Covid-19  : tout ce qu'il faut savoir sur les demandes d'indemnisation

Publié le 21/04/2020 - 08:05
Mis à jour le 20/04/2020 - 16:20

L’Urssaf (Unions de Recouvrement des cotisations de Sécurité Sociale et d’Allocations Familiales ) collecte les cotisations salariales et patronales auprès des entreprises et des travailleurs indépendants pour financer le système de protection sociale. Rappel des indemnisations possibles suite au Covid-19 et premier bilan chiffré…

 © D Poirier
© D Poirier

Les mesures présentées ci-dessous sont destinées aux entreprises, travailleurs indépendants et particuliers employeurs en difficulté. Ceux qui peuvent payer doivent le faire pour préserver notre système de protection sociale.

Report des cotisations

Les entreprises ont eu la possibilité de reporter leurs échéances de paiement pour les échéances du 15/03, 05/04 et 15/04. Les déclarations DSN à bonne date sont toutefois impératives.

Pour les adhérents au TESE/CEA, le prélèvement du 15 avril 2020 est automatiquement reporté au 15 juin 2020 : aucune démarche n’est à effectuer et aucune pénalité ne sera appliquée.

Pour les travailleurs indépendants, l’échéance mensuelle du 20 avril 2020 sera reportée automatiquement, et son montant lissé sur les échéances à venir.

Par ailleurs, les travailleurs indépendants peuvent ajuster leur échéancier de cotisations pour tenir compte d’ores et déjà d’une baisse de leur revenu, en réévaluant leur revenu 2020 sans attendre la déclaration annuelle : sur secu-independants.fr pour les artisans/commerçants et urssaf.fr pour les professions libérales et professionnels de santé.

Pour les Praticiens et Auxiliaires Médicaux, l’échéance mensuelle et trimestrielle du 5 mai 2020 sera reportée automatiquement, et son montant lissé sur les échéances à venir.

Si les cotisants ne souhaitent pas ce report et préfèrent régler tout ou partie de leurs cotisations, ils peuvent se rapprocher de leur Urssaf pour la mise en place d’un paiement par virement.

Pour les artistes-auteurs / diffuseurs : le recouvrement est suspendu.

Bilan chiffré des encaissements de l’échéance du 15/03 (entreprises du Régime général)

  • National : 5,6 milliards encaissés sur 9,4 milliards attendus taux de reste à recouvrer de 40,17 %
  • En Bourgogne Franche-Comté (vision économique : établissements implantés en Bourgogne Franche-Comté) : 149 999 562 € encaissés sur 260 112 279 € attendues taux de reste à recouvrer de 42,33 % 18 860 comptes débiteurs sur 51 550 36,59 % de comptes débiteurs à l’échéance
  • En Franche-Comté (vision économique : établissements implantés en Franche-Comté) : 61 494 590 € encaissés sur 112 021 839 € attendus taux de reste à recouvrer de 45,1 % (1,84 % en 2019) 8 180 comptes débiteurs sur 22 046 37,1 % de comptes débiteurs à l’échéance (4,2 % en 2019)
  • Pour la Haute-Saône : 9 907 223 € encaissés sur 18 207 102 € attendus taux de reste à recouvrer de 45,59 % 1 354 comptes débiteurs sur 3 774 35,88 % de comptes débiteurs

Bilan chiffré des encaissements de l’échéance du 05/04 (entreprises du Régime général)

  • National : données non stabilisées
  • Pour la Haute-Saône : 11 087 419 € encaissés sur 15 889 188 € attendus taux de reste à recouvrer de 30,22 %
  • 177 comptes débiteurs sur 538 32,9 % de comptes débiteurs

Actions sociale destinée aux travailleurs indépendants

Deux aides possibles :

  • Action sociale : aide destinée aux travailleurs indépendants en subsidiarité du fonds de solidarité (modalités cf encadré ci-dessous). Les demandes doivent se faire sur www.secu-independants.fr
  • Aide exceptionnelle à destination de tous les artisans commerçants, cumulable avec le Fonds de Solidarité et exonérée d’impôt sur le revenu, de cotisations et de contributions sociales. Cette aide correspond au montant que l’artisan/commerçant a versé pour les cotisations de retraite complémentaire 2018, dans la limite de 1 250€.

