Alerte Témoin

50 patients en réanimation héliportés vers d'autres régions

Publié le 31/03/2020 - 10:18
Mis à jour le 31/03/2020 - 10:22

Afin d’anticiper une saturation des capacités d’accueil dans les services de réanimation des établissements de santé de la région, une stratégie d’organisation de transferts de patients Covid-19 a été mise en place au niveau national par le Centre de crise sanitaire, pilotée dans notre région par l’Agence Régionale de Santé Bourgogne-Franche-Comté. 50 patients ont été transférés les 28, 29 et 30 mars 2020.

Se préparer au mieux au pic épidémique attendu dans les prochains jours

L’objectif de ces opérations est de transférer des patients actuellement pris en charge dans les services de réanimation de Bourgogne-Franche-Comté vers d’autres établissements hospitaliers à ce jour moins sollicités. "Il s’agit de continuer à assurer la disponibilité de lits en réanimation pour accueillir dans les meilleures conditions les nouveaux patients qui nécessiteront une prise en charge dans ces services", explique le CHU de Besançon.

Ajoutées aux mesures d’augmentation des capacités d’hospitalisation au sein de chaque établissement de santé de la région, ces mesures exceptionnelles visent à éviter les transferts en urgence pour les patients les plus fragiles.

Pour accompagner au mieux les transferts depuis les différents établissements de santé de la région, une cellule de coordination régionale a été mise en place sous l’égide de l’Agence régionale de santé de Bourgogne-Franche-Comté, à laquelle sont parties prenantes les équipes des SAMU Centre 15 et des services de réanimation du CHU de Besançon et du CHU Dijon Bourgogne.

Des transports par hélicoptère

Afin de répondre aux besoins des établissements de la région, 50 patients de Bourgogne-Franche-Comté ont été transférés sur ces trois derniers jours vers les hôpitaux des régions Auvergne Rhône-Alpes et Provence Alpes Côte d’Azur, dans le cadre d’une opération d’ampleur mobilisant des moyens aériens (avion privé, hélicoptères sanitaire et militaire) et terrestres.

Pour sa zone de régulation, le CHU de Besançon a opéré des transferts par hélicoptère de l’armée au départ du CHU et par avion depuis les aéroports de Dole-Tavaux, Courcelles-lès-Montbéliard et Frotey- lès-Vesoul :

  • -  22 patients vers les hôpitaux d’Auvergne Rhône-Alpes (Clermont-Ferrand et Grenoble)
  • -  10 patients en PACA (Marseille, Nice, Cannes et Aix en Provence)
    Pour sa zone de régulation, le CHU Dijon Bourgogne a quant à lui coordonné le transfert de 18 patients issus des établissements de la région ex-Bourgogne vers les hôpitaux d’Auvergne Rhône- Alpes (Clermont-Ferrand, Montluçon, Moulins, Vichy) et ce par hélicoptère et par voie terrestre.

Un accompagnement dédié pour les familles de patients concernés par ces transferts

Pleinement conscients de l’épreuve supplémentaire que peut représenter cet éloignement géographique, les établissements de santé œuvrent pour "offrir aux familles concernées un soutien psychologique et organisationnel adapté, en amont, pendant et après le transfert. Plus spécifiquement, des solutions d’accompagnement des familles sont en cours de déploiement", indique le CHU.

Les équipes du CHU de Besançon et du CHU Dijon Bourgogne adressent leurs plus sincères et chaleureux remerciements aux hôpitaux qui ont accueilli ces patients, ainsi qu’aux aéroports de la région qui ont tout mis en œuvre pour réaliser, avec d’infinies précautions, les transferts de patients par avion.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Coronavirus COVID-19

500.000 euros de dons pour les personnels de l’hôpital de Besançon

Suite à la crise sanitaire, de nombreux gestes de solidarités ont été adressés aux personnels du CHRU de Besançon. Il a ainsi enregistré près de 500.000 euros de dons financiers pour ses personnels, dont la majeure partie versée par une fondation hospitalière parisienne, ainsi que par le club de foot de Dijon. Des actes que l'hôpital souhaite chaleureusement remercier.  

Visiter les musées de Besançon ... par téléphone

Les musées du Centre à Besançon tentent, depuis début avril 2020, d'adoucir le quotidien des personnes les plus fragiles et en situation d'isolement dans le cadre du confinement. Comment ? En proposant à ces publics un nouveau type de médiation culturelle : des visites par téléphone. Explications.

Fête des mères : le fleuriste Petite Fleur vous invite à commander vos bouquets à l’avance !

PUBLI-INFO • La Fête des Mères, qui tombera cette année dimanche 7 juin, se déroulera dans des conditions sanitaires particulières, y compris chez les fleuristes. La boutique Petite Fleur à Besançon appelle ses clientes et ses clients à commander leur bouquet afin d'éviter une fréquentation trop importante en magasin le jour J.

Covid-19 : le suivi de l’épidémie en Bourgogne Franche-Comté sera désormais publié chaque vendredi

Coronavirus • Alors que s’est ouverte ce mardi 2 juin la deuxième phase du déconfinement, le suivi de l’épidémie de Covid-19 en Bourgogne-Franche-Comté fera désormais l’objet d’un point de situation hebdomadaire, selon l'Agence régionale de santé. Nous vous relaierons ces informations chaque vendredi.

Santé

Covid-19 : le suivi de l’épidémie en Bourgogne Franche-Comté sera désormais publié chaque vendredi

Coronavirus • Alors que s’est ouverte ce mardi 2 juin la deuxième phase du déconfinement, le suivi de l’épidémie de Covid-19 en Bourgogne-Franche-Comté fera désormais l’objet d’un point de situation hebdomadaire, selon l'Agence régionale de santé. Nous vous relaierons ces informations chaque vendredi.

La baisse du nombre de cas grave de Coronavirus se confirme en Bourgogne Franche-Comté

Coronavirus • À la veille de la seconde phase du déconfinement avec de nombreuses reprises d’activités, l’ARS Bourgogne-Franche-Comté rappelle que le virus circule toujours et appelle à la vigilance. On dénombre 415 patients hospitalisés pour des formes graves du Covid-19 dans la région dont 34 en réanimation.  

Le plan Ségur inclut « tout le monde », y compris les ambulanciers, selon Olivier Véran

"Tout le monde est inclus" dans le plan Ségur, y compris les ambulanciers, a assuré vendredi 29 mai 2020 le ministre des Solidarités et de la Santé, Olivier Véran, dans une réponse aux manifestations d'hospitaliers qui réclament depuis plusieurs semaines des hausses de salaires pour l'ensemble des quelque 100 professions du secteur.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 11.26
légère pluie
le 05/06 à 3h00
Vent
2.86 m/s
Pression
1002 hPa
Humidité
98 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune