Présence des variants sud-africain et brésilien dans le Grand Besançon : Joël Mathurin annonce de nouvelles mesures

Publié le 05/03/2021 - 09:32
Mis à jour le 05/03/2021 - 09:33

"Plusieurs cas de contamination aux variants sud-africain et brésilien du Covid-19 ont été signalés dans le Grand Besançon", a indiqué la préfecture du Doubs ce jeudi. Elle a annoncé de nouvelles mesures dont le port obligatoire du masque dès ce vendredi 5 mars 2021 sur toute la ville de Besançon - et plus uniquement dans la Boucle - mais aussi à Quingey, Saint-Vit et Montferrand-le-Château.

La présence des variants particulièrement contagieux  a été été signalée "ces derniers jours" dans la région de Besançon. Face à la recrudescence des variants brésilien et sud-africain dans le Grand Besançon, Joël Mathurin a annoncé ce jeudi matin de nouvelles mesures en présence de la maire de Besançon, Anne Vignot.

"Il faut tenté de stopper le variant sud africain" a déclaré le préfet du Doubs ce jeudi 4 mars 2021 alors que le taux d'incidence est reparti à la hausse avec 206 cas pour 100.000 habitants dans le département. Il est de 164 en Bourgogne Franche-Comté et de 200 au niveau national. Le variant anglais est presque majoritaire dans le département et "les variants sud-africain et brésilien représentent désormais 8% des cas de Covid-19 dans le département du Doubs, soit deux points de plus qu'au niveau national et cinq points de plus qu'en Bourgogne-Franche-Comté", a-t-il précisé.

Ces variants "nous exposent au risque de voir la situation sanitaire s'aggraver dans les prochaines semaines, au point de ne plus maîtriser l'afflux de patients dans des services hospitaliers déjà en tension", estime la préfecture qui entend mener un "plan de lutte" avec l'Agence régionale de santé et la direction départementale des services de l'Éducation nationale.

Le variant sud africain a été détecté à Besançon mais aussi sur les communes de Quingey, Montferrand-le-Chateau et Saint-Vit.

Joël Mathurin a donc décidé de prendre de nouvelles mesures :

  • Le port du masque est désormais obligatoire sur toute la ville de Besançon en plus de la seule boucle bisontine. Un arrêté va être pris en ce sens
  • Le port du masque sera obligatoire à Montferrand-le-Chateau, Saint-Vit et Quingey
  • La campagne de dépistage sera accélérée notamment dans les communes concernées avec l'installation de centres de dépistage éphémères
  • Campagnes ciblées de tests salivaire dans les établissements scolaires
  • Accélération de la campagne de vaccination

Le Préfet du Doubs déclare par ailleurs réfléchir à rendre obligatoire le port du masque à l'ensemble du département du Doubs.

H. Loget - D. Poirier

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Covid-19 : la France a dépassé le seuil des 100.000 morts

300 personnes sont mortes du Covid-19 en France ce jeudi. Le pays rejoint la Grande-Bretagne et l'Italie, qui ont dépassé ce cap depuis plusieurs semaines. Dans la région, 4.438 décès ont été enregistrés depuis le 20 mars 2020. En moyenne, sur les sept derniers jours, 15 personnes meurent chaque jour de la Covid-19 en Bourgogne-Franche-Comté.

La troisième vague « n’est pas derrière nous », la situation se dégrade en Franche-Comté

La troisième vague de l'épidémie de Covid-19 "n'est pas derrière nous" et le "pic des hospitalisations n'est pas atteint" malgré des "signaux encourageants", a rapporté mercredi  Gabriel Attal. Le porte parole du gouvernement parle d'une  "évolution qui paraît plus dégradée" dans les départements de l'Est de la région : Haute-Saône,  Doubs,  Territoire de Belfort et Jura.

Variant brésilien : quelle est la situation en Bourgogne-Franche-Comté ?

Comprendre • La présence des variants Sud-Africain et Brésilien n'explose pas en Bourgogne-Franche-Comté et serait même en diminution depuis un mois avec d'importantes disparités selon les départements. C'est dans le Doubs que l'on dénombre le plus de cas (7,2%) devant la Haute-Saône et la Saône-et-Loire. Rien à voir toutefois avec la Moselle fin février où le variant brésilien était responsable de la moitié des cas de contamination. On vous dit tout ce que l'on sait sur ce variant.

Covid-19 : les hôpitaux de Bourgogne Franche-Comté déclenchent l’ultime palier d’augmentation de leurs capacités

La troisième vague de l’épidémie qui touche la Bourgogne-Franche-Comté entraîne un afflux de patients nécessitant une hospitalisation. A la veille des congés de printemps, l’ARS appelle chaque habitant de la région à maintenir encore son effort, pour permettre au système de soins de faire face.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 7.22
nuageux
le 15/04 à 18h00
Vent
4.52 m/s
Pression
1023 hPa
Humidité
42 %

Sondage