Aucune démarche est à réaliser, elle sera automatiquement versée par les Urssaf fin avril.

Action sociale travailleurs indépendants

Les demandes se font via www.secu-independants.fr .Cette aide financière est exclusivement accessible aux travailleurs indépendants ne pouvant pas bénéficier de l’aide du fonds de solidarité.

Tous les travailleurs indépendants affiliés, quel que soit leur statut, peuvent bénéficier de cette aide financière exceptionnelle ou d’une prise en charge de cotisations et contributions sociales.

Critères d’éligibilité ne pas être éligible au fonds de solidarité avoir effectué au moins un versement de cotisations depuis son installation avoir été affilié avant le 1er janvier 2020 être impacté de manière significative par les mesures de réduction ou de suspension d’activité être à jour de ses cotisations et contributions sociales personnelles au 31 décembre 2019 (ou échéancier en cours)

Bilan chiffré des demandes d’aide au titre de l’action sociale gérée par la branche recouvrement au 13/04

  • National : 140 729 demandes correspondant à 112 083 comptes (49,4 % Travailleurs Indépendants Artisans/Commerçants, 28,9 % Micro entrepreneurs Artisans/Commerçants, 10,2 % Professions Libérales, 6,4 % Micro entrepreneurs et Professions Libérales)
  • En moyenne 2,9 % des comptes sollicitent une aide par département
  • En Bourgogne Franche-Comté : 4 889 demandes émanant de 4 352 comptes
  • En Franche-Comté : 2 190 demandes émanant de 1 981 comptes soit 3,7 % des 53 651 comptes
  • Secteurs les plus demandeurs : coiffure et soins du corps (14,13 %), commerce de détail non alimentaire (6,76 %), hébergement et restauration (5,79 %)
  • Pour la Haute-Saône : 413 comptes soit 4,1 % des 10 068 comptes du département

Particuliers employeurs (CESU/PAJEMPLOI)

Mesure d’indemnisation à destination des utilisateurs du Cesu et de Pajemploi

Les utilisateurs du Cesu qui souhaitent bénéficier de la mesure d’indemnisation exceptionnelle déclarent et rémunèrent les heures réellement réalisées au mois de mars sur leur compte Cesu. Puis, ils déclarent les heures prévues et non réalisées au mois de mars sur le formulaire d’indemnisation exceptionnelle.

L’employeur prendra connaissance du montant de cette indemnisation exceptionnelle à l’issue de l’enregistrement du formulaire d’indemnisation. L’indemnisation est à verser directement par l’employeur, elle correspond à 80 % du montant net des heures non réalisées. Elle n’est pas soumise à cotisations ou prélèvement sociaux et n’ouvrira pas de droit au crédit d’impôt. L’employeur sera remboursé du montant de l’indemnisation versée à son salarié, directement sur son compte bancaire. Par ailleurs, l’employeur pourra verser les 20 % restant au titre d’un don solidaire.

Plus d'infos :

www.cesu.urssaf.fr/ www.pajemploi.urssaf.fr

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Coronavirus COVID-19

Covid-19 : le repli de l’épidémie se confirme selon l’agence régionale de santé

Avec un taux d’incidence en population générale désormais sous la barre des 400 cas pour 100/000 habitants, l’épidémie confirme son repli en Bourgogne-Franche-Comté selon les derniers chiffres de l'ARS Bourgogne-Franche-Comté.  Le taux de positivité des tests perd 5 points mais reste cependant élevé à près de 25%.
 

