Hacking Health 2020 maintenu à Besançon : rendez-vous en octobre !

Publié le 16/06/2020 - 12:05
Mis à jour le 19/06/2020 - 11:19

Le marathon d’innovation ouverte en santé Hacking Health aura bien lieu du 16 au 18 octobre 2020 à Besançon.

hacking health 2019 ©Alexane Alfaro ©
hacking health 2019 ©Alexane Alfaro ©

La 4e édition du Hacking Health se prépare activement pour permettre aux professionnels de santé, patients ou aidants de faire aboutir des idées qui leur tiennent à cœur.

En mobilisant plus de 350 participants de tous horizons professionnels et de toutes compétences, Hacking Health Besançon a pour but d'accélérer l’innovation en santé, en transformant en 48 heures chrono un problème en solution.

L’événement est co-organisé par Grand Besançon Métropole, le Pôle des Microtechniques et le CHU. Il fédère de nombreux partenaires universitaires, de la recherche et de l’industrie, mais aussi des étudiants des filières régionales d’excellence, et concentre les talents au bénéfice de l’intelligence collective.

Quelle que soit la situation sanitaire, Hacking Health s’adaptera, comme il a su le faire durant le confinement au travers d’un "Collaborathon" qui a duré quatre semaines. Plusieurs hypothèses d’organisation sont prêtes, intégrant du travail en ligne en fonction des circonstances.

En raison des travaux engagés sur le site de Saint-Jacques, le cœur de l’événement se déroulera cette année dans les très beaux bâtiments de l’UFR Santé aux Hauts-du-Chazal. Les participants seront ainsi accueillis dans des conditions très confortables et propices à l’innovation. Les inscriptions seront ouvertes début juillet.

D’ores et déjà, les professionnels de santé et patients qui souhaitent soumettre une problématique peuvent prendre contact avec les organisateurs à l’adresse suivante : besancon@hacking-health.org 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Covid-19 : l’épidémie recule nettement en Bourgogne Franche-Comté !

Ces 7 derniers jours l'épidémie a nettement reculé dans tous les départements de Bourgogne Franche-Comté, y compris la Côte-d’Or, qui affichait en début de semaine l’incidence la plus élevée de métropole. L’indicateur est repassé en-dessous de 100 pour 100.000 habitants comme dans l’ensemble des départements, la moyenne régionale s’établissant autour de 65 pour 100.000 habitants, le taux de positivité des tests à 2,5%.

Vous avez été piqué par une tique ? Envoyez-la par la poste au programme « Citique » afin de l’examiner…

La Ville de Besançon lance une nouvelle campagne de sensibilisation et de prévention des piqures de tiques ce mois de juin 2021. Même si elles ne véhiculent pas toutes la maladie de Lyme, 43 % d'entre elles présentent un agent pathogène en Bourgogne Franche-Comté... C'est pourquoi  il est nécessaire de les envoyer au programme de recherche "CITIQUE" afin de pousser l'analyse...

Covid-19 : « Ce sera difficile de porter le masque après le 30 juin »

C'est la question que beaucoup se posent : jusqu'à quand devrons-nous porter le masque contre la Covid-19 ? Pour Jean-François Delfraissy, président du conseil scientifique, sur RTL sur mardi 8 juin, avec les chaleurs estivales et la situation épidémique qui s'améliore, "ce sera difficile de porter le masque après le 30 juin".

Covid-19 : quelle est la situation sanitaire en Bourgogne Franche-Comté ?

Alors que la seconde phase du déconfinement sera effective le 9 juin 2021, la situation sanitaire s'améliore mais reste fragile et contrastée en Bourgogne-Franche-Comté. La circulation du virus diminue dans le Jura et le Territoire de Belfort avec des taux d'incidence à 78 et 86 cas pour 100.000 habitants. Elle est stable dans le Doubs  (107) et l'Yonne (100) mais en hausse en Côte d'Or (178).
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 11.65
ciel dégagé
le 14/06 à 3h00
Vent
2.2 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
100 %

Sondage