Attention les tiques ! "Il ne faut utiliser qu'un tire-tique pour ôter l'animal de la peau, pas d'alcool ni aucun autre procédé"

Publié le 22/06/2017 - 16:19
Mis à jour le 19/05/2020 - 15:14

Deux classes de CP et CM2 de l'école Viotte à Besançon sont parties en balade ce jeudi 22 juin 2017 dans la forêt de Chailluz à Besançon. A leur retour, des élus les ont accueillis pour les sensibiliser aux piqûres de tiques et leur distribuer des tire-tiques… Prévention contre les piqûres de tique dans la forêt de Chailluz from maCommune.info on Vimeo.

Dans le cadre du plan national de lutte contre la maladie de Lyme et les maladies transmissibles par les tiques, la Ville de Besançon organise pour la deuxième année consécutive, une campagne d'information et de prévention "grand public" sur les piqûres de tiques pour sensibiliser les Bisontins aux bonnes pratiques à adopter lors d'activités "nature".

Les tiques sont des parasites qui se trouvent partout et se nourrissent du sang d'animaux ou d'êtres humains. Elles sont vectrices de nombreuses pathologies humaines et animales. C'est pourquoi la Ville, dans le cadre de ses missions d'informations et de prévention en santé publique, souhaite communiquer sur le sujet.

Distribution de tire-tiques et explications…

Ce matin, dans la forêt de Chailluz, un stand accueillait les promeneurs et visiteurs avec des documents informatifs et des tire-tique. Et pour les élèves de l'école Viotte, la responsable de l'Ecole de la Forêt, Sandra Reynaud, ainsi qu'Anne Vignot, adjointe au maire déléguée au développement durable, l'environnement, le cadre de vie et la transition énergétique et de Cyril Devesa, adjoint délégué à la santé, l'hygiène et à la prévention sanitaire, ont donné des conseils, expliqué l'utilisation d'un tire-tique, les risques suite à une piqûre de tique, etc. Très attentifs et intéressés, le jeune public a pu poser des questions pertinentes, se rassurer et confier leurs expériences avec les tiques comme Emmy, 7 ans. (Témoignage en vidéo).

Comment ôter une tique ?

La Ville de Besançon distribue des tire-tique aux enfants. Pendant l'explication, une élève pose la question piège : "Y a-t-il un autre moyen de retirer une tique ?". Si plusieurs techniques existent, le tire-tique semble la meilleure et la moins risquée. "Il ne faut utiliser qu'un tire-tique : sans alcool, sans ether, sans produit ni aucun autre procédé pour éviter de faire dégorger l'animal dans le corps", insiste Jean-Paul Grosbois, forestier, dans l'assistance.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Covid-19 : pas de dépistage pour les personnes sans ordonnance

Face à la reprise marquée de l'épidémie SARS-CoV2 dans le département du Doubs, et notamment sur Besançon, la préfecture du Doubs, l'ARS Bourgogne-Franche-Comté et la ville de Besançon en lien avec les laboratoires LPA et CBM25 ont convenu de prioriser les tests aux personnes de priorité 1 à l'exception des personnes symptomatiques sans prescription afin d'apporter la réponse la plus efficace possible face à la progression du virus, apprend-on dans un communiqué ce mois d'octobre 2020.

Confinement et ouverture des écoles : « C’est un défi nouveau qui va singulariser la situation des établissements scolaires » (Recteur de la région)

Le recteur de la région académique Bourgogne-Franche-Comté et de l'académie de Besançon Jean-François Chanet, a tenu une conférence de presse ce vendredi 30 octobre 2020 accompagné du préfet de Bourgogne Franche-Comté et du directeur régional de l'ARS pour donner quelques précisions concernant l'ouverture des établissements scolaires pendant le confinement à partir de lundi 2 novembre.

