Mars Bleu : le cancer colorectal est "très fréquent" et "se développe lentement"

Publié le 01/03/2017 - 11:23
Mis à jour le 06/03/2017 - 12:13

Le cancer colorectal est la seconde cause de mortalite? en France, avec 43 000 nouveaux cas et pre?s de 18 000 de?ce?s estime?s en 2015. L’ADECA-FC invite tous les deux ans par courrier les hommes et les femmes de 50 à 74 ans à consulter leur médecin traitant pour recevoir le test de dépistage. Pendant l’opération Mars Bleu, plusieurs actions (dépistage, animations…) sont organisées en Franche-Comté jusqu'au 31 mars 2017. Dr Raouchan Rymzhanova, médecin à l’ADECA, nous explique ce qu'est ce cancer et donne des conseils de prévention...

MarsbleuadecaDrRaduchanRymzhanova001.JPG
Dr Raduchan Rymzhanova Photo: Alexane Alfaro

"Le cancer colorectal est très fréquent et a un développement assez long et qui n'est pas très agressif", nous explique Dr Raouchan Rymzhanova, médecin à l’ADECA. "Le depistage permet de détecter de petites lésions qui saignent pré-cancereuses et donc de réagir rapidement", ajoute-t-elle. 

Les personnes de 50 a? 74 ans sont invitées a? consulter leur me?decin traitant 

Le programme de de?pistage organise? du cancer colorectal s'adresse aux femmes et aux hommes de 50 a? 74 ans dont le niveau de risque est conside?re? comme "moyen". En effet, il survient majoritairement apre?s 50 ans (5 % de cas de cancers colorectaux avant cet a?ge). Tous les deux ans, l’Association pour le de?pistage des cancers en Franche-Comte? (ADECA-FC) invite donc les personnes de 50 a? 74 ans a? consulter leur me?decin traitant pour faire e?valuer leur niveau de risque et, si elles sont e?ligibles, a? se faire remettre un kit de de?pistage. Les personnes non participantes sont ensuite relance?es a? 3 mois puis a? 6 mois. Si le patient n'a pas rec?u son invitation, il peut directement s'adresser a? l’ADECA-FC pour obtenir un duplicata. 

Le programme de de?pistage organise? se de?roule en deux temps :

• un test de recherche de sang occulte dans les selles pour toutes les personnes e?ligibles ;

• une coloscopie pour les personnes ayant un re?sultat positif. 

Le test immunologique : "plus fiable et plus simple" 

Depuis 2015, le test immunologique permet de réaliser le dépistage de manière "plus simple et plus fiable" que l'ancien test, selon le médecin de l'ADECA. En effet, il nécessite plus qu'un seul prélèvement de selles contre six avec l'ancien test. De plus, il est pris en charge à 100% sans avance de frais. Dr Raouchan Rymzhanova  ajoute que ce test est plus "performant" car il a une sensibilité supérieure à l’ancien test et permet une meilleure détection des cancers et des lésions précancéreuses. Enfin, ce nouveau test est "plus fiable" grâce à l’utilisation d’anticorps, il ne peut pas être confondu avec la présence d’hémoglobine animale issue de l’alimentation comme le boudin noir par exemple. Et "la lecture automatisée de ce test permet également une meilleure fiabilité" ajoute le médecin de l’ADECA. 

Le taux de participation en Franche-Comté en 2016 était de 47% contre 40% en 2015. "On espère atteindre les 50% cette année", précise Dr Rymzhanova. 

Comment prévenir du cancer colorectal ? 

Les conseils de Dr Raouchan Rymzhanova, médecin à l’ADECA, pour prévenir du cancer colorectal sont :

  • Avoir un mode de vie sain (manger équilibré et faire du sport)
  • Eviter les graisses animales
  • Manger plus de légumes et de fruits pour l'apport en fibre qui améliore le transit intestinal
  • Penser à consommer des produits laitiers
  • Ne pas fumer ou arrêter de fumer, qui est un facteur à risque pour la plupart des cancers

Une promenade dans un colon géant à Besançon…

Cette année 2017, le colon géant de 12 mètres de l'ADECA s'installera au CHU de Besançon le 9 mars (et à Montbéliard le 8 mars). Il sera ouvert au public pour des visites afin de connaître davantage cette organe et le cancer colorectal. "Des professionnels de santé expliqueront de manière ludique l'histoire naturelle de ce cancer et comment on détecte les polypes", précise le médecin de l'ADECA. En 2016, 900 visiteurs étaient au rendez-vous. 

S'ajoute à cet événement, une trentaine de manifestations (animations, concert, dépistage…) en Franche-Comté jusqu'au 31 mars. Toutes les infos dans notre agenda www.macommune.info/evenement/mars-bleu .

