Journée française de l’allergie : zoom sur le nouveau centre d’allergologie du CHRU

Publié le 16/03/2021 - 11:05
Mis à jour le 16/03/2021 - 10:13

Depuis le lancement de la vaccination contre la Covid début janvier, les allergologues du centre ont été sollicités pour l’élaboration des protocoles sur les réactions aux vaccins. Zoom sur l’offre de soins du centre situé au CHRU de Besançon à l’occasion de la journée de l’allergie ce mardi 16 mars 2021.

 ©
©

L’allergologie est devenue une discipline médicale à part entière depuis 2017. Aujourd’hui, la prévalence de la dermatite atopique est évaluée à 15-20 %, celle de l’asthme à 7-10 %, celle de la rhino-conjonctivite allergique autour de 15-20 %. La prévalence des allergies alimentaires oscillerait entre 2 % chez l’adulte et 5 % chez les enfants.

Le premier constat est clair : "la prévalence des allergies a considérablement augmenté au cours des 20-30 dernières années dans les pays industrialisés", explique le CHRU Jean-Minjoz.

"On estime aujourd’hui que 25 à 30 % de la population est concernée par une maladie allergique. Et si les allergies sont particulièrement fréquentes chez les enfants et les jeunes adultes, tout le monde peut en souffrir, avec des variations selon les pays et l’âge".

Premier bilan : 3 200 patients en une année

Avec une prévalence de l’allergie en nette augmentation depuis 30 ans, de nouveaux allergènes ont également émergé ces dernières années en particulier dans les domaines alimentaires et cosmétiques.

Pour sa première année de fonctionnement, et malgré la crise sanitaire, le centre d’allergologie du CHU a enregistré une forte activité : 3 200 patients ont bénéficié d’une exploration allergologique.

Au regard de l’augmentation des besoins de prise en charge nécessitant l’expertise de plusieurs spécialités, le CHU de Besançon a entériné en 2020 la création d’un centre d’allergologie, en appui de la médecine de ville, axé sur la pluridisciplinarité : dermatologie, pédiatrie, pneumologie, ORL, pharmacie et diététique.

Un centre pour qui ?

Le centre d’allergologie du CHU s’adresse à tous les patients, adultes et enfants, sur recommandation de leur médecin traitant ou d’un médecin spécialiste, quels que soient le type, les symptômes et la gravité de leur allergie. Les compétences des équipes, médecins experts, professionnels paramédicaux et assistants médico-administratifs, y sont regroupées pour prendre en charge tout type d’allergie : alimentaire, cutanée, respiratoire, médicamenteuse, venin d’hyménoptères...

L’objectif principal du centre est de faciliter le parcours de soins du patient avec un meilleur accès au diagnostic puis à une offre de soins adaptée, à l’hôpital ou en ambulatoire.

Pour affirmer le diagnostic allergique, tous types de tests sont utilisés au sein du centre : 

  • patch-tests
  • prick-tests
  • photoépidermo-tests
  • intradermoréactions et tests de provocation (exploration des eczémas de contact, des réactions médicamenteuses
  • des rhinites, de l’asthme
  • des allergies alimentaires et des allergies aux venins d’hyménoptères).
  • Dans le cadre des traitements de l’allergie, des immunothérapies ou désensibilisations spécifiques y sont initiées ainsi que des inductions de tolérance.

"Un accompagnement personnalisé est apporté aux patients lors de séances spécifiques pour réaliser l’éviction des allergènes en cause dans leurs symptômes et l’auto-administration des traitements symptomatiques contenus dans leur trousse d’urgence", souligne le CHRU.

Remarque : les allergologues apportent également leur expertise quotidiennement sur la conduite à tenir pour la vaccination Covid chez les personnes allergiques.

Une ligne téléphonique dédiée

Une ligne téléphonique dédiée a été créée pour simplifier la prise de rendez-vous et l’orientation par les médecins de ville selon la nature du besoin et le parcours de soins du patient.

Ce numéro unique d’appel est opérationnel en semaine de 8h30 à 12h et de 14h à 16h30 : 03 81 21 81 08

Infos +

Deux centres de compétences maladies rares sont rattachés au centre d’allergologie du CHU : celui des angioedèmes bradykiniques et celui des mastocytoses. Il s’agit de pathologies héréditaires rares nécessitant une prise en charge spécifique avec la mise en place d’une éducation thérapeutique adaptée.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

La chronobiologie en nutrition analysée par Valentine Caput, diététicienne bisontine

L'OEIL DE LA DIET' • Une toute récente étude de l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) de mars 2024, vient d'établir un rapport établissant un lien entre nutrition et chronobiologie. Notre diététicienne bisontine, Valentine Caput, commente ces résultats.

Journée mondiale de solidarité pour la migraine : zoom sur le traitement de la maladie en Bourgogne – Franche-Comté

Le 21 juin 2024, comme tous les ans, c’est la journée mondiale de solidarité pour la migraine. Pour l’occasion, l’association La Voix des migraineux et l’institut de sondage Opnion Way, ont soutenu une initiative de la société pharmaceutique Pfizer. Ainsi, plus de 4.000 personnes en France ont été interrogées sur le thème des migraines, laissant apparaitre des différences selon les régions…

Un collectif régional de médecins volontaires pour réduire le temps d’attente d’un certificat de décès

Le collectif porté par l’Union régionale des professionnels de santé (URPS) médecin Libéral en Bourgogne-Franche-Comté est opérationnel depuis le début de l’année 2024. Il permet une voie de recours en cas d’absence de solution pour établir un certificat de décès. 

Mauvais goût de l’eau au centre ville de Besançon : des analyses “temporairement renforcées”

Suite à un incident technique survenu lundi soir sur la station de production d’eau de Chenecey Buillon, les équipes d’astreinte du service de l’eau ont dû modifier les conditions de production et distribution de l’eau alimentant le centre-ville de Besançon

Prévention solaire des dermatologues francs-comtois : “Où que tu sois, du soleil méfie-toi !”

Avec la météo et les températures actuelles, le premier réflexe que l’on a le matin n’est surement pas celui de s’appliquer de la crème solaire avant de partir travailler. Et pourtant… les dermatologues de Franche-Comté, Caroline Biver-Dalle et Hervé Van Landuyt associés à la Ville de Besançon ont rappelé au cours d’une conférence de presse mardi 11 juin 2024 les dangers liés à l’exposition solaire qui ne surviennent pas uniquement lors d’une séance de bronzage...

Comité de vigilance, syndicats et associations montent au créneau pour sauver le service d’addictologie d’Héricourt

Le Comité de Vigilance pour les services publics (CV 70) apporte son total soutien aux collectifs, associations, syndicats, et toutes les personnes qui se sont et qui vont se mobiliser contre la fermeture du service d'addictologie du centre de psychiatrie d’Héricourt, apprend-on mardi 11 juin 2024.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 16.47
ciel dégagé
le 25/06 à 0h00
Vent
2.21 m/s
Pression
1014 hPa
Humidité
91 %