Canicule : les ventilateurs se vendent comme des petits pains

Publié le 26/06/2019 - 07:30
Mis à jour le 23/07/2019 - 15:36

Avec la chaleur, les ventes de ventilateurs, climatiseurs et machines à glaçons explosent. A Boulanger Châteaufarine, on en reçoit 100 à 200 par jours pour combler la demande. Et un petit nouveau fait aussi son apparition : le rafraîchisseur…

©Pixabay
©Pixabay

Dans toute la France, le phénomène est apparu en même temps que la chaleur. Selon l’enseigne Boulanger, les Français se seraient rués sur les ventilateurs à l’annonce de la canicule.

Le rafraîchisseur, distributeur d'air frais

Et à Besançon aussi, les ventes vont bon train. De tgv même. « Chaque jour, on reçoit entre 100 et 200 ventilateurs par jour pour répondre à la demande» précise Patrick Moretti, directeur du magasin à Châteaufarine. « Ce mardi, quelques climatiseurs sont encore disponibles, mais ils vont partir vite… » jauge-t-il.

Depuis quelques années, un nouveau système a trouvé le chemin de nos pièces : le rafraîchisseur. « Grâce à un pain de glace positionné dans une cuve, il distribue de l’air frais » explique le directeur, « alors qu’un ventilateur, lui, brasse de l’air chaud ».

Et cette machine est, comme les autres, victime de son succès : « les stocks s’amenuisent au fil des heures »constate M. Moretti.

Quels tarifs ?

Les tarifs de ces outils de lutte contre la chaleur varient beaucoup selon les budgets et les modèles. A partir de 16€ pour un ventilateur de table, contre 40€ pour un ventilateur su pied. « Mais ça va jusqu’à 200€ pour les plus performants. »

Il faudra compter environ 250€ pour un climatiseur, et 200€ pour un rafraîchisseur. Mais si on veut en profiter pour le reste de la semaine, il faudra se dépêcher un peu…

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

canicule juin 2019

Fin de la vigilance Orange « canicule » prévue lundi matin en Franche-Comté

jusqu'à lundi matin ! • Après six jours d'une canicule,  une bonne partie de la France retrouve des températures plus respirables dimanche avec un net rafraîchissement dans le nord-ouest où la vigilance orange a été levée. Ce dimanche 30 juin 2019, la vigilance orange canicule reste active sur 32 départements contre 75 samedi en fin de journée. La Champagne-Ardenne, la Lorraine et l'ouest de la Bourgogne sont sortis de la vigilance Orange dimanche matin mais la Franche-Comté reste concernée jusqu'à lundi. Les températures minimales la nuit prochaine seront encore élevées, comprises entre 18 et 24°C.

33,4°C à Besançon. Encore très chaud dimanche

Vigilance orange canicule • L'épisode de canicule se poursuit ce week-end. On relevait ce samedi à 18h 33,4°C à Besançon ce samedi après-midi et 34,6°C à Dijon. 75 départements sont en alerte orange contre 79 ce samedi matin. Dimanche sera encore très chaud avant une baisse des températures est prévue à partir de lundi...

Economie

Jura : des mesures exceptionnelles pour les entreprises

Afin de tenir compte du contexte sanitaire actuel et des mesures récemment prises par le Gouvernement, notamment le passage du département du Jura en zone d’urgence sanitaire avec couvre-feu, l’Urssaf Franche-Comté met en place des mesures exceptionnelles pour accompagner les entreprises et les travailleurs indépendants concernés, apprend-on ce 23 octobre 2020.

Fraude à la carte bancaire et crise sanitaire : les consommateurs font toujours plus les frais de fraudes

Alors que les paiements par carte bancaire "sans contact" et par internet se sont imposés avec la crise sanitaire comme des mesures barrières pour freiner la progression de la Covid-19, l’UFC-Que Choisir rend publique une enquête exclusive qui montre que 30 % des fraudes ne sont pas remboursées par les banques. En conséquence, et devant le risque accru d’escroqueries, l’association saisit les pouvoirs publics pour obtenir enfin le plein respect des droits des consommateurs, apprend-on dans un communiqué du 22 octobre 2020.

L’opticien Atol s’installe pour la première fois dans le Grand Besançon !

PUBLI-INFO • Depuis mercredi 7 octobre 2020, un nouvel opticien s'est installé sur la zone commerciale Valentin sur une surface de 180 m2 : il s'agit d'Atol, mon opticien. Cette enseigne n'existait pas encore dans le Grand Besançon. Bertrand Andriot et son équipe vous accueillent et vous conseillent pour habiller vos yeux selon vos besoins et vos envies.

« France Relance » : quelles sont les premières entreprises retenues en Bourgogne-Franche-Comté ?

30 projets d'investissement productif • En visite ce jeudi 15 octobre 2020 à Dijon dans le cadre  du déploiement de "France Relance", Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée auprès du ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance a salué les 30 premières entreprises de Bourgogne-Franche-Comté  lauréates du "Fonds d’accélération des investissements industriels dans les territoires". Les 30 projets représentent 20 millions d’euros de subventions d’État pour un total de 115 millions d’euros d’investissements dans la région.

L’aménagement des échéances fiscales et sociales pour les entreprises affectées par la crise sanitaire

Olivier Dussopt, ministre délégué chargé des Comptes Publics, et Alain Griset, ministre délégué chargé des Petites et Moyennes Entreprises, ont échangé mardi 13 octobre 2020 avec les acteurs économiques sur les différents dispositifs de soutien aux entreprises, notamment en matière d’échéances fiscales et sociales.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 13.34
nuageux
le 25/10 à 9h00
Vent
5.09 m/s
Pression
1011 hPa
Humidité
67 %

Sondage