Détresse psychologique : qui appeler quand on est chef d’entreprise ?

Publié le 08/12/2020 - 10:40
Mis à jour le 10/12/2020 - 15:53

Créé en 2018, le dispositif APESA Besançon permet à tous les chefs d’entreprise qui en éprouve le besoin, de bénéficier d’une prise en charge psychologique, rappelle-la CCI du Doubs ce mois de décembre 2020.

© CC0 PHX ©
© CC0 PHX ©

Rapide et gratuite, cette prise en charge s'effectue à proximité de son domicile, par des psychologues spécialisés dans l’écoute et le traitement de la souffrance morale provoquée par les difficultés financières.

Le dispositif permet à tout professionnel (juge, greffier, mandataire, avocat, expert-comptable, conseiller CCI), en contact avec un entrepreneur en souffrance de lui venir en aide, de devenir une sentinelle, capable de lancer une alerte transmise à un psychologue. Ces sentinelles ont été formées pour repérer les signes de crise suicidaire chez les chefs d’entreprise.

Au-delà des sentinelles qui peuvent détecter les signes avant-coureurs d’une souffrance aigüe, les chefs d’entreprises qui ont besoin d’écoute et d’un soutien psychologique peuvent directement appeler le numéro suivant : 03 81 25 25 59 (ligne ouverte du lundi au vendredi, de 8h30 à 12h et de 14h à 17h30). 

Par ailleurs, en parallèle d’APESA BESANCON, le service juridique de la CCI du Doubs accompagne les entreprises en difficultés financières.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Le plan blanc déclenché dans tous les établissements de Bourgogne-Franche-Comté

En raison de la hausse des hospitalisations pour formes sévères de la Covid-19, l'agence régionale de santé a décidé d'étendre le plan blanc à tous les établissements de santé publics et privés de la région autorisé en médecine, chirurgie et/ou soins de suite et de réadaptation.

Covid-19 : Castex muscle les mesures à l'école, ferme les discothèques

Fermeture des discothèques, renforcement du protocole sanitaire à l'école primaire, ouverture de la vaccination envisagée pour tous les enfants : Jean Castex a annoncé lundi une batterie de mesures contre la 5e vague de Covid-19 sans vouloir recourir à des dispositions "disproportionnées" comme les confinements ou jauges.

Covid-19 : le gouvernement écarte de nouvelles restrictions

Le gouvernement a écarté a priori lundi de nouvelles restrictions face à la flambée épidémique de Covid-19, se contentant de renforcer légèrement le protocole en vigueur à l'école primaire où le taux d'incidence est le plus fort. Le Premier ministre Jean Castex et le ministre de la Santé Olivier Véran tiendront une conférence de presse à 19h pour détailler les mesures décidées. Mais de source gouvernementale, ils ne devraient pas annoncer de changements de règles importants.

Pour ou contre la vaccination des enfants à partir de 5 ans ?

Après les Etats-Unis ou encore Israël, c'est au tour de la France de réfléchir à la vaccination contre la Covid-19 des enfants de moins de 12 ans à partir de 2022. A noter que la vaccination des enfants de 5 à 11 ans présentant un risque de faire une forme grave de la maladie et de décéder et pour ceux vivant dans l'entourage de personnes immunodéprimées ou vulnérables non protégées par la vaccination est autorisée depuis le 25 novembre.

Covid-19 : le gouvernement évalue l’intérêt de nouvelles mesures

Nouvelles mesures ou simples recommandations ? Le Conseil de défense sanitaire devra décider lundi de la stratégie à adopter alors que l'épidémie de Covid-19 flambe sur tout le territoire et touche de nombreux enfants. Dans le même temps, les chiffres grimpent. En Bourgogne-Franche-Comté le taux d'incidence frôle les 450 cas pour 100.000 habitants avec un taux de positivité des tests de 7%. Le Jura est le département le plus touché (635) devant le Doubs (570) et la Saône-et-Loire.

Covid-19 : la vague monte « fortement » en Bourgogne-Franche-Comté

La circulation du virus s'est encore accélérée en Bourgogne-Franche-Comté avec un taux d'incidence de 346 cas pour 1000.000 habitants en Bourgogne-Franche-Comté. Le Jura est le troisième département de France le plus touché par la cinquième vague et les conséquences commentent à peser sur le système de santé. L'agence régionale de santé enjoint la population à renouer avec les gestes barrières.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 3.02
légère pluie
le 08/12 à 21h00
Vent
1.05 m/s
Pression
1004 hPa
Humidité
99 %

Sondage