Intoxications au monoxyde de carbone : les bons gestes à adopter

Publié le 22/12/2014 - 15:05
Mis à jour le 22/12/2014 - 15:43

Depuis le début du mois de septembre 2014, sept épisodes d’intoxications (hors incendie) au monoxyde de carbone ont eu lieu en Franche-Comté impliquant au total 20 personnes. Inodore, incolore et non irritant, ce gaz est indétectable par l’homme. Or, ces intoxications peuvent être évitées avec des mesures simples.

 ©
©

Prévenir plutôt que guérir

La présence du monoxyde de carbone résulte d'une combustion incomplète, et ce, quel que soit le combustible utilisé: bois, butane 1 propane, charbon, essence, fuel, gaz naturel, pétrole... "Il se diffuse très vite dans l'environnement et peut dans les cas les plus graves entrainer la mort en quelques minutes. Certaines personnes, gravement intoxiquées, garderont des séquelles à vie", précise l'Agence régionale de santé (ARS) de Franche-Comté.

Chaque année, en France, près de 100 décès lui sont imputés. "En Franche-Comté, cinq décès par intoxication ont été déplorés depuis 2013 alors qu'il n'en survenait pas depuis 4 ans", ajoute l'ARS. Une trentaine d'intoxications de ce type serait signalée par an, occasionnant uen quarantaine d'hospitalisations.

Les consignes pour éviter les risques

  • Faites vérifier vos installations de chauffage et vos conduits de fumée par un professionnel qualifié au moins une fois par an
  • Veillez toute l'année à une bonne aération et ventilation du logement, tout particulièrement pendant la période de chauffage : aérez au moins 10 minutes par jour et n'obstruez jamais les entrées et sorties d'air de votre logement
  • N'utilisez jamais pour vous chauffer des appareils non destinés à cet usage : cuisinière, brasero, etc
  • Ne faites jamais fonctionner les chauffages d'appoint en continu; ils sont conçus pour une utilisation brève et par intermittence uniquement
  • Si vous devez installer des groupes électrogènes, placez-les impérativement à l'extérieur des bâtiments, dans des endroits aérés

Les symptômes qui doivent vous alerter

Vous êtes peut-être victime d'intoxication, si vous souffrez de : maux de tête, nausées, confusion mentale, fatigue. Ils peuvent ne pas se manifester immédiatement. L'intoxication aiguë nécessite une prise en charge rapide et justifie une hospitalisation spécialisée.

Que faire dans ce cas ?

Il faut évacuer les lieux immédiatement et appeler les secours en composant le 18 (Sapeurs-Pompiers) ou le 15 (SAMU) ou le 112 (N° d'urgence européen).

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Des congés menstruels pour "améliorer la qualité de vie au travail"

Alors qu’aujourd’hui, en France, 1 personne menstruée sur 2 déclare souffrir de dysménorrhée (règles douloureuses) et 1 personne menstruée sur 10 est atteinte d’endométriose (maladie chronique), la CGT propose de "lever le tabou" des règles douloureuses et réclame "le congé menstruel pour les personnes menstruées qui en ont besoin" pour les personnes travaillant à la Ville de Besançon, au CCAS et à Grand Besançon Métropole.   

Baignade : l’ARS fait le point sur les risques et la qualité des eaux en Bourgogne Franche-Comté

Alors que les chaleurs sont de retour en Bourgogne Franche-Comté et que les vacances d'été ont commencé, l'Agence régionale de santé de Bourgogne Franche-Comté met en garde la population contre les risques de baignades dans des zones non surveillées et sur la qualité de l'eau. Tout ce qu'il faut savoir en cet été 2024.

L’Université de Franche-Comté recherche des patients standardisés pour les examens de médecine

Afin d’aider les étudiants en médecine à développer leurs capacités cliniques et relationnelles, l’université de France-Comté réitère sa recherche de volontaires afin de jouer le rôle de patients standardisés lors des examens des étudiants en 4e, 5e et 6e année de médecine.

La chronobiologie en nutrition analysée par Valentine Caput, diététicienne bisontine

L'OEIL DE LA DIET' • Une toute récente étude de l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) de mars 2024, vient d'établir un rapport établissant un lien entre nutrition et chronobiologie. Notre diététicienne bisontine, Valentine Caput, commente ces résultats.

Journée mondiale de solidarité pour la migraine : zoom sur le traitement de la maladie en Bourgogne – Franche-Comté

Le 21 juin 2024, comme tous les ans, c’est la journée mondiale de solidarité pour la migraine. Pour l’occasion, l’association La Voix des migraineux et l’institut de sondage Opnion Way, ont soutenu une initiative de la société pharmaceutique Pfizer. Ainsi, plus de 4.000 personnes en France ont été interrogées sur le thème des migraines, laissant apparaitre des différences selon les régions…

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 23.52
ciel dégagé
le 25/07 à 12h00
Vent
2.66 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
63 %