Faire changer le regard sur le handicap

Publié le 07/03/2013 - 22:25
Mis à jour le 08/03/2013 - 12:14

Pour le dîner de la soirée en faveur de l’autisme organisée vendredi 8 mars dans la capitale comtoise par le Rotary Besançon Castan, en partenariat avec l’Adapei de Besançon, le chef bisontin Jean-François Maire sera épaulé, en cuisine comme en salle, par des personnes en situation de handicap. Une manière originale de mettre en valeur leurs compétences professionnelles et de changer le regard sur le handicap.

collaboration inhabituelle

Mercredi 6 mars, Jean-François Maire s’activait aux préparatifs du repas qu’il orchestre, bénévolement, pour les 350 convives de la soirée de gala au profit de l’autisme organisée par le Rotary Besançon Castan, en partenariat avec l’Adapei de Besançon, vendredi 8 mars au Kursaal à Besançon*. Mais le chef étoilé de l’ex-restaurant Le Valentin n’officiait pas dans ses cuisines avec son propre personnel. C’est dans celles de la cafétéria de la Maison du parc, gérée par l’Adapei, qu’il se trouvait épaulé par David Beaugendre, un chef pas comme les autres puisqu’il est moniteur à la cafétéria du château d'Uzel, rue de Dole à Besançon, où il ne travaille, hormis la caissière, qu’avec dix personnes en situation de handicap.

Des travailleurs avant tout

Particularité de ce dîner, il met au cœur de l’action une quarantaine de personnes en situation de handicap, tant en salle qu’en cuisine. Celles-ci travaillent au quotidien dans les différentes structures en lien avec la restauration gérées par l’Adapei (voir notre mail-interview de Bruno Ubbiali, directeur général adjoint de l’Adapei de Besançon, ci-dessous).

"Lorsque nous avons présenté cette manifestation à nos travailleurs handicapés, en leur disant que c’était au profit d’une association qui s’occupe d’enfants autistes, ils ont tout de suite été emballés et voulaient tous participer. Le geste citoyen les intéressait et pour eux le bénévolat tombe sous le sens. Il nous a fallu faire des choix", explique David Beaugendre, ajoutant : "Ces travailleurs en situation de handicap, que celui-ci soit très léger ou plus important, font environ 7.000 repas tous les jours. Ce sont avant tout des travailleurs qui se lèvent chaque matin pour aller gagner leur croûte honnêtement. Ils aiment leur travail et on a très peu d’absentéisme. Notre rôle à l’Adapei est de faire changer le regard sur le handicap."

Générosité

A noter que cette aventure humaine a aussi séduit les principaux fournisseurs de Jean-François Maire et de l’Adapei qui se sont presque tous montrés très généreux, offrant des produits ou appliquant une grosse réduction sur le tarif pour que les bénéfices de la soirée, reversés à l’association "Nos Enfants d’Ailleurs" soient plus importants. Citons notamment : les établissements Bonnefoy, Maillot Primeurs, Pomona, SA Belot, la poissonnerie Saint-Georges, le viticulteur Benoît Dalloz et les boissons Feuvrier.

* toutes les places sont déjà vendues pour cette soirée.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Soins dans l’Arc jurassien franco-suisse : une baisse du nombre de médecins du côté français

Dans le cadre d’un cycle de travail sur la santé, l’Observatoire statistique transfrontalier de l'Arc jurassien (OSTAJ) a publié le 27 février 2024 une nouvelle étude consacrée à l’offre de soins sur le territoire. Les chiffres reflètent particulièrement des tendances démographiques et structurelles différentes de part et d'autre de la frontière.

Une journée de sensibilisation et une exposition sur la prévention du cancer colorectal à Besançon 

Du 5 au 31 mars 2024, une exposition sur la prévention du cancer colorectal sera installée dans le hall principal du CHU de Besançon dans le cadre de Mars bleu. Une journée de sensibilisation sera également organisée le jeudi 21 mars avec une équipe pluridisciplinaire de gastro-entérologie.

Médicaments : des mesures pour anticiper les pénuries

Aider les médecins à prescrire des alternatives aux médicaments non disponibles, intensifier le bon usage des antibiotiques : le gouvernement a annoncé mercredi 21 février 2024 quelques mesures concrètes pour anticiper les pénuries.

Mars Bleu revient en Bourgogne Franche-Comté : s’il est détecté tôt, le cancer colorectal se guérit 9 fois sur 10

Tous les deux ans, les Bourguignons-Francs-Comtois de 50 à 74 ans sont invités à réaliser un test de dépistage du cancer colorectal. À l’occasion de Mars Bleu, du 1er au 31 mars 2024, campagne nationale de sensibilisation au dépistage de ce cancer, le Centre régional de coordination des dépistages des cancers (CRCDC) rappelle l’importance de réaliser ce test.

Une nouvelle salle de radiologie interventionnelle multimodale au CHU de Besançon

Le 11 décembre 2023, un premier patient a bénéficié de cette nouvelle salle au sein du CHRU de Besançon. Un véritable pas en avant dans les équipements de pointe puisque l’hôpital fait partie des dix établissements en France à avoir acquis ce dispositif d’imagerie. Quels sont les enjeux ? Nous avons fait le point avec Eric Delabrousse, chef du pôle imagerie du CHU de Besançon.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 7.67
couvert
le 03/03 à 12h00
Vent
3.6 m/s
Pression
999 hPa
Humidité
86 %