"La situation est compliquée" dans les hôpitaux, reconnaît Olivier Véran

Publié le 27/10/2021 - 14:57
Mis à jour le 27/10/2021 - 14:57

« La situation est compliquée » dans les hôpitaux, reconnaît le ministre de la Santé, Olivier Véran, qui évoque « une hausse de près d’un tiers des postes vacants chez les paramédicaux par rapport à l’automne 2019″, dans une interview à Libération ce mercredi 27 octobre 2021.

0livier Veran et Jean Castex à Dijon le 19 octobre 2021 © O Véran
0livier Veran et Jean Castex à Dijon le 19 octobre 2021 © O Véran

"Nous venons de donner un coup de sonde dans seize CHU et effectivement, si on extrapole les données, on constate une hausse de près d'un tiers des postes vacants chez les paramédicaux par rapport à l'automne 2019", détaille le ministre, ajoutant qu'"un certain nombre d'unités dans des hôpitaux sont obligées de fermer temporairement, ou de réduire la voilure, faute de soignants, faute surtout de pouvoir en recruter".

Olivier Véran note également une augmentation de l'absentéisme "d'un peu moins d'un point sur la même période pour les personnels non médicaux", ainsi que des démissions, mais "dans des proportions modérées". Par ailleurs, entre 2018 et 2021, un peu plus d'un millier d'étudiants infirmiers en formation ont "démissionné avant la fin de leurs études" et "une enquête sera lancée" pour qu'on "en comprenne les raisons".

Des professions en tension

La Fédération hospitalière de France (FHF) avait fait état, le 20 octobre, d'"un taux d'absentéisme de l'ordre de 10 %" et de "2 à 5 % de postes vacants de soignants" au sein des hôpitaux et des établissements médico-sociaux publics.

Et dans son avis du 5 octobre, le Conseil scientifique faisait état d'"un pourcentage important de lits fermés chiffré à environ 20 %" malgré un "recours déjà important et en augmentation aux heures supplémentaires et à l'intérim".

Ces données recueillies "auprès des grandes structures hospitalières du pays dans les plus grandes régions françaises" mettent également en lumière "un grand nombre d'emplois vacants avec notamment 5 professions en tension": infirmiers, infirmiers de bloc opératoire, infirmiers anesthésistes, manipulateurs de radiologie et masseurs-kinésithérapeutes.

Fin septembre, une étude de la Drees indiquait que fin décembre 2020 les hôpitaux enregistraient 5.700 lits d'hospitalisation complète fermés de plus qu'à fin décembre 2019.

"La situation est compliquée, mais je refuse le fatalisme", dit Olivier Véran, assurant avoir conscience "que la problématique actuelle la plus lourde", ce sont "les conditions de travail dégradées à cause des sous-effectifs".

"J'ai la conviction que la France a pris une nouvelle direction en matière de politique hospitalière", poursuit-il. "Tous les leviers sont activés pour redonner du sens aux métiers du soin. Nous en avons fini avec le dogme de la fermeture de lits".

(Source AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

L’efficacité de certains antidépresseurs remise en cause par une étude

Une étude scientifique qui ne manque pas de faire parler. L'intérêt des antidépresseurs serait remis en cause, car la dépression n'est pas liée à un déséquilibre chimique. La thèse, récemment soutenue par une psychiatre britannique, est largement contestée, mais cette polémique a l'intérêt d'illustrer les difficultés rencontrées pour comprendre cette maladie.

Covid-19 : le repli de l’épidémie se confirme selon l’agence régionale de santé

Avec un taux d’incidence en population générale désormais sous la barre des 400 cas pour 100/000 habitants, l’épidémie confirme son repli en Bourgogne-Franche-Comté selon les derniers chiffres de l'ARS Bourgogne-Franche-Comté.  Le taux de positivité des tests perd 5 points mais reste cependant élevé à près de 25%.
 

Canicule : les déchetteries du Sybert adaptent leurs horaires d’ouverture

Les épisodes de fortes chaleurs se multiplient. Pour le confort des usagers et la sécurité de son personnel, le Sybert informe qu'il adaptera les horaires d’ouverture des déchetteries en fonction des alertes Météo France liées aux épisodes caniculaires. Ce sera la cas ce mercredi 3 et jeudi 4 août 2022. 

Don du sang : l’EFS appelle la population à se mobiliser, une « urgence vitale »

L’EFS publie pour la seconde fois de son histoire, et ce à moins de 6 mois d’intervalle, un bulletin d’urgence vitale. Le niveau des réserves de sang de la France est historiquement bas, une situation critique qui pourrait se révéler dangereuse à court terme pour soigner les patients, selon un communiqué fin juin dernier.

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 25.99
nuageux
le 17/08 à 12h00
Vent
2.88 m/s
Pression
1010 hPa
Humidité
56 %

Sondage