien-dentiste moins d’une fois par an. L’Assurance Maladie offre des rendez-vous de prévention M’T dents aux jeunes de 6 à 18 ans, et désormais dès 3 ans et jusqu’à 24 ans.

Dans le Doubs, le taux de recours à l’examen bucco-dentaire est de 55 % (de 3 à 24 ans - chiffres de mai 2021).

© jennyfriedrichs

  • Des actions de prévention dans les écoles

Des actions d'accompagnement pour les enfants de CP en zones défavorisées et des sensibilisations collectives seront prochainement organisées.

Afin d’inciter le plus grand nombre à bénéficier de ces rendez-vous chez le dentiste, l’Assurance Maladie va lancer avec les chirurgiens-dentistes des campagnes de communication et des actions sur le département du Doubs.

Prochainement, la Cpam va se déplacer sur le campus à la rencontre des étudiants :

  • le 16 septembre à Besançon ;
  • le 23 septembre à Montbéliard.

Covid-19 : accompagner les plus fragiles vers la vaccination

Depuis un an, 118.000 Doubistes testés positifs à la Covid-19 ont été contactés par la Cpam dans le cadre de "Tester, alerter, protéger". Depuis le premier confinement, le contact tracing est mis en place et reste en vigueur dans le but d'accompagner les personnes testées positives ainsi que leur cas contact durant leur isolement.

Plus de 40 enquêteurs sanitaires se relaient 7 jours sur 7 dans le Doubs pour contacter ces personnes par téléphone, par SMS ou par mail. Lors de chaque contact, les consignes sont rappelées systématiquement. Un suivi par SMS ou appels est mis en place durant toute la période d'isolement.

© Alexane Alfaro

Les personnes non vaccinées sont contactées par la CPAM du Doubs pour les inciter à réaliser la première dose. C'est ce qu'on appelle le dispositif "aller vers".

Les personnes qui ne sont pas encore vaccinées, mais qui le souhaitent peuvent alors être accompagnées, bénéficier d'une prise de rendez-vous organisée par la Cpam et d'une vaccination à domicile en cas de difficulté pour se déplacer. L'Assurance Maladie s'adapte à chaque assuré.

Infos +

 L’attestation de vaccination certifiée contre la Covid-19 est une des 3 preuves de non contamination à la Covid-19 du passe sanitaire. La personne vaccinée la reçoit après chaque injection. Il est cependant possible de la télécharger de manière autonome sur attestation-vaccin.ameli.fr

En cas de difficulté, l’accueil de la Cpam du Doubs peut vous imprimer votre attestation. (Service disponible pour les personnes âgées ou en situation de grande précarité)

Infos pratiques

  • Caisse primaire d'assurance maladie du Doubs
  • 2, rue Denis Papin – 25000 Besançon
  • Ouvert lundi, mardi, mercredi et vendredi
    de 08h30 à 12h15, sur RDV en dehors de ces horaires
  • Site internet : www.ameli.fr/doubs
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

« Aucun danger » à vacciner simultanément contre la grippe et le Covid, estime la HAS

Le vaccin contre le Covid dans un bras et celui contre la grippe dans l'autre: cette solution ne comporte aucun danger et permet de se protéger efficacement contre les deux épidémies, a estimé lundi la Haute autorité de santé (HAS). "La réalisation concomitante des vaccins" contre la grippe et le Covid-19 est "possible afin d'éviter tout délai dans l'administration de l'une ou l'autre de ces injections", assure la HAS dans un communiqué. "Concrètement, les deux injections peuvent être pratiquées le même jour", mais à deux endroits du corps distincts, "un vaccin dans chaque bras", selon la HAS. Et dans le cas contraire, il n'y a pas de délai à respecter entre les deux vaccinations, précise la HAS. La campagne de vaccination contre la grippe débutera le 26 octobre.

Les défis du Hacking Health de Besançon

Vidéos •
En 48 heures chrono, 400 participants vont se remuer les méninges pour tenter de trouver la meilleure solution à chacune des 22 problématiques soulevées par des patients, professionnels de santé, professionnels du me?dico-social et du handicap, ou jeunes innovateurs désireux de créer un nouveau produit. Voici les 21 défis (+ 1 à venir !) du Hacking Health 2021 de Besançon.

Covid-19 : 73 % des 12-17 ans ont reçu une première injection du vaccin en Bourgogne Franche-Comté

Le ministre de l'Éducation nationale Jean-Michel Blanquer s'est félicité lundi de la progression de la vaccination des collégiens et lycéens contre le Covid-19, qui dépasse 69% pour la première injection, appelant au "volontarisme" des familles pour poursuivre dans cette dynamique. En Bourgogne-Franche-Comté près de 148.000 adolescents de 12 à 17 ans ont reçu au moins une dose soit 73 % de cette classe d'âge.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 15.84
couvert
le 28/09 à 12h00
Vent
3.17 m/s
Pression
1022 hPa
Humidité
84 %

Sondage