Le déremboursement des tests Covid-19 confirmé au 15 octobre, sauf motif médical

Publié le 27/09/2021 - 14:15
Mis à jour le 27/09/2021 - 15:55

Jean Castex a confirmé dimanche la fin de la gratuité des tests "de confort" de dépistage du Covid-19 au 15 octobre, tout en précisant qu'ils continueront d'être remboursés pour raison médicale, sans nécessiter de prescription pour les personnes vaccinées, dans une interview aux Echos.

 © D Poirier
© D Poirier

"Il n'est plus légitime de payer des tests de confort à outrance aux frais des contribuables", estime le Premier ministre, dans cette interview publiée dimanche soir sur le site du quotidien.

"Mais les tests continueront d'être remboursés pour raison médicale, soit sans prescription pour les personnes déjà vaccinées, soit sur prescription pour les autres. Nous voulons également maintenir la gratuité pour les mineurs" ajoute-t-il.

"La logique est de rembourser les tests liés à des motifs réellement médicaux, et de continuer à inciter à se faire vacciner", insiste le Premier ministre.

Lors de son allocution du 12 juillet, Emmanuel Macron avait annoncé que les tests "de confort" deviendraient payants à l'automne.

La mesure est censée encourager la vaccination, mais aussi alléger la facture du dépistage, qui a coûté 2,2 milliards d'euros en 2020 et pour lequel 4,9 milliards sont prévus cette année.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Covid-19 : l’ARS observe de premiers indices de rebond en Bourgogne-Franche-Comté

7 départements sur 8 de la région Bourgogne-Franche-Comté sont en dessous du seuil d'alerte fixé à 50 cas pour 100.000 habitants. La Haute-Saône enregistre toutefois une forte augmentation du nombre de cas avec +56,25 % en sept jours. Elle se trouve au niveau du seuil d'alerte... L'Agence Régionale de la Santé a d'ailleurs noté un indicateur à la hausse chez les plus de 65 ans en Haute-Saône et en Saône-et-Loire.

Ségur de la Santé : les détails des investissements en Bourgogne Franche-Comté

Dans le cadre de l'enveloppe globale de 19 milliards d'euros négociée lors du Ségur de la Santé, les mesures prises pour chaque région ont été publiées, dont celles prévues en Bourgogne Franche-Comté. Ce mardi 19 octobre, le Premier ministre, Jean Castex, aux côtés du ministre de la Santé, Olivier Véran et de la ministre déléguée en charge de l’autonomie, Brigitte Bourguignon étaient en déplacement en Côte-d’Or pour présenter la stratégie régionale des investissements Ségur en Bourgogne-Franche- Comté.

Covid : la circulation du virus poursuit sa baisse en Bourgogne Franche-Comté, l’ARS veut maintenir la dynamique de vaccination

La circulation du virus poursuit sa baisse lentement mais continuellement en Bourgogne Franche-Comté selon les derniers chiffres de Santé publique France en date du 14 octobre 2021. Malgré une baisse du nombre d'hospitalisations, le nombre de patients en réanimation est en hausse.

760.000 habitants de Bourgogne Franche-Comté régulièrement exposés aux particules fines PM2,5

Pollution •

Plus d'un quart des habitants sont régulièrement exposé aux particules fines PM2,5 à des concentrations supérieures au seuil de recommandation de l’Organisation mondiale de la Santé de 10 microgrammes par mètre cube (µg/m3). La Bresse et le Pays de l’Aire urbaine de Belfort - Montbéliard - Héricourt - Delle sont les zones les plus impactées.

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 7.25
nuageux
le 27/10 à 9h00
Vent
1.97 m/s
Pression
1026 hPa
Humidité
89 %

Sondage