Bourgogne-Franche-Comté : la circulation du Covid-19 augmente

Publié le 01/10/2022 - 12:08
Mis à jour le 01/10/2022 - 10:12

L’épidémie de COVID-19 a continué de progresser ces 7 derniers jours en Bourgogne-Franche-Comté "où prévenir, se vacciner, se tester, se protéger, restent les règles d’or pour faire barrage au virus" rappelle l'ARS. 

L’augmentation de la circulation du virus s’observe de nouveau à l’échelle de tous les départements de Bourgogne-Franche-Comté, où le taux d’incidence en population générale approche les 500 cas pour 100 000 habitants avec un taux de positivité des tests supérieur à 27%.

Les hospitalisations "repartent par ailleurs légèrement à la hausse, tendance qui n’avait pas été observée depuis l’été" souligne l'ARS.

© DR

Dans ce contexte, l’ARS incite chacun à la grande prudence et à l’usage scrupuleux des mesures barrières connues de tous.

L’Agence souligne par ailleurs les enjeux de la campagne de vaccination automnale lancée à destination des personnes à risque de forme grave avec les nouveaux vaccins bivalents.

La population éligible au rappel comprend :

  • les résidents d’EHPAD et USLD (unités de soins de longue durée), quel que soit leur âge,
  • les personnes de 60 ans et plus,
  • les personnes immunodéprimées, quel que soit leur âge,
  • les personnes souffrant d’une ou plusieurs comorbidités,
  • les femmes enceintes (dès le premier trimestre de grossesse),
  • les personnes vivant dans l’entourage ou en contact avec des personnes immunodéprimées ou vulnérables, dont les professionnels des secteurs de la santé et du médico-social.

Les délais à respecter entre deux rappels restent de 3 mois pour les 80 ans et plus, les résidents d’EHPAD et USLD et les personnes immunodéprimées ; de 6 mois pour les autres personnes éligibles.

Le rappel doit être réalisé de préférence avec un vaccin bivalent, quel que soit le ou les vaccins utilisés précédemment, conformément aux recommandations de la Haute Autorité de Santé.

"Une question à aborder avec son professionnel de santé de proximité, mobilisé dans cette campagne" suggère l'ARS.

Depuis le début de l’épidémie en Bourgogne-Franche-Comté, 6 768 personnes sont décédées en établissements de santé des suites d’une forme sévère de la maladie ; 2 513 en établissements médico-sociaux.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Cernés par le sucre ? Valentine Caput fait le point sur la présence du sucre dans les produits

Une toute récente étude de l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) de mars 2024, vient de livrer ses conclusions concernant l’utilisation de sucres ou de produits sucrants dans quelques 54.000 produits alimentaires transformés de consommation courante. Notre diététicienne bisontine, Valentine Caput, commente ces résultats pour le moins vertigineux...

Pour une “école promotrice de santé”, les académies de Bourgogne Franche-Comté et l’ARS signent une convention

Pour renforcer la coordination entre ARS et rectorats de la région académique, au service de la santé des élèves de Bourgogne-Franche-Comté, Nathalie Albert-Moretti, rectrice de la région académique et de l’académie de Besançon, Pierre N’Gahane, recteur de l’académie de Dijon, et Jean-Jacques Coiplet, directeur général de l’ARS, ont signé une convention de partenariat, ce lundi 15 avril, à Dijon, dans les locaux de l’Agence Régionale de Santé.

Numérique en santé : l’Europe consolide son soutien à la plateforme régionale eTICSS

Au cœur de la stratégie e-santé en Bourgogne Franche-Comté, eTICSS est l’outil clé de la transformation numérique des parcours de santé dans la région. Dans un communiqué daté du 3 avril 2024, la Région Bourgogne-Franche-Comté annonce avoir mobilisé 10,5 millions d'euros de financements européens pour la seconde phase du projet numérique.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 2.32
couvert
le 21/04 à 6h00
Vent
1.47 m/s
Pression
1023 hPa
Humidité
95 %