Confinement : ce qu’il faut retenir de la conférence de presse du Premier ministre

Ce jeudi 29 octobre, à quelques heures du début du deuxième confinement en France, le Premier ministre Jean Castex entouré de Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Education nationale, Elisabeth Borne ministre du Travail, Bruno Le Maire, ministre de l'Economie, Gérald Darmanin, ministre de l'Intérieur et Olivier Véran, ministre de la Santé, a détaillé la feuille de route.

Covid : tous les établissements de Bourgogne-Franche-Comté appelés à déprogrammer les opérations non urgentes

La situation épidémiologique continue à s’aggraver considérablement en Bourgogne Franche-Comté selon un communiqué de l'ARS ce jeudi 29 octobre. Après avoir mobilisé dès ce mardi les établissements du Jura et de Saône-et-Loire, le directeur général de l’ARS a demandé hier soir, mercredi 28 octobre, aux directions des établissements de santé publics et privés de toute la région, d’activer sans délai le niveau 3 des plans de mobilisation des capacités hospitalières, préparés pour faire face à une 2ème vague épidémique. Par conséquent, il est demandé à tous ces établissements de procéder à la déprogrammation des activités non urgentes.

Situation « extrêmement difficile » dans les hôpitaux pendant 2 à 3 semaines, selon Delfraissy

La situation va être "extrêmement difficile" pour le système hospitalier durant deux à trois semaines en raison de la deuxième vague de l'épidémie de Covid-19, a prévenu ce jeudi 29 octobre 2020 le président du conseil scientifique, l'instance qui guide le gouvernement, Jean-François Delfraissy.

Confinement : les mesures précisées ce jeudi à 18h30 par J. Castex

Le Premier ministre s'exprimera ce jeudi 29 octobre 2020 pour détailler les annonces faites par le président mercredi soir, d'abord devant l'Assemblée nationale puis devant le Sénat l'après-midi, où les nouvelles mesures liées au confinement seront soumises à un vote des parlementaires, avant une conférence de presse prévue à 18H30.

Territoire de Belfort : l’association qui gérait l’Ehpad de Valdoie dessaisie

L'association qui gérait l'Ehpad de Valdoie (Territoire de Belfort), sous administration provisoire depuis avril après une trentaine de décès pendant la crise du coronavirus, va être dessaisie en  raison de "manquements d'une particulière gravité" dans sa gestion, a indiqué mercredi 28 octobre 2020 le conseil départemental.

Vers un reconfinement ? Suivez l’allocution en direct de l’Elysée du Président de la République à 20h…

Le président de la République Emmanuel Macron s'exprimera en direct de l'Elysée ce mercredi 28 octobre 2020 à 20 heures sur les prochaines mesures sanitaires qui seront mises en application en France d'ici la fin de la semaine alors que  la situation épidémiologique s’aggrave considérablement dans la région Bourgogne franche-Comté comme dans plusieurs régions.

Assurance Maladie du Doubs : 21.663 appels en lien avec la Covid-19 depuis le 13 mai dernier…

"Il faut briser les chaines de contamination" (directeur) • Alors que l'épidémie atteint son pic et que les Français(es) attendent non sans impatience les annonces du gouvernement ce mercredi 28 octobre 2020, nous nous sommes rendus à l'Assurance Maladie du Doubs pour voir comment elle affronte cette deuxième vague...

Aggravation de la situation épidémiologique : déprogrammation des opérations non-urgentes des hôpitaux en Saône-et-Loire et dans le Jura

Dans un message envoyé ce mardi 27 octobre aux directions des établissements de santé publics et privés de ces deux départements, le directeur général de l’ARS leur demande d’activer dès ce mardi, et en avance de phase sur l’ensemble des établissements de la région, le niveau 3 des plans de mobilisation des capacités hospitalières, préparés pour faire face à une 2ème vague épidémique. Par conséquent, il est demandé à ces établissements de procéder à la déprogrammation des activités non urgentes.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 12.47
ciel dégagé
le 31/10 à 18h00
Vent
1.8 m/s
Pression
1021 hPa
Humidité
96 %

Sondage