Des stations de ski ouvertes mais des remontées mécaniques fermées...

Publié le 26/11/2020 - 14:55
Mis à jour le 26/11/2020 - 14:53

Les stations de ski pourront rouvrir durant la période des fêtes de fin d’année, mais les remontées mécaniques devront rester fermées, a annoncé ce jeudi 26 novembre 2020 le Premier ministre Jean Castex, promettant d’aider les communes et professionnels concernés.

© station de Métabief ©
© station de Métabief ©

"Bien entendu, il sera loisible à chacun (...) de se rendre dans ces stations pour profiter de l'air pur de nos belles montagnes, des commerces - hors bars et restaurants - qui seront ouverts. Simplement, toutes les remontées mécaniques et les équipements collectifs seront fermés au public", a déclaré le Premier ministre lors d'une conférence de presse.

"Quelle que soit l'importance des efforts que sont prêts à consentir les gestionnaires et les responsables de stations, il ne serait en effet pas prudent de laisser se rassembler des flux très importants de population avec des activités susceptibles de solliciter par ailleurs les services hospitaliers", a justifié Jean Castex.

  • Cette décision était très redoutée par les professionnels du ski et les élus des régions concernées. Dans une tribune publiée jeudi, ils ont estimé qu'il n'y avait "aucune raison crédible à ne pas rouvrir" dès les vacances de Noël, qui représentent entre 20 et 25% de leurs recettes.

Selon eux, il y a "un enjeu économique et social majeur pour une filière qui représente plus de 11 milliards d'euros de chiffre d'affaires annuel, 2 milliards d'euros d'exportations" et qui "fait vivre un tissu d'entreprises locales, qui emploie plus de 120.000 personnes dans des territoires dont l'économie locale repose souvent pour l'essentiel sur ce secteur".

Le Premier ministre a évoqué jeudi des discussions en vue "d'indemniser les pertes de recettes occasionnées par cette décision" et de "préparer au mieux la période suivante, à partir de janvier", où une ouverture "plus large" pourrait être décidée si la situation sanitaire s'améliore. Il a aussi assuré vouloir régler la situation des travailleurs saisonniers, très présents dans les stations de ski en temps normal.

Par ailleurs, le Premier ministre a indiqué que la France était active "sur le plan européen pour que ces règles puissent être le plus harmonisées possible", alors que l'Allemagne souhaite demander à l'Union européenne d'interdire jusqu'au 10 janvier les séjours de ski, malgré l'opposition de l'Autriche et des professionnels du secteur.

Une aberration pour les domaines skiables de France

Les Domaines skiables de France (DSF), opérateurs des remontées mécaniques des 250 stations de ski françaises, dénoncent une "aberration" après l'annonce jeudi de Jean Castex d'une ouverture des stations sans remontées.

"C'est une aberration car c'est une activité de plein air! ", a réagi auprès de l'AFP Alexandre Maulin, président de DSF, qui se dit "atterré".

"La situation est unanime: les demandes d'annulations s'il n'est pas possible de faire du ski sont gigantesques: 85 à 90% des gens qui viennent à la montagne font du ski", a rappelé M. Maulin, qui parle de "20 à 30% de l'activité remise en cause".

"Conscients que la situation sanitaire est une priorité, nous cherchions des solutions pour des orientations vers le privé, pour ne pas saturer l'hôpital public, et tout notre travail a été balayé d'un revers de main mardi soir (par le président de la République) et confirmé ce jeudi matin" par le Premier ministre, a déploré le responsable.

Il a assuré que les opérateurs allaient "continuer à venir au contact du gouvernement et à demander des explications".

(Avec AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Confinement #2

Allégement du confinement : ce qu'il faut retenir de l'allocution présidentielle...

Trois phases • Saluant la mobilisation de la population, Emmanuel Macron a desserré l’étau du confinement  s’est félicité que la circulation du virus ait été « freinée », mais le Covid-19 « demeure très présent » en France comme dans le reste de l’Europe. De ce fait, Emmanuel Macron a annoncé que l’allègement des restrictions ne se ferait pas du jour au lendemain mais en trois phases jusqu’au 20 janvier. Sa mise en oeuvre dépendra de l’évolution de l’épidémie, a-t-il averti.

Sport

Les jeunes nageurs de l’Alliance natation Besançon à la recherche de financements pour se rendre aux JO

Depuis deux ans, les jeunes nageurs bisontins se mobilisent en vue de réaliser leur rêve : rencontrer des champions olympiques aux Jeux de Paris 2024. En plus de leurs diverses actions, ils ont ouvert une cagnotte afin de terminer le financement de ce voyage de quatre jours à Paris à l’occasion des JO.

Le label club du GBDH passe à l’argent

Après une première distinction en bronze obtenue l’année dernière, le GBDH a eu la très bonne surprise de découvrir que son label club avait été revalorisé par la Ligue nationale de Handball le 17 mai 2024. En plus de ce label argent, le club se classe à la 2e place de ProLigue et à la 13e place des clubs Français (D1 & D2 confondues).

Sept danseuses classiques bisontines sélectionnées pour représenter la France

Après avoir franchi les épreuves régionales en mars 2024 à Besançon, plusieurs danseuses, élèves à la Galerie de la Danse, participaient, les 11 et 12 mai dernier, à Lyon, au concours national. Sept d'entre elles ont été sélectionnées pour représenter la France au concours européen et deux danseuses ont obtenu un prix.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 12.42
couvert
le 26/05 à 6h00
Vent
0.67 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
93 %