Alerte Témoin

Après une saison difficile, les stations de ski françaises misent sur la neige de culture

Publié le 06/10/2017 - 07:52
Mis à jour le 18/04/2019 - 10:19

Après une saison "assez difficile" faute d'un enneigement suffisant, qui a vu la destination ski française rétrograder en troisième position mondiale, les domaines skiables hexagonaux misent sur la neige artificielle.

Avec 51,1 millions de journées-skieur cette saison, en baisse de 1,5% par rapport à l'an dernier, les stations de ski françaises pointent désormais derrière l'Autriche (52,1 millions, +4%) et les États-Unis (54,7 millions, +1,5%). La France avait déjà cédé la saison passée sa première place aux États-Unis.

 Cette saison "fait suite à deux autres saisons plutôt difficiles", a relevé Pierre Lestas, président de Domaines skiables de France (DSF), qui regroupe plus de 230 exploitants de remontées mécaniques, lors d'un point de presse tenu ce  jeudi 5 octobre 2017  en marge du congrès annuel de l'association à Beaune (Côte-d'Or).

"Nous gardons notre optimisme, car cela tient au fait que nous avons eu pas ou peu de neige, surtout dans les petites et moyennes stations, à Noël et jour de l'An, et que cette situation a perduré jusqu'à mi-janvier", a-t-il ajouté. Pour s'assurer un manteau blanc suffisant tous les ans, les domaines investissent dans les canons à neige: aujourd'hui, 35% de la surface des domaines skiables est couverte en France, contre 60% en Autriche et 70% en Italie, "ce qui crée un écart de compétitivité", a souligné Laurent Reynaud, délégué général de DSF.

  •  À Métabief, les 90 canons à neige permettent, quand le temps le permet (il faut une température d'au moins -3°C), "une assurance neige" sur un peu moins de 9 km de pistes sur les 37 du domaine. Des réflexions sont menées pour aménager le secteur de Piquemiette, mais des études sont toujours en cours.

Plus de 120.000 emplois dépendent chaque année de l'ouverture du domaine skiable, des écoles de ski aux hébergements en passant par l'activité commerciale. "Un hiver sécurisé garantit l'emploi. C'est un enjeu sociétal majeur", estime pour sa part Jean-Yves Rémy, président délégué de cet organisme.

En Auvergne-Rhône-Alpes, qui concentre plus de 70% des journées de ski en France, un peu moins de 30 millions d'euros de subventions ont été spécifiquement fléchés pour l'équipement en matériel d'enneigement artificiel sur la période 2016-1018, pour un investissement total de l'ordre de 100 millions d'euros.

 Les stations cherchent aussi à assurer le renouvellement de leur clientèle, avec une opération de charme lancée cette année en direction des jeunes, et à diversifier l'activité, sur les pistes ou après-ski. "Pour cela, il faut beaucoup de moyens", mais "ne pas investir, c'est sacrifier l'avenir de nos stations", a insisté le président Lestas, qui propose aussi d'étendre la "taxe loi montagne" des opérateurs de remontées mécaniques à tous les acteurs économiques ou encore de taxer les "lits froids", c'est à dire les résidences secondaires non occupées.

(AFP)

 Info + 

A l'occasion du congrès annuel 2017  des domaines skiables de France, la station de ski de Métabief a présenté la démarche "développement durable BIOM" pour laquelle elle a été pilote au sein de "domaines skiables de France". Métabief a obtenu un très bon score : 71% des dépenses générées par la station contribuent directement au développement durable local (lire notre article)

 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

station métabief

Economie

Relocalisation du Meltblown pour la fabrication de masques en France :  une entreprise de Montbéliard se distingue…

Créée en juin 2020 à Montbéliard, la société Meltblo France a été retenue par l'État pour produire du meltblown, une matière filtrante utilisée pour la fabrication de masques chirurgicaux et de masques FFP2 et FFP3. Le projet d'investissement de Meltblo France s'élève à 4,5 M€. La Région Bourgogne Franche-Comté a décidé de soutenir la société à hauteur de 1,1 M€. La future ligne de production de meltblown devrait être opérationnelle au printemps 2021.

Le marché automobile français continue de se redresser en juillet, aidé par les mesures de soutien

Les immatriculations de voitures particulières neuves en France ont progressé de près de 4% en juillet, a annoncé samedi le comité des constructeurs CCFA, se félicitant que les mesures de soutien déployées par le gouvernement en faveur du secteur "aient bien fonctionné". Si le groupe  Renault affiche de très bon chiffres (+33%), PSA est en recul de 5 %.

Comme un nouveau souffle chez le concessionnaire Savy à Besançon

PUBLI-INFO • Depuis le 1er juillet 2020, Jérôme Pruvot et Régis Guillon sont arrivés chez le concessionnaire Savy à Besançon. Respectivement directeur général et responsable commercial de Savy Franche-Comté, ces deux passionnés d'automobile qui en ont fait leur métier ont pour objectif de donner un nouveau souffle à la concession. L'occasion d'aborder les nouveautés BMW, Mini et BMW Motorrad.

Vrabiloc, une épicerie ambulante de produits en vrac, bio et locaux sillone le Grand Besançon…

Après avoir travaillé dans la restauration, Alexandra, 38 ans, a décidé de se mettre à son compte en septembre 2019 en ouvrant une épicerie itinérante dans le Grand Besançon : Vrabiloc. Son concept : proposer des produits locaux et artisanaux, frais ou sec et sans déchet. Le truc en + de son épicerie : elle est 100% autonome grâce à des panneaux solaires. Interview.

L’allocation de rentrée scolaire, majorée de 100€, sera versée le 18 août

Majorée "exceptionnellement" de 100 euros cette année, en raison "des conséquences sociales de la crise épidémique", elle sera versée le 18 août en Métropole, indique le ministère de la Santé et des Solidarités mercredi 29 juillet. Plus de trois millions de familles aux revenus modestes devraient en bénéficier cette année.

Bourgogne Franche-Comté : le taux de chômage bondit au 2e trimestre

Au deuxième trimestre 2020, en Bourgogne-Franche-Comté, le nombre de demandeurs d’emploi tenus de rechercher un emploi et sans activité (catégorie A) s'établit en moyenne sur le trimestre à 151 610. Ce nombre augmente de 27,9 % sur le trimestre (soit +33 070 personnes) et de 22,6 % sur un an. En France métropolitaine, ce nombre augmente de 24,5 % ce trimestre (+22,7 % sur un an). Découvrez les chiffres département par département en Bourgogne Franche-Comté.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     22.11
    légère pluie
    le 04/08 à 15h00
    Vent
    2.95 m/s
    Pression
    1016 hPa
    Humidité
    30 %

    Sondage