Détresse psychologique : qui appeler quand on est chef d’entreprise ?

Publié le 08/12/2020 - 10:40
Mis à jour le 10/12/2020 - 15:53

Créé en 2018, le dispositif APESA Besançon permet à tous les chefs d’entreprise qui en éprouve le besoin, de bénéficier d’une prise en charge psychologique, rappelle-la CCI du Doubs ce mois de décembre 2020.

 © © CC0 PHX
© © CC0 PHX

Rapide et gratuite, cette prise en charge s'effectue à proximité de son domicile, par des psychologues spécialisés dans l’écoute et le traitement de la souffrance morale provoquée par les difficultés financières.

Le dispositif permet à tout professionnel (juge, greffier, mandataire, avocat, expert-comptable, conseiller CCI), en contact avec un entrepreneur en souffrance de lui venir en aide, de devenir une sentinelle, capable de lancer une alerte transmise à un psychologue. Ces sentinelles ont été formées pour repérer les signes de crise suicidaire chez les chefs d’entreprise.

Au-delà des sentinelles qui peuvent détecter les signes avant-coureurs d’une souffrance aigüe, les chefs d’entreprises qui ont besoin d’écoute et d’un soutien psychologique peuvent directement appeler le numéro suivant : 03 81 25 25 59 (ligne ouverte du lundi au vendredi, de 8h30 à 12h et de 14h à 17h30). 

Par ailleurs, en parallèle d’APESA BESANCON, le service juridique de la CCI du Doubs accompagne les entreprises en difficultés financières.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Cernés par le sucre ? Valentine Caput fait le point sur la présence du sucre dans les produits

Une toute récente étude de l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) de mars 2024, vient de livrer ses conclusions concernant l’utilisation de sucres ou de produits sucrants dans quelques 54.000 produits alimentaires transformés de consommation courante. Notre diététicienne bisontine, Valentine Caput, commente ces résultats pour le moins vertigineux...

Pour une “école promotrice de santé”, les académies de Bourgogne Franche-Comté et l’ARS signent une convention

Pour renforcer la coordination entre ARS et rectorats de la région académique, au service de la santé des élèves de Bourgogne-Franche-Comté, Nathalie Albert-Moretti, rectrice de la région académique et de l’académie de Besançon, Pierre N’Gahane, recteur de l’académie de Dijon, et Jean-Jacques Coiplet, directeur général de l’ARS, ont signé une convention de partenariat, ce lundi 15 avril, à Dijon, dans les locaux de l’Agence Régionale de Santé.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 1.7
couvert
le 25/04 à 6h00
Vent
1.82 m/s
Pression
1013 hPa
Humidité
94 %