Besançon: toutes les infirmières des urgences en arrêt-maladie

Publié le 24/06/2019 - 22:23
Mis à jour le 24/06/2019 - 22:26

La totalité des infirmières des urgences du CHRU de Besançon n'ont pas pris leur service ce lundi 24 juin 2019 au soir, étant en arrêt-maladie pour épuisement, et ont dû être remplacées, a-t-on appris de source syndicale.

urgences CHRU minjoz hopital besancon
urgences CHRU minjoz hopital besancon
PUBLICITÉ

« Au service d’accueil des urgences du CHRU de Besançon, tou.te.s les infirmièr.e.s qui devaient travailler (dans la nuit de lundi à mardi, NDLR) ont été arrêté.e.s par leur médecin« , a indiqué dans un communiqué le syndicat Sud.

Ce soir, quatre infirmiers les remplacent

La direction « a trouvé quatre infirmiers dans l’hôpital pour les remplacer« , à l’accueil de nuit à partir de 20H45, a indiqué à l’AFP Florent Uzzeni, responsable syndical Sud.

Selon M. Uzzeni, les cinq infirmières « sont arrêtées pour quinze jours« . »Pour (lundi) soir, ils ont trouvé une solution mais pour demain? Après-demain?« , a-t-il demandé, soulignant que les remplaçants n’étaient pas habitués au service des urgences. »Ça craque« , a résumé M. Uzzeni.

« Ça craque »

« Les équipes sont épuisées: sous-effectif, augmentation de la charge de travail, manque de moyens, non-reconnaissance de la politique d’austérité« , a listé le syndicat Sud.

Selon le responsable Sud, « le service des urgences du CHRU, qui accueille 90 cas médicaux graves et des polytraumatisés » par jour, est en grève depuis six semaines.

« Un poste d’infirmière a été supprimé et les équipes revendiquent du personnel supplémentaire pour faire humainement face à la charge de travail, ainsi qu’une profonde réorganisation du service« , a détaillé Sud dans un communiqué.

Grève depuis mi-mars

Un mouvement de grève dans les urgences des hôpitaux, démarré à Paris à la mi-mars, touche 130 établissements dans toute la France, selon le collectif Inter-Urgences.

La ministre de la santé, Agnès Buzyn, a promis de débloquer 70 millions d’euros, notamment pour financer des primes. Mais cet effort est jugé insuffisant par les syndicats CGT, FO et Sud, et par Inter-Urgences.

Les syndicats ont appelé à une nouvelle journée de mobilisation à Paris le 2 juillet.

(Selon AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Peut-ont vacciner contre le cancer ?

Peut-ont vacciner contre le cancer ?

C’est l’enjeu de recherches menées depuis dix ans déjà par le Professeur Olivier Adotévi et l’UMR 1098 Inserm/EFS/UFC de Besançon. L’équipe qu’il dirige a mis en place un vaccin thérapeutique anti-cancer universel, et non préventif,  appelé UCPVax, breveté en 2012. Les premiers essais cliniques ont été engagé depuis la fin de l'année 2016 au CHRU de Besançon

Canicule : les températures continuent de grimper, ce week-end devrait être tout aussi chaud

Canicule : les températures continuent de grimper, ce week-end devrait être tout aussi chaud

La Franche-Comté est toujours en alerte orange canicule ce mercredi 26 juin 2019. Les prévisions se confirment : il fait déjà 37°C à l'ombre (et plus chaud encore dans les grandes villes, jusqu'à 40°C) et la température n'est toujours pas à son maximal, atteint vers 17h cet après-midi. La chaleur devrait continuer au moins jusqu'à dimanche.

Au Crédit Agricole, le sport comme école de la vie

Au Crédit Agricole, le sport comme école de la vie

publi-info • Le Crédit Agricole est une banque solidement ancrée dans les territoires et la Franche-Comté ne fait évidemment pas exception à cette règle. De ce fait, et de longue date, l’établissement bancaire s’est naturellement investi dans des activités sportives, parce que c’est une école de vie porteuse de valeurs allant de l’humilité au goût de l’effort.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 10.69
partiellement nuageux
le 17/07 à 3h00
Vent
0.92 m/s
Pression
1015.95 hPa
Humidité
93 %

Sondage