Jura : le lunetier L'Amy placé en redressement judiciaire

Publié le 03/06/2020 - 13:19
Mis à jour le 03/06/2020 - 14:26

Le fabricant jurassien de lunettes L'Amy, qui emploie 120 salariés, a été placé en redressement judiciaire, a-t-on appris auprès du cabinet Jeannerot, l'un des administrateurs judiciaires désignés.  

© groupe L'Amy ©
© groupe L'Amy ©

Le tribunal de commerce de Lons-le-Saunier a prononcé ce jugement mardi 2 juin 2020.

Situé dans la commune nouvelle de Hauts-de-Bienne, qui comprend Morez (Jura), L'Amy emploie 120 salariés à la fabrication et distribution de lunettes. Créée en 1810, l'entreprise est l'un des derniers fabricants du Haut-Jura, ancienne place forte de la lunette française dont elle-même a été leader national dans les années 1970.

Sollicitée par l'AFP, la direction de L'Amy n'a pu être jointe mercredi matin. Dans un entretien au quotidien régional Le Progrès, son président-directeur général Dominique Alba expliquait la semaine dernière avoir demandé de sa propre initiative la mise en redressement judiciaire, de façon à "geler les dettes" et à disposer du "temps pour travailler en profondeur et sereinement pour trouver des solutions".

Selon le dirigeant, l'entreprise a subi depuis l'an dernier les effets successifs de la crise des gilets jaunes, d'un "énorme bug informatique" relatif au remboursement intégral des lunettes, et depuis mars, des conséquences du coronavirus.

Selon une source proche du dossier, le délai d'au moins six mois accordé par le tribunal de commerce laisse "bon espoir" d'une "sortie positive" qui se traduirait par la préservation de "la totalité ou d'un maximum" des effectifs.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

102 M€ d’aides régionales votés par les élus de la Région Bourgogne Franche-Comté

Réunis en commission permanente, vendredi 23 juillet, les élus régionaux ont voté plus de 102,2 M€ d’aides régionales. Une partie de ces crédits concerne des aides d’urgence et le Plan d’accélération de l’investissement régional (PAIR) mis en place par la Région pour faire face à la crise sociale et économique provoquée par l’épidémie de COVID-19.

France Relance : la transformation du plus grand campus de Besançon pour 80 millions d’euros

La présidente de l’université de Franche-Comté Macha Woronoff, a reçu le 22 juillet dernier le recteur de l'académie de Besançon, Jean-François Chanet ainsi que la maire de Besançon, Anne Vignot, pour une visite et une projection des deux opérations labellisées France Relance dans le cadre du projet de réhabilitation du campus Bouloie - Temis.

La chambre d’agriculture de Bourgogne Franche-Comté demande l’abattage « systématique » du loup près d’un élevage

Suite à plusieurs attaques de loups sur des élevages de bétails, la chambre d'agriculture de Bourgogne Franche-Comté, dans un communiqué du 23 juillet, demande aux pouvoirs publics de prendre "toutes les mesures nécessaires" pour stopper le retour du loup et l'abattage "systématique" de cet animal dès les premiers signes de présence à proximité d'élevages.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 13.78
nuageux
le 27/07 à 6h00
Vent
0.43 m/s
Pression
1016 hPa
Humidité
96 %

Sondage