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Rassemblements familiaux : « À défaut de les interdire, il est clair qu’il faut les limiter » (Pr Limat, CHU de Besançon)

La deuxième vague de l'épidémie de Covid-19 est prévue dans deux à trois semaines dans le Département du Doubs comme au niveau national. Pendant cette période, les cartes sont entre les mains de la population pour éviter que les hôpitaux soient subermergés. Pour le Professeur Samuel Limat, président de la commission médicale d’établissement au CHU de Besançon, cela passe par une limitation du nombre de personnes qui se rassemblent et particulièrement les personnes fragiles.

Covid-19 : quelles nouvelles mesures en Haute-Saône ?

La préfecture de Haute-Saône indique ce 20 octobre 2020 que la situation sanitaire s'est "rapidement dégradée" depuis le mois de septembre et annonce des mesures départementales complémentaires à celles édictées au niveau national.

Sondage – Respectez-vous la « règle de 6 » personnes maxi à table chez vous ?

SONDAGE • Parmi les nouvelles règles à respecter pour limiter la propagation de la Covid-19, le président de la République recommande la "règle de 6", c'est-à-dire de ne pas être plus de 6 personnes lors de rassemblements chez soi notamment lors de repas. Et vous, respectez-vous cette règle à la maison ? C'est notre sondage de la semaine...

Forte dégradation sanitaire dans le Jura : le préfet prend de nouvelles mesures 

Le centre et le sud du département du Jura sont particulièrement touchés par une "reprise extrêmement forte de l’épidémie de la Covid-19" dans le département avec une part de personnes âgées toujours plus importante dans les cas positifs et forte montée en charge de la pression hospitalière. C'est pourquoi, le préfet du Jura a décidé de renforcer les mesures dans le cadre de l'État d'urgence sanitaire comme  la fermeture des débits de boissons  à 22h dans 24 communes du Haut-Jura Saint-Claude.

Rebond de l’épidémie de Coronavirus : « Il nous reste trois semaines pour agir »

Suite aux annonces gouvernementales, le préfet du Doubs, Joël Mathurin, a précisé l'application locale émanant du décret instaurant l’état d’urgence sanitaire à compter de ce samedi 17 octobre 2020. Masques, rassemblements festifs, interdiction des soirées étudiantes, visites sur rendez-vous dans les Ehpad, registre pour les restaurants... : voici les mesures actuelles et à venir pour ralentir la circulation du virus et éviter un couvre-feu.

Covid-19 : "Freiner l'épidémie" en Bourgogne Franche-Comté

Point sanitaire • La situation s'est fortement dégradée cette semaine selon l'agence régionale de santé de Bourgogne Franche-Comté. On compte désormais 30 nouvelles hospitalisations par jour en moyenne contre 12 la semaine dernière. Les seuils d'alerte sont désormais dépassés dans tous les départements de la région à l'exception du Territoire de Belfort. Alors que les vacances débutent, l'ARS lance un véritable avertissement et vient de demander aux établissements de santé d’activer le premier niveau des plans d’augmentation des capacités d’hospitalisation.

« Le monde hospitalier ne veut absolument pas déprogrammer massivement ! » (Pr Limat – CHU de Besançon)

INTERVIEW • En vue d'une éventuelle seconde vague de l'épidémie à Besançon, le CHU se prépare. Toutefois, le Professeur Samuel Limat, président de la commission médicale d’établissement (CME), insiste sur le fait que si elle devait se produire, les conditions seraient totalement différentes par rapport au printemps en terme de capacité à adapter le système hospitalier, comme sur le sujet de la déprogrammation d'opérations. Il appelle la population à respecter les gestes barrières "le seul traitement prophylactique efficace que l'on ait" contre la Covid-19.
EN DIRECT | Conférence de presse sur les mesures de lutte contre la COVID-19.

EN DIRECT | Au lendemain des annonces du président de la République, je m’exprime sur l’application des mesures destinées à lutter contre la COVID-19.

Publiée par Jean Castex sur Jeudi 15 octobre 2020

Covid-19 : un nouveau tour de vis qui concerne toute la France…

Commerces fermés de 21h à 6h dans neuf métropoles, attestations de déplacement et aides aux entreprises... Au lendemain de l'annonce choc d'un couvre-feu par Emmanuel Macron, le gouvernement a détaillé le tour de vis des nouvelles mesures prises pour lutter contre l'épidémie.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 11.95
couvert
le 22/10 à 6h00
Vent
1.16 m/s
Pression
1016 hPa
Humidité
82 %

Sondage