Les annonces de la BCE face à l'épidémie de coronavirus

Publié le 12/03/2020 - 16:35
Mis à jour le 12/03/2020 - 16:38

Très attendue face à l'épidémie de coronavirus, la Banque centrale européenne a présenté ce jeudi 12 mars 2020 une série de mesures pour calmer les marchés financiers et soutenir l'économie.

Voici les principales actions annoncées : 

Soutenir les PME

Depuis octobre, la BCE mène sa troisième campagne de prêts géants aux banques (dits TLTRO), à des taux très avantageux, à condition que les banques prêtent à leur tour aux ménages ou aux entreprises.

Pour éviter une vague de défaillances liées à l'épidémie, les gardiens de l'euro ont décidé jeudi d'accorder des "conditions nettement plus favorables" aux banques lors des prochaines vagues de prêts qui seront opérées entre juin 2020, quand une importante échéance d'un TLTRO plus ancien va arriver à échéance, et juin 2021.

Cette mesure est destinée à "soutenir les prêts accordés à ceux qui sont le plus affectés par le coronavirus, particulièrement les petites et moyennes entreprises", explique l'institution.

Les banques qui prêteront assez d'argent dans l'économie pourront emprunter à la BCE à un taux jusqu'à 25 points de base inférieur à celui du taux de dépôt, maintenu jeudi à -0,50%. Résultat : les banques recourant au TLTRO seront de fait rémunérées par la BCE quand elles prêtent de l'argent.

La BCE va par ailleurs lancer immédiatement un prêt géant non ciblé (LTRO) servant de "relais" en termes de liquidités apportées aux banques avant la prochaine vague de prêts ciblés en juin (TLTRO). Une mesure prise par précaution, la BCE ne percevant pas encore de "signes de pénurie de liquidités sur les marchés monétaires".

Augmenter les rachats de dette

Le BCE a également décidé d'augmenter ses rachats de dette publique et privée, sa puissante arme anti-crise baptisée "QE" ("Quantitative Easing", "Assouplissement quantitatif"), déjà déployée entre mars 2015 et fin 2018 et réactivée en novembre.

Le conseil des gouverneurs veut dépenser 120 milliards d'euros supplémentaires d'ici la fin de l'année 2020, s'ajoutant aux 20 milliards d'euros engagés jusqu'ici par mois. L'accent sera mis sur les rachats de dettes d'entreprises, indique la BCE, qui ne précise pas dans quelle ampleur.

L'institution, qui détenait fin février 2.623 milliards d'euros de dette à son bilan, entend encore gonfler ce stock afin de maintenir de bonnes conditions financières sur les marchés.

Le QE ne fait toutefois pas l'unanimité: la contestation n'est pas près de s'éteindre en Allemagne, où la Cour constitutionnelle doit se prononcer le 24 mars sur la validité du mécanisme. Des eurosceptiques veulent faire établir qu'à travers cet outil, la BCE viole l'interdiction de financer directement les Etats

Taux inchangés 

L'institution a créé la surprise en décidant de laisser ses taux inchangés, notamment le "taux de dépôt", s'appliquant aux liquidités que les banques choisissent de lui confier, faute de les distribuer sous forme de crédits, qui a été maintenu à -0,50%.

La BCE se laisse toutefois la possibilité de nouvelles baisses, pour inciter encore plus fortement les banques à prêter aux ménages et aux entreprises.

Depuis 2016, la BCE maintient à zéro son taux directeur servant dans le refinancement des banques à court terme. Elle ne disposait donc pas des marges de manœuvre de la Réserve fédérale américaine ni de la Banque d'Angleterre, qui viennent tour à tour d'abaisser le leur de 0,5 point de pourcentage, tout en le gardant positif.

Consciente que son taux négatif sur les dépôts rogne les marges des banques, la BCE exonère déjà une partie des liquidités en excès, selon un système dit "two-tier" inauguré en septembre et élargi en novembre.

La partie dispensée des taux négatifs est demeurée à six fois le volume des réserves obligatoires constituées par les banques pour faire face aux retraits de leurs clients.

La mesure profite principalement aux banques allemandes et françaises, aujourd'hui les plus pénalisées par les taux négatifs.

(Source AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Coronavirus COVID-19

Variant sud-africain : une troisième classe fermée au collège des Clairs Soleils à Besançon

Une classe de 6e et une de 5e sont fermées depuis vendredi 26 février 2021 au collège Clairs-Soleils à Besançon jusqu'à vendredi suite à des cas contacts signalés. On apprend désormais qu'une classe de 4e est fermée depuis ce jeudi 4 mars 2021 et jusqu'à mercredi en raison d'un élève testé positif au variant sud-africain.

RD-Biotech, la société bisontine qui a participé à l’élaboration du vaccin anti-Covid Pfizer

3 questions à… • On parle beaucoup d'elle en ce moment. La société spécialisée dans la biologie moléculaire RD-Biotech à Besançon vient de remporter un fonds de soutien de l'État pour créer un nouveau site de production de plasmides de qualité BPF. Nous avons voulu en savoir plus sur elle et le chef de cette entreprise…

Fulgurance du variant britannique dans le Doubs : le préfet pourrait prendre de nouvelles mesures prochainement

En seulement quelques jours, le nombre de tests positifs au variant dit "britannique" de la Covid-19 dans le Doubs a explosé comme nous vous en informions sur maCommune.info mercredi 24 février. Le préfet du Doubs ainsi que l'ARS Bourgogne Franche-Comté surveillent cette évolution et renforcent les mesures et les contrôles.

Economie

Ne manquez pas les portes ouvertes de l’UIMM Franche-Comté ce samedi !

PUBLI-INFO • Le pôle de formations UIMM Franche-Comté ouvre ses portes au public samedi 6 mars 2021 sur ses 6 sites à Besançon, Belfort, Exincourt, Dole, Vesoul et Gevingey dans le cadre des Rencontres de l'Industrie. Pour en profiter, il suffit de s'inscrire dès à présent sur www.cfai.org . Suivez le guide…

Chantier Génius à Besançon : c’est parti !

A Besançon, le pôle Viotte continue sa transformation : après l’immeuble de la tour « Signal », c’est enfin au tour de la résidence « Génius », dont les travaux ont débuté ce lundi 22 février, d’entamer sa sortie de terre ! Ce nouveau programme, porté par le promoteur bisontin SMCI, s’inscrit dans le XXIe siècle via son approche à l’habitat de demain, le bien-vivre ensemble, la transversalité des usages et les économies d’énergie….

RD-Biotech, la société bisontine qui a participé à l’élaboration du vaccin anti-Covid Pfizer

3 questions à… • On parle beaucoup d'elle en ce moment. La société spécialisée dans la biologie moléculaire RD-Biotech à Besançon vient de remporter un fonds de soutien de l'État pour créer un nouveau site de production de plasmides de qualité BPF. Nous avons voulu en savoir plus sur elle et le chef de cette entreprise…
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 5.43
légère pluie
le 05/03 à 15h00
Vent
4.4 m/s
Pression
1022 hPa
Humidité
94 %

Sondage