Télémédecine : améliorer la qualité de vie des patients et réduire les coûts de santé

Publié le 18/10/2012 - 18:30
Mis à jour le 18/10/2012 - 18:54

Un projet ambitieux de suivi à distance des plaies chroniques et des complications liées au diabète voit le jour en région Franche Comté sur 10 sites répartis sur l'ensemble du territoire.

cv4i80512.jpg
cv4i80512.jpg
PUBLICITÉ

La Franche Comté est une région à forte composante rurale dont la démographie médicale devient préoccupante. Les accès à l’expertise médicale et aux soins adaptés deviennent de plus en plus longs et difficiles en raison d’une désertification médicale croissante et d’une centralisation progressive des plateaux techniques médicaux dans les grandes villes. L’allongement permanent des délais de diagnostic et de prise en charge est à l’origine de complications et d’évènements indésirables qui ont des répercussions parfois dramatiques pour la santé du patient, pour l’économie de santé et pour la société.

L’accès aux soins, le renforcement de la coordination et de l’organisation médicale notamment dans le cadre de la prise en charge des affections chroniques sont une des priorités en termes de santé publique.

Un suivi des plaies à distance en dermatologie

Le service de dermatologie de l’hôpital universitaire de Besançon a développé depuis 2009 dans le cadre d’un partenariat alliant des acteurs publics et privés (Université de Franche-Comté, société Covalia, Groupement de Coopération Sanitaire EMOSIST-fc, laboratoire Brothier), un système d’information et les outils indispensables au suivi des plaies chroniques à distance. Les équipes du service de dermatologie, du centre de traitement des plaies chroniques (CTAPC) et du service de diabétologie, ont expérimenté un suivi par télémédecine.

De 2009 à aujourd’hui, 58 patients ont bénéficié d’un avis spécialisé. Ils bénéficiaient à leur domicile d’une station informatique, directement connectée au CTAPC et à l’unité de la structure pied (composante du service de diabétologie endocrinologie de l’hôpital universitaire de Besançon). Des rendez-vous étaient programmés avec l’infirmière (IDE) libérale qui effectuait le pansement. Le patient et/ou son IDE et/ou son médecin traitant pouvait également appeler directement la structure en cas de problème.

En 2012, une généralisation et une extension du projet sur 2 sites experts et 8 sites périphériques mobiles et fixes répartis sur l’ensemble de la région Franche Comté est rendue possible avec l’aide des fonds européen de développement régional (FEDER) et national d’aménagement et de développement du territoire (FNADT). Cette généralisation permet de réaliser un suivi depuis le domicile du patient mais également depuis d’autres types de structures médicalisées dépourvues de spécialistes (ex : centres de soins de suite et de réadaptation, centres hospitaliers périphériques, maisons de retraites,…) avec le recours possible auprès du centre expert situé à l’hôpital régional universitaire de Besançon.

Depuis 2009, le service de dermatologie du CHRU de Besançon travaille au développement de cette nouvelle pratique médicale à distance avec une approche expérimentale résolument tournée vers la proposition d’innovations techniques et organisationnelles. La généralisation en 2012 permettra de renforcer le modèle développé depuis 2009 et d’étendre l’usage à d’autres services numériques de télémédecine au bénéfice du patient.

Outre l’économie réalisée par la régulation des transports et des hospitalisations parfois inutiles, les technologies informatisées médicales apportent de réelles perspectives d’amélioration, en termes de rapidité, de qualité, de coût et de confort, de la prise en charge des patients atteints d’une affection chronique.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Recherche : un médicament « vivant » pour vaincre la leucémie

C'est une première mondiale. Après cinq années de recherche, les Dr Christophe Ferrand et Dr Marina Deschamps aidés de  leur équipe de l'établissement français du sang Bourgogne Franche-Comté à Besançon ont développé de nouvelles immunothérapies dans le traitement de la leucémie. La création d’une start-up est en réflexion afin de lever deux à quatre millions d’euros.

Vin, bière ou whisky, quel taux l’alcool pour un verre ?

THÈME DE LA SEMAINE : LA SAINT-PATRICK #4 • Macommune.info a lancé le 4 mars 2019 une nouvelle rubrique intitulée "La question (pas si) con". Chaque jour, une question est posée, accompagnée de la réponse sur un thème hebdomadaire différent. Cette semaine, il s'agit de questions que l'on est susceptibles de se poser sur le thème de la Saint-Patrick (le 17 mars) : à votre avis, vin, bière ou whisky, quel taux l'alcool pour un verre ?

Les députés autorisent les pharmaciens à délivrer certains médicaments sans ordonnance

Mercredi 13 mars 2019, les députés ont prévu en commission dans le cadre de l'examen du projet de loi santé d'autoriser les pharmaciens à délivrer dans certaines conditions des médicaments normalement sous ordonnance pour des pathologies bénignes comme des cystites ou angines. Les députés ont aussi prévu, à l'initiative du rapporteur et de certains députés LREM, de permettre aux infirmiers d'adapter des traitements en fonction des résultats d'analyses de biologie médicale des patients

Choix du médecin traitant : bientôt des voies de recours pour les patients

Les patients dépourvus de médecin traitant auront des voies de recours pour en obtenir un lorsqu'ils ne parviennent pas à en trouver, ont voté jeudi les députés en commission, à l'occasion de l'examen du projet de loi santé. Des amendements de deux députés apparentés MoDem et d'un LR ont été adoptés pour ainsi "rendre opposable l'accès au médecin traitant pour tout assuré en faisant la demande".

Commerçants solidaires, ensemble aux côtés des malades atteints de sclérose en plaques !

Forte de ses cinq années de succès, la Fondation ARSEP renouvelle sa campagne "Maman je t’aime un peu, beaucoup, solidairement !" Dans le département du Doubs, des commerçants participeront à cette campagne en plaçant une tirelire sur leur comptoir et une affiche en vitrine durant tout le mois de mai : un appel à la générosité du public pour que la recherche avance et donne espoir aux malades et à leurs familles de vaincre un jour la sclérose en plaques.

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 -0.82
ciel dégagé
le 21/03 à 3h00
Vent
2.41 m/s
Pression
1033.17 hPa
Humidité
83 %

Sondage