« Hacking Health » : des défis pour innover en matière de santé à Besançon

Publié le 18/09/2017 - 13:31
Mis à jour le 21/09/2017 - 08:29

Le marathon de l'innovation ouverte en santé appelé "Hacking Health" se tiendra les 13, 14 et 15 octobre  2017 à Besançon au coeur du site Saint-Jacques. 

la médecine du futur

PUBLICITÉ

Qu’est-ce que le « Hacking Health » ?

C’est un marathon de l’innovation en santé du 13 au 15 octobre 2017. Hacking Health est une organisation à but non lucratif « animée par des bénévoles » pour « révolutionner la santé ». 

L’objectif ? 

Cet événement a pour but de « stimuler l’innovation, le croisement de compétences, le foisonnement de projets » est-il indiqué dans un communiqué. Il « vise à faire émerger la communauté d’innovateurs d’un territoire, à briser les barrières entre monde numérique, praticiens et acteurs de la sphère de la santé, juristes, chercheurs, designers, universitaires, étudiants (…) pour identifier les besoins réels en matière de santé ».

Des défis

Le « Hacking Health » de Besançon développera deux thématiques :

  • « numérique et santé »
  • « renforcer l’autonomie »

Qui portent les défis ? Les médecins, infirmiers, pharmaciens, kinés, patients ou entreprise du médical qui « souhaiterait mettre un projet valider une idée, innover rapidement ».

Qui participe ? Les porteurs de défis, développeurs, programmeurs, codeurs, juriste, designers, étudiants, professionnels de santé, startupers, ingénieurs, chercheurs. Les défis sont ouverts à « tous ceux qui ont envie de faire émerger des solutions pour la santé de demain ».

Que deviennent les projets ? « Les groupes qui se constituent restent maîtres de leur projet et choisissent, ou non, de le développer en propre, ou, de le confier à des partenaires ».

Hacking Health en chiffres :

  • En 2016, 55 villes dans le monde ont rejoint le mouvement
  • 564 volontaires
  • 7611 participants
  • 612 projets
  • 5 continents

Info +

  • Pour participer au Hacking Health de Besançon trois dates sont prévus les 13, 14 et 15 octobre 2017.

Pour proposer un défi :

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

L’anesthésiste F. Péchier mis en examen pour 17 nouveaux cas d’empoisonnements « sur personne vulnérable »

L’anesthésiste F. Péchier mis en examen pour 17 nouveaux cas d’empoisonnements « sur personne vulnérable »

Mise à jour à 21h •  30 mois d'enquête, 1.300 procès verbaux, 60 cas suspects. Le procureur de Besançon a tenu une conférence de  presse à l'issue des 48h de garde à vue du Dr Péchier. L'anesthésiste de Besançon doit être mis en examen pour "empoisonnement sur personne vulnérable" dans 17 nouveaux cas dont sept mortels sur des patients de 4 à 80 ans. Le parquet a requis un placement en détention provisoire. 

Incidents médicaux suspects : la garde à vue de l’anesthésiste de Besançon prolongée

Incidents médicaux suspects : la garde à vue de l’anesthésiste de Besançon prolongée

La garde à vue de l'anesthésiste de Besançon, Frédéric Péchier, mis en examen en 2017 pour sept empoisonnements et interrogé sur une cinquantaine d'autres incidents médicaux suspects, a été prolongée mercredi pour 24 heures supplémentaires, a annoncé le parquet de Besançon. Randall Schwerdorffer, un des avocats du médecin a déclaré que son client restait sur la même ligne de défense et nie toute implication "de près ou de loin" dans un empoisonnement.

Cabinet médical éphémère : « On voulait voir comment cela se passait sur le terrain » (J.F Longeot)

Cabinet médical éphémère : « On voulait voir comment cela se passait sur le terrain » (J.F Longeot)

Jean-François Longeot, sénateur du Doubs, s'est rendu ce lundi 13 mai 2019 dans une maison de santé à Belleherbe, à l'Agence Régionale de Santé puis au cabinet éphémère de Pontarlier dans le cadre de l’examen du projet de loi relatif à l’organisation et à la transformation du système de santé où il est rapporteur pour avis. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 15.47
légère pluie
le 24/05 à 18h00
Vent
4.13 m/s
Pression
1013.28 hPa
Humidité
83 %

Sondage