Courses alimentaires : les prix ont-ils vraiment augmenté ?

Publié le 14/04/2020 - 17:34
Mis à jour le 14/04/2020 - 17:54

Sur les réseaux sociaux, des internautes publient des notes de courses alimentaires dans la grande distribution pour montrer "une augmentation" du prix des pâtes par exemple ou de fruits et légumes par rapport à l'avant-confinement. Qu'en est-il vraiment ? Les prix ont-ils augmenté en cette période de crise sanitaire ? Réponses…

©Alexane Alfaro ©
©Alexane Alfaro ©

En réalité, les prix des produits n'ont pas augmenté (sauf certains fruits et légumes), ils ont plutôt baissé de -0,15% en moyenne. En revanche, le panier moyen des Français a fortement augmenté de 89% selon des chiffres de la première semaine d'avril 2020 (source : institut IRI).

Pourquoi cette impression de payer plus cher ?

Globalement, les Français ont l'impression de payer leurs courses alimentaires plus cher que d'habitude pour plusieurs raisons :

  • en cette période de confinement, les Français vont davantage acheter des denrées en superette de quartier (Monoprix, Petit Casino, Casino Shop, Carrefour Contact...), là où les prix sont plus cher qu'en hyper et supermarché ;
  • les Français consomment leurs trois repas quotidien à la maison sans oublier les goûters des enfants et le grignotage plus fréquent en confinement ;
  • certaines marques bon marché sont prises d'assaut dans les rayons, il ne reste plus que les marques aux prix plus élevés. L'UFC Que choisir indique que "les clients prennent d’abord les produits les moins chers, lesquels sont plus rapidement en rupture de stock. Les acheteurs suivants sont donc contraints de se rabattre sur des produits plus onéreux, faute de choix. Par rapport à l’avant-confinement, davantage de produits plus chers sont donc achetés, ce qui fait grimper le prix moyen des courses. L’impact de ce cumul prix/montée en gamme est non négligeable."
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Coronavirus COVID-19

Covid-19 : l’épidémie recule nettement en Bourgogne Franche-Comté !

Ces 7 derniers jours l'épidémie a nettement reculé dans tous les départements de Bourgogne Franche-Comté, y compris la Côte-d’Or, qui affichait en début de semaine l’incidence la plus élevée de métropole. L’indicateur est repassé en-dessous de 100 pour 100.000 habitants comme dans l’ensemble des départements, la moyenne régionale s’établissant autour de 65 pour 100.000 habitants, le taux de positivité des tests à 2,5%.

Covid-19 : « Ce sera difficile de porter le masque après le 30 juin »

C'est la question que beaucoup se posent : jusqu'à quand devrons-nous porter le masque contre la Covid-19 ? Pour Jean-François Delfraissy, président du conseil scientifique, sur RTL sur mardi 8 juin, avec les chaleurs estivales et la situation épidémique qui s'améliore, "ce sera difficile de porter le masque après le 30 juin".

Covid-19 : quelle est la situation sanitaire en Bourgogne Franche-Comté ?

Alors que la seconde phase du déconfinement sera effective le 9 juin 2021, la situation sanitaire s'améliore mais reste fragile et contrastée en Bourgogne-Franche-Comté. La circulation du virus diminue dans le Jura et le Territoire de Belfort avec des taux d'incidence à 78 et 86 cas pour 100.000 habitants. Elle est stable dans le Doubs  (107) et l'Yonne (100) mais en hausse en Côte d'Or (178).

Variant indien : la mise au point de l’OMS

Mardi 1er juin 2021, l'Organisation mondiale de la santé a précisé que seule une sous-lignée de ce variant est désormais considérée comme "préoccupante". Deux autres sous-lignées ont pour leur part été rétrogadées.

Economie

« Le Calice enchanté » : un café Boutique « au pays des sorcières »

Un nouveau concept de café-boutique autour des thématiques du médiéval, du fantastique et de la sorcellerie ouvrira à Besançon le mardi 15 juin 2021 9 rue Peclet à Besançon. Pour fêter son ouverture, une déambulation rythmée et déguisée se tiendra ce samedi 12 juin à 13h30, devant la boutique puis et dans les rues du centre-ville.

233 millions d’euros d’aides régionales : découvrez les projets qui en bénéficieront…

Les élus régionaux ont voté près de 233 M€ d’aides régionales lors de la commission permanente ce vendredi 4 juin 2021. Une partie de ces crédits concerne des aides d’urgence et le Plan d’accélération de l’investissement régional (PAIR) mis en place par la Région pour faire face à la crise sociale et économique provoquée par l’épidémie de COVID-19.

Connaissez-vous Les épiciers du vrac dans le Grand Besançon ?

PUBLI-INFO • Ouvert depuis le 20 octobre 2020, Les épiciers du vrac est un commerce indépendant fondé rue du Lavoir à Pirey par Louise et Sylvain en couple dans la vie comme en affaire. Leur crédo : proposer des produits bio avec une empreinte carbone limitée, locaux quand c’est possible et sans emballage primaire. Visite…
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 28.18
ciel dégagé
le 14/06 à 15h00
Vent
3.51 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
18 %

Sondage