Alerte Témoin

Aide médicale de l'État : prolongations des droits pour les bénéficiaires

Publié le 27/05/2020 - 08:01
Mis à jour le 28/05/2020 - 16:50

En raison de la crise que nous traversons tous, le gouvernement a pris la décision, dans son ordonnance du 25 mars, de prolonger les droits à l’AME de trois mois pour les bénéficiaires ayant leur droit arrivant à expiration entre le 12 mars et le 31 juillet 2020.

infirmier
© DarkoStojanovik via pixabay

Cette prolongation de trois mois ne donnera pas lieu à la fabrication d’une nouvelle carte. C'est cette carte qui servira de justificatif auprès des professionnels de santé et des établissements hospitaliers qui en ont été informés, explique l'assurance maladie.

Quels justificatifs montrer en cas de soins ?

  • La carte AME actuelle ;
  • l’attestation valant duplicata (en cas de perte ou de vol d’une carte AME ou d'événement nécessitant une mise à jour des droits) ;
  • le courrier envoyé par la caisse d’assurance maladie pendant le confinement pour informer que la demande est acceptée ;
  • le courrier envoyé par la caisse d’assurance maladie avant le confinement invitant à venir retirer la carte AME.

Comment bénéficier de l'AME ?

Pour bénéficier de l’AME, il faut remplir plusieurs conditions :

  • Vous devez habiter en France depuis au moins trois mois.
  • Vous ne devez pas avoir de titre de séjour, ni de document attestant que vous êtes en train de faire des démarches pour en obtenir.
  • Vos ressources ne doivent pas dépasser un certain plafond.

Si vous remplissez toutes les conditions, vous allez pouvoir obtenir l’AME en remplissant le formulaire cerfa n°11573*06. Il faudra ensuite le déposer ou l’envoyer à votre caisse d’assurance maladie (CPAM).

L'AME est cumulable avec d'autres aides sociales comme l'aide sociale téléphonique. Mais la prolongation de l’AME n’est pas la seule mesure de l’ordonnance du gouvernement du 25 mars dernier, de nouvelles règles ont été mises en place pour les annulations de voyages par exemple.

L’AME : qu’est-ce que c’est ?

L'Aide Médicale de l’État (AME) est un dispositif permettant aux étrangers en situation irrégulière de bénéficier d'un accès aux soins gratuitement. Une fois attribuée, l'AME est accordée pour un an. Elle est renouvelable chaque année.

L’AME permet une prise en charge à 100% des frais de soins et permet à son bénéficiaire de ne pas à avoir à avancer les frais. "Les personnes à charge du bénéficiaire sont également couverts à 100%, de même que les mineurs, qui le sont quoi qu’il arrive", précise l'AME.

Allez + loin

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Été et risque de noyade : les conseils pour votre baignade

Avec le début de l'été et des vacances,  le ministère des Sports lance un  appel à la vigilance pour sensibiliser les baigneurs aux risques de noyades et d'hydrocution. Les noyades accidentelles sont responsables chaque année d’environ 1.000 décès et constituent la première cause de mortalité par accident de la vie courante chez les moins de 25 ans.Voici tous les conseils utiles et pratiques pour éviter les accidents de baignades.   

Point sanitaire : « le coronavirus circule toujours en Bourgogne-Franche-Comté » (ARS)

Les données issues du dépistage montrent que "le coronavirus circule toujours en Bourgogne-Franche- Comté", précise l'ARS Bourgogne Franche-Comté ce 10 juillet 2020. L'agence rappelle l'importance de rester vigilant afin d'éviter toute reprise épidémique notamment lors de retrouvailles familiales, vacances estivales...

Covid-19 : l’Insee confirme une forte hausse des décès en Bourgogne Franche-Comté

La preuve par les chiffres • Entre le 11 mars et le 26 avril 2020, l’excédent de décès  a été le plus marqué en Bourgogne- Franche-Comté  avec 1.400 décès supplémentaires, "soit 36 % de plus que sur la moyenne des cinq dernières années" notent les auteurs d'une étude de l'Insee qui vient de paraitre.

Le Moustique-tigre sous surveillance en Bourgogne Franche-Comté

L'Aedes albopictus, dit moustique-tigre est présents dans trois départements de la région : en Saône-et-Loire, en Côte-d’Or et dans la Nièvre. Si la Franche-Comté est pour l''heure épargnée, l'agence régionale de santé invite à la vigilance et au signalement face à l'expansion de ce moustique depuis 2004 en métropole. De manière générale, il est recommandé de supprimer les petits réservoirs et les eaux stagnantes. 
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     21.8
    peu nuageux
    le 11/07 à 15h00
    Vent
    4.56 m/s
    Pression
    1021 hPa
    Humidité
    39 %

    Sondage