Fortes Chaleurs : la ville de Besançon accompagne les plus fragiles

Publié le 03/06/2022 - 18:02
Mis à jour le 04/08/2022 - 14:43

La Ville de Besançon et le centre communal d'action sociale ont mis en place une veille des habitants les plus vulnérables. Il est d'ailleurs possible d'inscrire les plus fragiles sur une liste dédiée afin de les protéger au mieux.

 © D poirier
© D poirier

La Ville de Besançon via le CCAS est actuellement mobilisée sur la préparation et la gestion des pics de chaleur. Les municipalités ont en effet obligation de tenir à jour une liste des personnes vulnérables selon certains critères : âge, adresse, référent...

  • A Besançon, les inscriptions sur cette liste peuvent se faire pour soi-même ou pour un proche à tout moment en contactant la Maison des Séniors :  03 81 41 22 04

46 agents mobilisés et des volontaires

Sans attendre le déclenchement de la vigilance orange canicule, le CCAS est d’ores et déjà mobilisé via les travailleurs sociaux, aides à domicile, aides-soignants et personnels infirmiers du CCAS se déplaçant à domicile. Ils assurent une sensibilisation et un suivi accrus.

"Lorsque les pics sont déclenchés, 46 agents sont mobilisés, avec un appel à volontaires qui dépasse le périmètre du CCAS" explique la Ville de Besançon. En cas de déclenchement du plan canicule niveau 3, depuis la Maison des Séniors, les équipes appellent tous les jours de l’épisode caniculaire les 250 personnes inscrites sur la liste des personnes vulnérables.

Ce dispositif permet de prendre des nouvelles de ces personnes, et de rappeler les bons gestes en cas de fortes chaleurs. Si besoin, des visites à domicile sont organisées pour vérifier que la personne va bien.

Astreintes

Des astreintes sont également mises en place afin d’assurer tous les jours de la semaine un suivi continu, par des contacts directs réguliers et toute intervention au domicile qui s’imposerait.  "Les agents restent ainsi quotidiennement en lien, y compris lorsque cela est possible avec des référents issus de l’entourage des personnes inscrites : voisins, famille, etc.

"2 400 personnes font l’objet d’une attention particulière de la part des services du CCAS lors de ces épisodes de fortes chaleurs" Ville de Besançon.

En cas de pic de fortes chaleurs, des espaces fraîcheurs climatisés sont en place dans toutes les résidences autonomie afin de permettre aux plus de 350 résidents, ainsi qu’aux aînés résidant en proximité de l’établissement, de se rafraichir.  Idem pour les 200 habitants des structures d’hébergement logement : résidence sociale Agora et Maison relais l’Autre Toit.

Enfin, pour les personnes sans domicile, la veille mobile assure une vigilance accrue en rappelant les gestes de prévention, et proposent si besoin de l’eau.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Une journée de sensibilisation et une exposition sur la prévention du cancer colorectal à Besançon 

Du 5 au 31 mars 2024, une exposition sur la prévention du cancer colorectal sera installée dans le hall principal du CHU de Besançon dans le cadre de Mars bleu. Une journée de sensibilisation sera également organisée le jeudi 21 mars avec une équipe pluridisciplinaire de gastro-entérologie.

Médicaments : des mesures pour anticiper les pénuries

Aider les médecins à prescrire des alternatives aux médicaments non disponibles, intensifier le bon usage des antibiotiques : le gouvernement a annoncé mercredi 21 février 2024 quelques mesures concrètes pour anticiper les pénuries.

Mars Bleu revient en Bourgogne Franche-Comté : s’il est détecté tôt, le cancer colorectal se guérit 9 fois sur 10

Tous les deux ans, les Bourguignons-Francs-Comtois de 50 à 74 ans sont invités à réaliser un test de dépistage du cancer colorectal. À l’occasion de Mars Bleu, du 1er au 31 mars 2024, campagne nationale de sensibilisation au dépistage de ce cancer, le Centre régional de coordination des dépistages des cancers (CRCDC) rappelle l’importance de réaliser ce test.

Une nouvelle salle de radiologie interventionnelle multimodale au CHU de Besançon

Le 11 décembre 2023, un premier patient a bénéficié de cette nouvelle salle au sein du CHRU de Besançon. Un véritable pas en avant dans les équipements de pointe puisque l’hôpital fait partie des dix établissements en France à avoir acquis ce dispositif d’imagerie. Quels sont les enjeux ? Nous avons fait le point avec Eric Delabrousse, chef du pôle imagerie du CHU de Besançon.

Assurance maladie : les modalités de dépistage de cancer désormais en ligne

En 2024, l’Assurance maladie a souhaité faciliter l’accès et les démarches concernant le dépistage des cancers du sein, du col de l’utérus et colorectal. Comme l’indique le site officiel de l’administration française : “Service-Public.fr”, il est désormais possible, pour les personnes concernées, de suivre les modalités d'invitation au depistage du cancer en ligne, directement sur leur espace personnel Ameli.

Médecin généraliste : vers une consultation à 30 euros sous conditions

L’Assurance maladie a ouvert jeudi 8 février 2024 la voie à une hausse à 30 euros de la consultation des médecins généralistes, lors des négociations tarifaires avec les syndicats de praticiens libéraux, tout en exigeant en retour des "évolutions en faveur de l’amélioration de la santé de la population".

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 7.63
légère pluie
le 26/02 à 21h00
Vent
1.12 m/s
Pression
1004 hPa
Humidité
88 %