Alerte Témoin

1.500 manifestants pour sauver les Urgences de Gray

Publié le 17/12/2017 - 10:35
Mis à jour le 17/12/2017 - 10:35

Des habitants, des élus de tous les partis, des agriculteurs et ambulanciers. Ce samedi 16 décembre 2017 vers 10h, ils étaient plus de 1.500 à défiler dans les rues de Gray pour "sauver les urgences" menacées de fermeture.

recemment_mis_a_jour31.jpg
© dureux
PUBLICITÉ

Le maire de Gray, Christophe Laurençot mais aussi lé députée LREM Barbara Bassot-Ballot et le sénateur LR Alain Joyandet ont participé à la manifestation organisée dans les rues de Gray. Aux côté des habitants, ils craignent pour le maintien d'un service de soins adapté pour les 40.000 habitants du bassin Graylois qui devraient se rendre à Besançon ou Dijon, à 50 km pour,  pour atteindre un service d'Urgences.

Le maire de Gray se soucie lui d'une suppression en chaîne d'autres services comme les soins intensifs, la radiologie, etc.  Au-delà, c'est le maintien du service public dans les secteurs ruraux qui est en jeu.

de son côté, l'ARS explique que rien n'est pour l'heure figé et que le PRS (projet régional de santé) est en cours de réflexion. Pour l'agence régionale de santé, face au manque de médecins urgentistes en Bourgogne Franche-Comté. Des analyses de fréquentation devraient "apporter une réponse au cas par cas" afin de " de mieux répartir leur présence sur le territoire". Quelles que soient les conclusions de ces travaux, le SMUR, seul acteur de proximité qui puisse répondre à l’urgence vitale où qu’elle se présente sur le bassin, restera effectif 24H/24H.

D'autres regrettent une vision purement comptable. Il faudrait que les Urgances de Gray accueillent  11.500 personnes par an, selon l'ARS contre 11.000 actuellement…

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Leucémie : les équipes bisontines de l’institut RIGHT sollicitées pour faire avancer la recherche

"Transformer le pronostic des leucémies dans les 10 ans à venir", tel est le défi lancé aux chercheurs. Les équipes bisontines de l’institut RIGHT (UMR1098) participeront au tout nouvel institut national de recherche partenariale OPALE que l’État vient de créer à cet effet, apprend-on ce mardi 18 février 2020.

Deuxième défi cycliste de la Sapaudia  pour sensibiliser au don de moelle osseuse

Inscriptions • La deuxième édition du défi cycliste de la Sapaudia Franche-Comté  partira le 18 juin 2020 de Baume-les-Dames.  150 cyclistes vont parcourir durant 24h près de 420 km à destination de Clairvaux-les-Lacs  pour sensibiliser, informer et recruter au don volontaire de moelle osseuse. Inscriptions jusqu'au 10 mars.

Mutuelles : l’UFC Que choisir dénonce une inflation moyenne de 5% en 2020

Alors que le 100 % santé pour l’optique et certains soins dentaires est entré en vigueur au 1er janvier dernier, l’UFC-Que Choisir révèle dans un communiqué de mercredi 12 février 2020, sur la base de l’étude de près de 500 contrats d’assurance santé recueillis auprès des consommateurs, que l’inflation subie en 2020 par les usagers est massive.

Salmonellose : retrait et rappel de Morbier au lait cru de la marque Perrin

13 personnes atteintes de salmonelloses ont été infectées par la même souche Salmonella Dublin après les investigations du Centre national de référence (CNR) des salmonelles à l’Institut Pasteur. Après enquête, le ministre de l'Agriculture rappelle des lots de Morbier au lait cru de la société Perrin (Doubs) distribué dans toute la France en grande distribution.

Des mallettes d'informations pour accompagner les familles d'enfants atteints d'un cancer

Hôpital de Besançon • La fondation Enfants Cancer Santé et le service hématologie-oncologie pédiatrique du CHU de Besançon ont présenté jeudi 6 février 2020 des mallettes d'informations destinées aux parents dont l'enfant est atteint d'un cancer. Elles seront offertes aux familles à partir de la semaine prochaine.

Contre les pesticides, les Coquelicots interpelleront l’Agence Régionale de Santé ce vendredi

Les Coquelicots de Besançon organisent une manifestation vendredi 7 février 2020 à partir de 18h30 pour battre le pavé jusqu'au siège de l'ARS Bourgogne Franche-Comté, avenue Louise Michel. Dans le cadre de la campagne d’information sur les dangers pour la santé et l’environnement des SDHI (famille de 11 fongicides), "et face à l’inaction et au déni de l’ANSES" sur la dangerosité de ces produits, les Coquelicots ont décidé d’interpeller directement l’ARS.

SONDAGE – Prenez-vous des précautions contre le Coronavirus ?

L’épidémie de pneumonie virale 2019-nCoV a contaminé plus de 17 200 personnes dans le monde, dont plus de 360 mortellement. En France, le nombre de cas est très faible et les ressortissants français rapatriés ces derniers jours ne sont pas malades. A Besançon, une suspicion de cas de Coronavirus a été examinée il y a deux semaines, mais les résultats se sont avérés négatifs. A ce jour, aucun cas de cette maladie n'est déclarée en Franche-Comté. Et vous, prenez-vous des précautions contre cette maladie ? C'est le sondage de la semaine...

Coronavirus : les recommandations et le dispositif mis en place en Bourgogne Franche-Comté

Un cas suspect de Coronavirus accueilli vendredi dernier à l'hôpital de Besançon a été écarté dans le courant du week-end. L'Agence régionale de Santé de Bourgogne Franche-Comté met actuellement en application les mesures du ministère de la santé sur le modèle du risque épidémique et biologique (REB). 

Station de Métabief

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 6.34
légère pluie
le 21/02 à 0h00
Vent
5.25 m/s
Pression
1028 hPa
Humidité
89 %

Sondage