En tension, l’hôpital de Pontarlier lance un appel à la population

Publié le 07/02/2024 - 14:00
Mis à jour le 07/02/2024 - 14:06

Suite à un manque de médecins urgentistes, le centre hospitalier intercommunal de Haute-Comté (CHIHC) rappelle mardi 6 février 2024 les bons réflexes à avoir lors d’un problème médical.

"Toute personne se présentant directement aux urgences alors que son état ne requiert pas le recours à un plateau technique, sera systématiquement réorientée vers un cabinet de médecine générale", explique dans un post Facebook le CHIHC.

Face au manque d’urgentistes, l’hôpital a souhaité rappeler les bons réflexes :

  • Ne pas se rendre spontanément dans un service d’urgence, mais contacter son médecin traitant en première intention, ou composer le 15 ou le 3966
  • La régulation médicale permettant de bien orienter le patient par rapport à son besoin de prise en charge

"Toutes les consultations de médecine générale, c’est-à-dire celles qui ne nécessitent pas le recours au plateau technique de l’hôpital, seront systématiquement réorientées vers les cabinets de médecine générale des secteurs de garde en journée et la nuit (Pontarlier, NozeroyFrasne, Levier, Goux les Usiers, Gilley, La Cluse et Mijoux, Doubs, MoutheMétabief, Les Hôpitaux Neufs)", est-il précisé.

Les habitants du Jura devront, quant à eux, "prioritairement se diriger vers les médecins généralistes de Champagnole ou de Lons -le-Saunier, ou vers l’hôpital de Lons-le-Saunier".

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Des congés menstruels pour "améliorer la qualité de vie au travail"

Alors qu’aujourd’hui, en France, 1 personne menstruée sur 2 déclare souffrir de dysménorrhée (règles douloureuses) et 1 personne menstruée sur 10 est atteinte d’endométriose (maladie chronique), la CGT propose de "lever le tabou" des règles douloureuses et réclame "le congé menstruel pour les personnes menstruées qui en ont besoin" pour les personnes travaillant à la Ville de Besançon, au CCAS et à Grand Besançon Métropole.   

Baignade : l’ARS fait le point sur les risques et la qualité des eaux en Bourgogne Franche-Comté

Alors que les chaleurs sont de retour en Bourgogne Franche-Comté et que les vacances d'été ont commencé, l'Agence régionale de santé de Bourgogne Franche-Comté met en garde la population contre les risques de baignades dans des zones non surveillées et sur la qualité de l'eau. Tout ce qu'il faut savoir en cet été 2024.

L’Université de Franche-Comté recherche des patients standardisés pour les examens de médecine

Afin d’aider les étudiants en médecine à développer leurs capacités cliniques et relationnelles, l’université de France-Comté réitère sa recherche de volontaires afin de jouer le rôle de patients standardisés lors des examens des étudiants en 4e, 5e et 6e année de médecine.

La chronobiologie en nutrition analysée par Valentine Caput, diététicienne bisontine

L'OEIL DE LA DIET' • Une toute récente étude de l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) de mars 2024, vient d'établir un rapport établissant un lien entre nutrition et chronobiologie. Notre diététicienne bisontine, Valentine Caput, commente ces résultats.

Journée mondiale de solidarité pour la migraine : zoom sur le traitement de la maladie en Bourgogne – Franche-Comté

Le 21 juin 2024, comme tous les ans, c’est la journée mondiale de solidarité pour la migraine. Pour l’occasion, l’association La Voix des migraineux et l’institut de sondage Opnion Way, ont soutenu une initiative de la société pharmaceutique Pfizer. Ainsi, plus de 4.000 personnes en France ont été interrogées sur le thème des migraines, laissant apparaitre des différences selon les régions…

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 18.35
légère pluie
le 23/07 à 21h00
Vent
1.67 m/s
Pression
1021 hPa
Humidité
96 %