Humanitaire tuée au Burundi en 2007: un juge d’instruction bourguignon enquête sur place

Publié le 02/03/2015 - 17:15
Mis à jour le 02/03/2015 - 17:15

Un juge d'instruction de Chalon-sur-Saône s'est rendu au Burundi pour enquêter sur le meurtre en 2007 d'Agnès Dury, une jeune volontaire bourguignonne d'Action contre la faim (ACF), a-t-on appris lundi 2 mars 2015 de sources concordantes.

Capturedcran2013121816.50.03.png
©Alexane Alfaro
PUBLICITÉ

Cette psychologue de 31 ans, originaire de Saône-et-Loire et en mission au Burundi pour le compte d’ACF, avait été tuée le 31 décembre 2007, lorsque la voiture d’ACF à bord de laquelle elle circulait avait été la cible de tirs dans la ville de Ruyigi, dans l’est du pays. Une infirmière nutritionniste avait également été blessée, deux autres occupantes du véhicule étaient sorties indemnes. 

« Le juge d’instruction Aurélien Bailly-Salins se rend aujourd’hui (lundi) sur le terrain pour deux semaines d’enquête. Il est accompagné d’un officier de l’OCRVP, le service de police français chargé de l’enquête depuis le début de la procédure », a précisé l’ONG dans un communiqué. « L’efficacité de l’enquête dépendra cependant de l’effectivité de la coopération des autorités burundaises qui sont sollicitées depuis déjà plusieurs années pour mettre à disposition des armes perquisitionnées et des procédures connexes pouvant éclairer le dossier », ajoute-t-on.

En septembre 2010, deux policiers français s’étaient rendus au Burundi pour procéder à une enquête de terrain, après un premier déplacement infructueux en 2008. Leur rapport d’enquête, mettant en cause un policier burundais, avait
été remis en octobre 2010 à une juge d’instruction de Mâcon, Pascale Sappey-Guesdon, qui avait été dessaisie de l’affaire en octobre 2013 au profit de deux juges d’instruction de Chalon-sur-Saône. En février 2011, un mandat d’arrêt international avait été délivré à l’encontre de ce policier, toujours recherché. 

« J’éspère que cette visite va bousculer un peu l’enquête », a déclaré à l’AFP l’avocat des parties civiles, Me Benoît Chabert. « Le magistrat a décidé de reprendre l’enquête à zéro et de se rendre sur place. Ca n’a pas été simple. J’ai le sentiment que les autorités locales burundaises freinent la manifestation de la vérité. On le sent depuis le début de l’enquête », a-t-il poursuivi.

Fustigeant « la non-volonté de faire de la justice française » pendant plusieurs années et, côté burundais, une « justice fantoche », la soeur d’Agnès Dury, Séverine Dury, est persuadée « qu’au Burundi, on sait qui, pourquoi et comment ». « Le juge français n’étant pas impliqué dans les intérêts locaux, des choses peuvent peut-être se dire maintenant », espère la jeune femme.

(Source : AFP)
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Le suspect n°1 dans la disparition de Narumi Kurozaki interrogé ce mercredi au Chili

Nicolas Zepeda-Contreras, l'ex-petit ami de Narumi Kurozaki, portée disparue depuis décembre 2016, est interrogé ce mercredi 17 avril 2019 à Santiago du Chili. Une délégation bisontine a été envoyée dès lundi au Chili dans le but de préparer cet interrogatoire particulièrement attendu pour l'enquête.

Affaire Narumi : le suspect entendu au Chili cette semaine par les enquêteurs bisontins

Une délégation de magistrats et de policiers français est attendue au Chili lundi 15 avril 2019 afin de participer en milieu de semaine à l'audition du suspect dans la disparition de Narumi Kurosaki, une étudiante japonaise à Besançon en décembre 2016, a-t-on appris dimanche  de source proche du dossier.

Quartier des Vaîtes : l’Association des Jardins des Vaîtes dépose un recours devant le tribunal administratif

Vendredi 12 avril 2019 à midi, l'Association des Jardins des Vaîtes, représentée par l'avocate Coline Maillard-Salin, avec le soutien et conjointement avec FNE 25-90, a déposé un recours au Tribunal Administratif contre l'arrêté préfectoral du 18 mars 2019 portant dérogation à l'interdiction de détruire, altérer, dégrader des sites de reproduction ou des aires de repos de spécimens d'espèces animales protégées et de capturer ou enlever des spécimens animales protégées dans le cadre du projet urbain du quartier durable des Vaîtes à Besançon.

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi
 19.41
couvert
le 22/04 à 9h00
Vent
2.11 m/s
Pression
1005.965 hPa
Humidité
66 %

Sondage