L’EFS lance un appel d’urgence à la mobilisation : les réserves de sang sont trop basses en Bourgogne Franche-Comté

Publié le 01/06/2021 - 09:48
Mis à jour le 01/06/2021 - 09:57

Après les jours fériés de mai 2021 qui ont causé une baisse importante des réserves de sang, l’EFS constate avec le déconfinement une chute de la fréquentation de ses collectes en Bourgogne Franche-Comté. Avec moins de 85.000 poches, les réserves de sang sont désormais trop basses et la situation est très fragile, en particulier sur les groupes sanguins O et B.

 © Hélène Loget
© Hélène Loget

Il est possible de donner son sang après une injection de vaccin contre la Covid-19, sans aucun délai d’ajournement à respecter.

Les citoyennes et citoyens sont appelés à se mobiliser massivement pour donner leur sang dès à présent pour permettre à l’EFS de fournir aux établissements de santé les produits sanguins dont ils ont besoin pour soigner les patients.

Une soixantaine de collectes mobiles sont organisées en région Bourgogne Franche-Comté jusqu’au 12 juin et 7 maisons du don accueillent les donneurs quasi-quotidiennement. Le don s’organise sur rendez-vous pour réduire le temps d’attente et mieux gérer la prise en charge des donneurs dans le respect des mesures de distanciation.

Prenez rendez-vous près de chez vous sur mon-rdv-dondesang.efs.sante.fr ou directement via l’application Don de sang.

Infos Covid-19

Toutes les mesures de précaution sont mises en œuvre sur les collectes de sang pour éviter les risques de transmission du virus avec le port du masque obligatoire pour tous, accompagné de mesures de distanciations et d’hygiène renforcées.

Les personnes ayant présenté des symptômes de covid doivent attendre 14 jours après disparition des symptômes pour donner leur sang.

Il est possible de donner son sang après une injection de vaccin contre la Covid-19, sans aucun délai d’ajournement à respecter.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Explosion du nombre de demandes d’AMP : appel aux dons de spermatozoïdes et d’ovocytes en Franche-Comté

APPEL AUX DONS • Jusqu’au 30 juin, une grande campagne de sensibilisation au don de gamètes se déroule partout en France pour encourager la population à donner ses spermatozoïdes et ses ovocytes afin de répondre à une demande plus forte que jamais suite à la loi bioéthique votée en août 2021 pour l’assistance médicale à la procréation (AMP). Dr Oxana Blagosklonov, responsable du centre d’études et de conservation des oeufs et du sperme (CECOS) au CHU de Besançon nous en parle…

Allaitement : cachez ce sein ?

Le 2 juin dernier, une jeune maman qui voulait allaiter son enfant alors qu'elle se trouvait au musée du Louvres à Paris n'a pas été autorisée à le faire. Un agente de sécurité lui a indique que cela n'était "pas permis". Notre diéteticienne Chloé Vuillemin se penche sur cette question de l'allaitement en public, le fonctionnement de l'allaitement et ses bienfaits nutritionnels.

Avez-vous la solaire attitude ?

Le vendredi 17 juin 2022 a débuté à l’école primaire Jean Macé de Besançon, une campagne de prévention aux risques solaires. C’est une campagne mise en place depuis 2016 par la Ville de Besançon, associée à l’Asfoder, l’Association des Dermatologues de Franche-Comté. 

Journée nationale de réflexion sur le don d’organes : le CHU de Besançon veut libérer la parole…

A l’occasion de la journée nationale de réflexion sur le don d'organes et la greffe et de reconnaissance aux donneurs, qui a lieu chaque année le 22 juin, le CHU de Besançon met en lumière des témoignages vidéos de proches de donneurs et de receveurs, et rappelle ainsi l’importance de parler du don d’organes autour de soi.

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 23.95
nuageux
le 29/06 à 12h00
Vent
2.53 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
23 %

Sondage