L’EFS de Bourgogne-Franche-Comté lance les jeux "plasmalympiques"

Publié le 16/02/2024 - 17:04
Mis à jour le 17/02/2024 - 08:46

L’établissement français du sang fait un clin d’œil a l’année des JO en lançant ses propres jeux le 15 février 2024 : les plasmalympiques. La flamme passera dans plusieurs points de collecte…

don du sang le 9 octobre 2019 campus de la Bouloie © Hélène Loget © Helene Loget
don du sang le 9 octobre 2019 campus de la Bouloie © Hélène Loget © Helene Loget

Pour l’EFS Bourgogne-Franche-Comté, l’événement a été pensé pour "répandre dans l’inconscient collectif l’idée que donner son sang et son plasma est finalement, au-delà d’un geste altruiste, un acte citoyen engagé pour assurer la souveraineté sanitaire de la France et défendre la non-marchandisation du corps humain", nous précise-t-on.

Le parcours de la flamme Plasmalympique

Avant chaque passage de la flamme Plasmalympiques sur une collecte, une communication dédiée sera mise en place pour mobiliser prescripteurs locaux et grand public. Découvrez ci-dessous les premières collectes à accueillir la flamme Plasmalympique :

  • Bourbon-Lancy le 25 mars
  • Poisson le 26 mars
  • Bletterans le 4 avril
  • Rioz le 8 avril
  • Montceau le 11 avril
  •  Pontarlier le 11 avril
  • Champagnole le 15 avril
  • et de nombreuses autres à venir !

La collecte de plasma, c’est quoi ?

Le plasma contient des protéines et des anticorps qui ont un intérêt thérapeutique utilisées sous forme de transfusions ou transformées en médicament pour traiter des pathologies hématologiques, neurologiques, rhumatologiques ou encore dermatologiques.

Les médicaments issus du plasma, et pour lesquels les besoins sont en forte hausse soignent :

  • Les personnes en réanimation
  • Les personnes atteintes de déficits immunitaires et de certaines maladies auto-immunes, dont des personnes atteintes de cancers
  • Les hémophiles grâce aux facteurs de coagulation

Comment se passe le don ?

Lors d’un don de sang, le don « classique » proposé sur l’ensemble des lieux de collecte qui permet de récolter les globules rouges, les plaquettes et le plasma du donneur. Le prélèvement ne dure que 10 minutes. On peut donner jusqu’à 6 fois par an pour un homme et 4 fois pour une femme.

Lors d’un don de plasma, l’EFS n’extrait que le plasma du sang du donneur et lui restitue les autres composants. Cette méthode permet de récolter deux à quatre fois plus de plasma que lors d’un don de sang.

Le prélèvement, plus long, dure entre 45 et 60 minutes, ce qui permet au donneur d’avoir un moment au calme allongé pour prendre le temps de se reposer, de se connecter ou déconnecter. On peut donner jusqu’à 24 fois dans l’année ! Ce don ne s’effectue que dans les maisons du don.

Les critères pour donner :

  • Avoir entre 18 ans et 65 ans
  • Peser plus de 55 kg pour un premier don de plasma
  • Présenter une carte d’identité, comme pour tout autre type de don
  • Respecter un délai de 2 semaines entre un don de plasma et tout autre don (sang, plasma ou plaquettes). Il est possible de donner jusqu’à 24 fois par an maximum.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Numérique en santé : l’Europe consolide son soutien à la plateforme régionale eTICSS

Au cœur de la stratégie e-santé en Bourgogne Franche-Comté, eTICSS est l’outil clé de la transformation numérique des parcours de santé dans la région. Dans un communiqué daté du 3 avril 2024, la Région Bourgogne-Franche-Comté annonce avoir mobilisé 10,5 millions d'euros de financements européens pour la seconde phase du projet numérique.

L’ARS Bourgogne-Franche-Comté se mobilise pour attirer et fidéliser les professionnels de santé

L’agence régionale de santé (ARS) Bourgogne-Franche-Comté anime depuis un an, avec ses partenaires, un plan de mobilisation en faveur des métiers du social, du médico-social, et de la santé. Les mesures concrètes, de l’orientation à l’emploi, sont d’ores et déjà nombreuses. On fait le point.

Salon Bio&Co à Besançon : des voies s’élèvent face à des pratiques ”douteuses voire dangereuses”

Dans un communiqué du 25 mars 2024, le collectif ”à gauche citoyen !” souhaite mettre en garde la population contre la tenue du salon Bio&Co en avril prochain à Besançon. Dominique Voynet, secrétaire régionale EELV Franche-Comté, dénonce également plusieurs pratiques. Pourquoi ?

Les étudiants en santé de l’Université de Franche-Comté soignent les nounours depuis 20 ans

L'Hôpital des Nounours accueille chaque année des enfants de moyenne et de grande section de maternelle, afin de leur faire découvrir le monde hospitalier et lutter contre l'effet blouse blanche et les craintes qui l’accompagnent. Cette année, cette action, fondée par l’ANEMF, est organisée par les étudiants en santé de l’université de Franche-Comté et fête ses 20 ans.

La Mutualité française Bourgogne-Franche-Comté rejoint le réseau ”Mon Espace Santé”

La Mutualité française Bourgogne-Franche-Comté rejoint le réseau régional "Mon Espace Santé" pour promouvoir le développement de solutions numériques en faveur d’un meilleur accès aux soins et d’une simplification de la prise en charge médicale pour tous, selon un communiqué de mardi 19 mars 2024.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 12.21
légère pluie
le 15/04 à 9h00
Vent
4.58 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
95 %