Deux autres syndicats de médecins appellent à la grève pour Noël

Publié le 23/10/2014 - 17:17
Mis à jour le 16/04/2019 - 16:31

Après la CSMF, deux autres syndicats de médecins ont appelé jeudi 23 octobre 2014 les généralistes à fermer les cabinets pour les vacances de Noël afin de réclamer une revalorisation de la consultation et l’abandon de la généralisation du tiers payant.

 ©
©

MG-France, premier syndicat de généralistes et la FMF "invitent toutes les organisations professionnelles de médecins généralistes à constituer un front professionnel et syndical" et à se mobiliser "à partir du 23 décembre" pour obtenir notamment la revalorisation de la consultation à 25 euros et l'abandon du projet d'obligation du tiers payant.

Le gouvernement veut généraliser la dispense d'avance de frais à tous les assurés d'ici 2017, les deux syndicats s'y opposent.

"Nous n'avons pas d'opposition de principe sur le tiers payant, mais une opposition sur la surcharge administrative que cela représente pour les médecins et une opposition sur l'insécurité de leurs revenus", explique Claude Leicher, président de MG-France. Si des médecins ne veulent pas pratiquer le tiers payant, ils ne doivent pas être obligés de le faire, et les patients qui veulent le tiers payant vont chez un médecin qui le pratique, selon M. Leicher. 

"Nous demandons que, s'il y a tiers payant, ça se fasse comme pour les bénéficiaires de la CMU-C: le régime obligatoire verse 100% de la consultation (aux médecins, ndlr), et se retourne ensuite vers le régime complémentaire pour récupérer" la part due à l'Assurance maladie, précise M. Leicher.

Les deux syndicats réclament aussi le "passage immédiat à 56 euros de la visite du médecin traitant à ses patients à domicile". MG-France n'exclut pas une poursuite de la mobilisation début janvier si les revendications ne sont pas entendues. L'UNOF-CSMF, la branche généraliste de la Confédération des syndicats médicaux français (CSMF), appelle à fermer les cabinets du 24 au 31 décembre.

La grogne monte chez les médecins, en particulier contre le projet de loi santé qui accorde selon eux trop de pouvoirs aux Agences régionales de santé (ARS), empiétant sur leur liberté d'exercice, mais aussi plus de prérogatives aux pharmaciens et sages-femmes, en matière de vaccination notamment.

Cette mobilisation de médecins intervient aussi au moment de la passation de pouvoir à la tête de l'Assurance maladie. L'actuel directeur, Frédéric Van Roekeghem, en poste depuis 10 ans, doit laisser sa place début novembre.

(Source : AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Mauvais goût de l’eau au centre ville de Besançon : des analyses “temporairement renforcées”

Suite à un incident technique survenu lundi soir sur la station de production d’eau de Chenecey Buillon, les équipes d’astreinte du service de l’eau ont dû modifier les conditions de production et distribution de l’eau alimentant le centre-ville de Besançon

Prévention solaire : les dermatologues francs-comtois prônent un “retour du bon sens”

Avec la météo et les températures actuelles, le premier réflexe que l’on a le matin n’est surement pas celui de s’appliquer de la crème solaire avant de partir travailler. Et pourtant… les dermatologues de Franche-Comté, Caroline Biver-Dalle et Hervé Van Landuyt associés à la Ville de Besançon ont rappelé au cours d’une conférence de presse mardi 11 juin 2024 les dangers liés à l’exposition solaire qui ne surviennent pas uniquement lors d’une séance de bronzage...

Comité de vigilance, syndicats et associations montent au créneau pour sauver le service d’addictologie d’Héricourt

Le Comité de Vigilance pour les services publics (CV 70) apporte son total soutien aux collectifs, associations, syndicats, et toutes les personnes qui se sont et qui vont se mobiliser contre la fermeture du service d'addictologie du centre de psychiatrie d’Héricourt, apprend-on mardi 11 juin 2024.

Opération “portes closes” : de nombreuses pharmacies fermées et une manifestation le 30 mai à Besançon

Un préavis de grève a été déposé par la Fédération syndicale des pharmacies de France (FSPF) et l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO) jeudi 30 mai 2024, invitant les officines à participer une opération "portes closes". À Besançon, une manifestation est prévue place de la Révolution.

Une nouvelle communauté professionnelle territoriale de santé pour le Nord-Franche-Comté

Les professionnels du territoire, la direction territoriale de l’agence régionale de santé (ARS), la caisse primaire d’Assurance maladie du Doubs et la Mutualité sociale agricole de Franche-Comté ont signé officiellement ce mardi 28 mai 2024 le projet de la communauté professionnelle territoriale de santé (CPTS) Avenir Santé. Le Nord-Franche-Comté est "désormais intégralement couvert par ces nouveaux modèles d’organisation des soins" précise l’ARS dans son communiqué.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 15
légère pluie
le 12/06 à 18h00
Vent
2.77 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
62 %