Alerte Témoin

La "prime Covid" de 1.500 euros versée en Bourgogne Franche-Comté mais soumise à un quota dans certains hôpitaux

Publié le 20/05/2020 - 08:24
Mis à jour le 20/05/2020 - 08:24

Versés sans distinction dans 40 départements, dont ceux de Bourgogne-Franche-Comté, les 1.500 euros de la "prime Covid" maximale ne pourront être attribués qu'à 40% des effectifs dans 79 autres hôpitaux en "première ligne" durant l'épidémie de coronavirus, selon un projet d'instruction ministérielle.

CHRU Besancon hopital
© D poirier

Le décret paru vendredi octroie le montant maximal de cette "prime exceptionnelle" à tous les personnels hospitaliers (à condition d'avoir travaillé une durée minimum) dans les 40 départements les plus touchés par l'épidémie.

Dans les 61 autres départements, il faudra se contenter de 500 euros, sauf dans ces 79 établissements (dont 19 CHU) qui ont accueilli des malades du Covid-19 et où le directeur "peut relever" cette prime à 1.500 euros "pour les services ou agents impliqués dans la prise en charge de patients contaminés (...) ou mobilisés par les circonstances exceptionnelles d'exercice".

Mais il n'y en aura pas pour tout le monde : "Ce dispositif dérogatoire est mis en oeuvre dans la limite de 40% des effectifs physiques", précise l'instruction rédigée par la Direction générale de l'offre de soins (DGOS).

Un quota assorti d'une recommandation aux directeurs d'hôpitaux, invités à présenter aux instances représentatives du personnel (comité technique, commission médicale) "les critères envisagés (...) notamment pour la liste des services éligibles" qui devra être transmise à l'agence régionale de santé (ARS).

Trois organisations syndicales ont indiqué avoir eu connaissance de ce document ou de son contenu, confirmé mardi après-midi par la DGOS.

"Tous les personnels hospitaliers, quels que soient leur statut, leur activité, leur positionnement hiérarchique, bénéficieront d'une prime exceptionnelle", a rappelé cette administration, ajoutant que "dans les 79 hôpitaux dits +de première ligne+, l'ensemble des agents la percevra à hauteur de 500 euros et, dans la limite de 40% des effectifs, les plus impliqués la verront relevée à 1.500 euros".

(Avec AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Le Moustique-tigre sous surveillance en Bourgogne Franche-Comté

L'Aedes albopictus, dit moustique-tigre est présents dans trois départements de la région : en Saône-et-Loire, en Côte-d’Or et dans la Nièvre. Si la Franche-Comté est pour l''heure épargnée, l'agence régionale de santé invite à la vigilance et au signalement face à l'expansion de ce moustique depuis 2004 en métropole. De manière générale, il est recommandé de supprimer les petits réservoirs et les eaux stagnantes. 

Résidus de pesticides dans l’air en Bourgogne Franche-Comté : « la ville n’échappe pas aux pesticides »

ETUDE • Une campagne nationale de mesures des résidus de pesticides dans l’air a été réalisée en partenariat avec l’Anses, l’Ineris et Atmo France, la fédération des associations agréées pour la surveillance de la qualité de l’air, dont Atmo Bourgogne-Franche-Comté fait partie. Les résultats ont été dévoilés jeudi 2 juillet 2020...

Deux médecins du CHU reçoivent une bourse de recherche de l’association Le Don du Souffle

Chaque année depuis 2010, l'association Le Don du Souffle offre une bourse destinée à financer des projets de recherche dans ses domaines d'intérêts : pathologies aigues ou chroniques, maintien à domicile, interfaces ville-hôpital, qualité des soins. Son Comité d'étude et de réflexion scientifique et médicale (CERSM), présidé par le Professeur Georges Mantion, a attribué la bourse de recherche 2019 à deux médecins du CHU de Besançon : le docteur Romain Chopard et le docteur Nicolas Marh.

Coronavirus : quelle situation début juillet en Bourgogne Franche-Comté ?

Derniers chiffres en Bourgogne Franche-Comté • La circulation du virus reste faible. Conséquence, le nombre de formes graves nécessitant une hospitalisation continue de baisser dans la région : 132 patients contre 1.380 au plus fort de l'épidémie dans les hôpitaux le 17 avril 2020. Début juillet, moins de 10 patients étaient en réanimation en lien avec le Covid-19. En Bourgogne Franche-Comté, plus de 1.700 personnes sont mortes du Coronavirus.

Coronavirus : les derniers chiffres en Franche-Comté

Le nombre de patients hospitalisés souffrant de formes graves du Covid-19, le cumul des décès dans les hôpitaux ou le nombre de sorties d'hospitalisation. Voici les dernières données et statistiques liées à l'épidémie de Coronavirus dans le Doubs, le Jura, la Haute-Saône et le Territoire de Belfort.

Covid-19 : la circulation du virus "faible" en Bourgogne-Franche-Comté

Derniers chiffres en Bourgogne Franche-Comté • La circulation du Coronavirus  est "toujours faible" en Bourgogne-Franche-Comté, mais le coronavirus reste présent indique l'agence régionale de santé qui invite à toujours respecter "scrupuleusement" les mesures de prévention. La moyenne des hospitalisations pour Covid-19, s’établit autour de deux entrées par jour en moyenne et  en dessous d’ une entrée par jour en réanimation.

Ligue 1 : un joueur de Dijon positif au coronavirus

Un joueur du club de Dijon a été testé positif au coronavirus, sans présenter de symptômes du Covid-19, et placé en quatorzaine, annonce vendredi le DFCO, tandis qu'à Marseille un joueur a été dépisté comme ayant "précédemment contracté la maladie", mais est "immunisé".
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     12.01
    partiellement nuageux
    le 08/07 à 0h00
    Vent
    0.77 m/s
    Pression
    1019 hPa
    Humidité
    95 %

    Sondage