Alerte Témoin

Déménagement imminent de l’hôpital Saint Jacques

Publié le 21/09/2012 - 11:10
Mis à jour le 16/04/2019 - 09:30

Cinq services de l’hôpital Saint Jacques de Besançon vont déménager à partir du 1er octobre. Les consultations de dermatologie et de psychiatrie, l'imagerie, la dialyse et l'assistance médicale à la procréation vont également monter le mois prochain à CHRU Jean Minjoz. Voici le planning du déménagement…

CHUbesanonlogo.jpg
CHUbesanonlogo.jpg

dans les cartons…

PUBLICITÉ

Les services de l’hôpital Dt-Jacques de Besançon préparent leur carton. Ils vont déménager chacun leur tour à partir du mois d’octobre.  Seuls les services hospitalisation de dermatologie et de psychiatrie (CATTP enfants, le CATTP adultes) et le Centre de Ressource Autisme (CRA) demeurent sur le site de Saint-Jacques. Les urgences psychiatriques seront toujours accueilles au niveau -1 de de l’hôpital Jean Minjoz. Les consultations de psychiatrie seront-elles transferées dès le  26 septembre au niveau 1 du nouveau bâtiment.

Pour le directeur de l’hôpital, Patrice Barberousse, le nouveau bâtiment « offre un cadre architectural de haut niveau, résolument  centré sur l'usager avec une qualité de l'accueil hôtelier à la hauteur des  attentes des patients et de l'exigence des équipes. Regroupé en quasi-totalité sur un site unique, doté d'infrastructures de  dernière génération, le positionnement du CHRU de Besançon au plan régional ne pourra que s'en trouver renforcé ».

Urgences pédiatriques à partir du jeudi 4 octobre

 Les services vont donc « monter » à Minjoz dans le nouveau bâtiment monobloc de 8 étages sur 60 000m². Les niveaux -2 et -3 sont dédiés aux activités techniques et logistiques. Le niveau -1 est celui du plateau technique : bloc opératoire, soins intensifs, services de réanimation, grossesses à risques, urgences et imagerie.  les niveaux 0 et 1 sont ceux des consultations et hôpitaux de jour ; du +2 au +4 se situent les étages d'hospitalisation.

Enfin, le nouvel espace d’accueil, ouvert depuis le 30  janvier 2012, relie le nouveau bâtiment, la tour de  Jean Minjoz et le pôle Cœur-Poumons. Et bientôt le  futur pôle Cancérologie / Biologie. Il donne par ailleurs accès au hall historique entièrement  repensé qui propose aux patients de  bénéficier des avantages de la bibliothèque des  malades et de la maison des usagers.

 Les services qui vont déménager

  •  les services de pédiatrie, de gynécologie-obstétrique, d'urologie, de néphrologie et des maladies infectieuses,
  • les consultations de dermatologie et de psychiatrie,
  • les secteurs de l'imagerie, la dialyse et l'assistance médicale à la procréation.

Le service communcication du CHRU de Besançon insiste sur un point. : l'accueil des urgences pédiatriques  se fera sur le site de Jean Minjoz à partir  du jeudi 4 octobre à 4h  du matin.

Le calendrier

 Accès aux services

consultations, séances et hôpitaux de jour ou de semaine :  le hall d’accueil principal, au niveau zéro, où  sont situés :

  • les hôtesses d’accueil et d’orientation,
  • les professionnels du bureau des entrées.

Toutes les urgences sont accessibles par le niveau -1. 

DéménagementCHU Octobre2012

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Leucémie : les équipes bisontines de l’institut RIGHT sollicitées pour faire avancer la recherche

"Transformer le pronostic des leucémies dans les 10 ans à venir", tel est le défi lancé aux chercheurs. Les équipes bisontines de l’institut RIGHT (UMR1098) participeront au tout nouvel institut national de recherche partenariale OPALE que l’État vient de créer à cet effet, apprend-on ce mardi 18 février 2020.

Deuxième défi cycliste de la Sapaudia  pour sensibiliser au don de moelle osseuse

Inscriptions • La deuxième édition du défi cycliste de la Sapaudia Franche-Comté  partira le 18 juin 2020 de Baume-les-Dames.  150 cyclistes vont parcourir durant 24h près de 420 km à destination de Clairvaux-les-Lacs  pour sensibiliser, informer et recruter au don volontaire de moelle osseuse. Inscriptions jusqu'au 10 mars.

Mutuelles : l’UFC Que choisir dénonce une inflation moyenne de 5% en 2020

Alors que le 100 % santé pour l’optique et certains soins dentaires est entré en vigueur au 1er janvier dernier, l’UFC-Que Choisir révèle dans un communiqué de mercredi 12 février 2020, sur la base de l’étude de près de 500 contrats d’assurance santé recueillis auprès des consommateurs, que l’inflation subie en 2020 par les usagers est massive.

Salmonellose : retrait et rappel de Morbier au lait cru de la marque Perrin

13 personnes atteintes de salmonelloses ont été infectées par la même souche Salmonella Dublin après les investigations du Centre national de référence (CNR) des salmonelles à l’Institut Pasteur. Après enquête, le ministre de l'Agriculture rappelle des lots de Morbier au lait cru de la société Perrin (Doubs) distribué dans toute la France en grande distribution.

Des mallettes d'informations pour accompagner les familles d'enfants atteints d'un cancer

Hôpital de Besançon • La fondation Enfants Cancer Santé et le service hématologie-oncologie pédiatrique du CHU de Besançon ont présenté jeudi 6 février 2020 des mallettes d'informations destinées aux parents dont l'enfant est atteint d'un cancer. Elles seront offertes aux familles à partir de la semaine prochaine.

Contre les pesticides, les Coquelicots interpelleront l’Agence Régionale de Santé ce vendredi

Les Coquelicots de Besançon organisent une manifestation vendredi 7 février 2020 à partir de 18h30 pour battre le pavé jusqu'au siège de l'ARS Bourgogne Franche-Comté, avenue Louise Michel. Dans le cadre de la campagne d’information sur les dangers pour la santé et l’environnement des SDHI (famille de 11 fongicides), "et face à l’inaction et au déni de l’ANSES" sur la dangerosité de ces produits, les Coquelicots ont décidé d’interpeller directement l’ARS.

SONDAGE – Prenez-vous des précautions contre le Coronavirus ?

L’épidémie de pneumonie virale 2019-nCoV a contaminé plus de 17 200 personnes dans le monde, dont plus de 360 mortellement. En France, le nombre de cas est très faible et les ressortissants français rapatriés ces derniers jours ne sont pas malades. A Besançon, une suspicion de cas de Coronavirus a été examinée il y a deux semaines, mais les résultats se sont avérés négatifs. A ce jour, aucun cas de cette maladie n'est déclarée en Franche-Comté. Et vous, prenez-vous des précautions contre cette maladie ? C'est le sondage de la semaine...

Coronavirus : les recommandations et le dispositif mis en place en Bourgogne Franche-Comté

Un cas suspect de Coronavirus accueilli vendredi dernier à l'hôpital de Besançon a été écarté dans le courant du week-end. L'Agence régionale de Santé de Bourgogne Franche-Comté met actuellement en application les mesures du ministère de la santé sur le modèle du risque épidémique et biologique (REB). 

Station de Métabief

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 7.5
légère pluie
le 19/02 à 12h00
Vent
4.5 m/s
Pression
1028 hPa
Humidité
83 %

Sondage