Covid-19 : le nombre de patients testés a doublé en un mois en Bourgogne-Franche-Comté  

Le nombre de tests a "de nouveau franchi" la barre des trois millions en une semaine, selon des chiffres publiés jeudi par le ministère de la Santé, sur fond de septième vague de l'épidémie de Covid-19. En Bourgogne-Franche-Comté, plus de 77.000 personnes ont réalisé un test antigénique ou PCR entre le 27 juin et le 3 juillet 2022 contre 54.000 la semaine précédente et 33.000 début juin.

Economie

Le Mouvement Franche-Comté veut “stopper” la Pive

Dans un communiqué du 20 avril 2024 intitulé "Stop Pive !", le Mouvement Franche-Comté, représenté par son président Jean-Philippe Allenbach, qualifie le rapport moral et financier 2023 de l’association La Pive (monnaie locale) de "désastreux" et souhaite l’arrêt des subventions publiques qui lui sont allouées.

Commerce historique à Besançon… Eve Boutique fête ses 55 ans !

Il fait partie des magasins emblématiques du centre-ville de Besançon, il est la référence historique en matière de lingerie féminine, il a vu trois générations de femmes tout au long de son histoire familiale… Le magasin Eve Boutique fête ses 55 ans en ce mois d’avril 2024. Pour autant, il n’a pas pris une ride.

Suppression de l’aide à l’embauche sous contrats de professionnalisation

Le président de l'Union des entreprises de proximité (U2P) a rencontré hier, jeudi 18 avril 2024, la ministre du travail, de la santé et des solidarités, Catherine Vautrin, qui a fait part du projet de suppression générale de l'aide à l'embauche de salariés sous contrat de professionnalisation (600€), dès le 1er mai prochain.

Ligne des horlogers : des travaux d’ampleur jusqu’au mois d’octobre 2024

Depuis le 4 mars 2024, d’importants travaux sont engagés sur la ligne historique des horlogers. Cette dernière, qui s’étend sur 75 km, fête ses 140 ans. Au total, deux enveloppes de 50 millions d’euros ont été allouées pour le projet de modernisation. La fin des travaux est prévue le 31 octobre prochain…

Faute de neige, la station de Métabief déplore un manque à gagner de 3 millions d’euros cet hiver…

Face au manque cruel de neige sur la saison 2023-2024, la station de Métabief n’a pas pu faire le chiffre d’affaires espéré malgré la réactivité des équipes. La station a d’ailleurs dû fermer mi-février. Philippe Alpy, président du syndicat mixte du Mont d’Or, nous en parle…

Haut Conseil des finances publiques : le gouvernement n’a “pas les moyens” de réaliser des baisses d’impôts sèches

Pierre Moscovici, président du Haut Conseil des finances publiques (HCFP), a estimé mercredi 17 avril 2024 que le gouvernement "n'avait pas les moyens" au vu de l'état de ses finances publiques, de faire des "baisses d'impôts sèches", contrairement aux promesses de l'exécutif.

La CCI Saône Doubs encourage les entreprises locales à prendre des élèves secondes en stage

La Chambre des Commerces et de l'Industrie Saône - Doubs propose aux entreprises du territoire d'envoyer par le biais du site 1jeune1solution des offres de stage pour la période du 17 au 28 juin. Cette plateforme permet de répertorier les offres des entreprises, associations ou d'autres organismes où les élèves peuvent candidater.

Qui sont les travailleurs indépendants en Franche-Comté ?

Depuis novembre 2022, le nombre de travailleurs indépendants (TI) n’a cessé d’augmenter en Franche-Comté avec un rythme moins soutenu qu’en 2021, selon les dernières donnés de l'Urssaf Franche-Comté. La région compte désormais 59.500 indépendants dont 27.900 travailleurs indépendants classiques et 31.600 auto-entrepreneurs (AE).

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 0.06
peu nuageux
le 22/04 à 0h00
Vent
1.42 m/s
Pression
1022 hPa
Humidité
95 %