"Les Guerrières" : un médecin guéri du Covid-19 rend hommage aux soignantes du CHU de Besançon

Publié le 03/04/2020 - 19:32
Mis à jour le 03/04/2020 - 19:32

Vidéos •

Médecin généraliste à Salins-les-Bains, le Dr Damien Pollet a été testé positif au Covid-19 le 21 mars 2020 à l'hôpital de Lons-le-Saunier. Après une semaine ponctuée d'une importante fatigue et de fortes fièvres, il développe une forme sévère du Coronavirus. Sa saturation en oxygène diminue le samedi 28 mars. Il est alors transféré par le SAMU à l'hôpital de Besançon. Guéri, de retour chez lui depuis le 1er avril, il a décidé de rendre  hommage aux "guerrières", ces femmes qui l'ont réconforté durant la maladie...

Hospitalisé durant cinq jours au sein d'un service où l'on traite uniquement des cas sévères, le médecin généraliste de 58 ans a été traité par antibiotique pour une surinfection aux poumons. Il lui sera également administré de la chloroquine. "Je ne suis pas dans la capacité de dire aujourd'hui si le Plaquénil est utile ou pas et à quel moment de la maladie (...) il faut vraiment attendre le résultat des études de cohorte à plus grande échelle pour savoir si cela vaut le coup ou as de prendre ce traitement. Quand on me l'a donné, on m' a fait un électrocardiogramme, une prise de sang pour me le donner.  Je ne suis pas aujourd'hui convaincu que c'est ce qui m'a sauvé mais mi quand je suis malade, je lâche mon statut de médecin, surtout dans une maladie comme celle ci durant laquelle j'étais épuisé et je les ai laissé faire.  

Durant son hospitalisation, Damien Pollet est marqué par la bienveillance du personnel soignant. De cette expérience, le médecin prend conscience que de nombreuses femmes arpentaient le service où "le Covid est partout".

"J'ai été impressionné par ces femmes qui partaient le matin, quittaient leur famille pour aller dans un service où elles avent qu'il y a du Covid de partout et qui travaillaient là durant 12 heures ne gardant le sourire... "

Il a décidé de leur adresser un message sur Facebook

"Toutes rentrent dans le combat avec un courage exemplaire face au risque. D'un grand professionnalisme, elles rajoutent la joie, la bienveillance, l'empathie, l'écoute au cœur de situations complexes, lourdes et souvent dramatiques. La VIE en somme, qu'elles seules d'ailleurs savent donner. Les hommes sont plus formés à donner la mort", explique le médecin dans un message diffusé sur Facebook.

"C'était une vraie guerre. Moi j'étais sur le champ de bataille et elles sont venues m'y sauver, m'aider à en sortir et sur ce champ de bataille partout, il y avait un tueur qui s'appelait le Covid-19"

De retour chez lui à Salins-les-Bains depuis le mercredi 1er avril 2020, Damien Pollet lance un message : #RestezChezVous

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Coronavirus COVID-19

Fin de l’obligation du port du masque en extérieur jeudi. Levée du couvre-feu avancé au 20 juin

Grâce à une amélioration sanitaire plus rapide que prévu, la vie va redevenir presque normale avec la fin de l'obligation du port du masque à l'extérieur dès jeudi et la levée du couvre-feu à partir de dimanche. Jean Castex prévient que la levée du couvre-feu n'empêcherait pas le maintien des protocoles sanitaires pour les lieux publics et pour la fête de la musique.

Covid : le variant Delta représente « 2 à 4% » des cas positifsLire plus

"Actuellement en France, 2 à 4% des tests positifs que nous criblons correspondent à du variant indien, ce qui représente quand même, je donne une fourchette assez large, de l'ordre de 50 à 150 nouveaux diagnostics de variant Delta dans notre pays", a déclaré M. Véran lors d'un déplacement dans un centre de vaccination à Paris.

"C'est peut-être encore peu, mais c'était la situation anglaise il y a quelques semaines", a-t-il ajouté, rappelant que le variant Delta "représente plus de 90% des cas en circulation" outre-Manche, où l'épidémie est repartie "sur une trajectoire ascendante", avec "quasiment deux fois plus de cas quotidiens" que dans l'Hexagone, malgré "un taux de couverture vaccinale supérieur au nôtre".

Raison de plus pour "ne pas relâcher notre vigilance collective", a-t-il insisté. "Ce n'est certainement pas le moment", car "nous ne devons certainement pas donner de prise au variant indien pour qu'il fasse repartir une nouvelle vague épidémique, nous devons absolument l'empêcher".

Le Premier ministre britannique Boris Johnson a annoncé lundi soir le report de la levée des dernières restrictions en Angleterre, en raison de la poussée du variant Delta du coronavirus.

(Avec AFP)

Covid-19 : l’épidémie recule nettement en Bourgogne Franche-Comté !

Ces 7 derniers jours l'épidémie a nettement reculé dans tous les départements de Bourgogne Franche-Comté, y compris la Côte-d’Or, qui affichait en début de semaine l’incidence la plus élevée de métropole. L’indicateur est repassé en-dessous de 100 pour 100.000 habitants comme dans l’ensemble des départements, la moyenne régionale s’établissant autour de 65 pour 100.000 habitants, le taux de positivité des tests à 2,5%.

Covid-19 : « Ce sera difficile de porter le masque après le 30 juin »

C'est la question que beaucoup se posent : jusqu'à quand devrons-nous porter le masque contre la Covid-19 ? Pour Jean-François Delfraissy, président du conseil scientifique, sur RTL sur mardi 8 juin, avec les chaleurs estivales et la situation épidémique qui s'améliore, "ce sera difficile de porter le masque après le 30 juin".

Santé

Le préfet du Doubs abroge l’arrêté portant sur le port du masque obligatoire en extérieur

Suite aux annonces du Premier ministre le 16 juin 2021, et au vu de l’évolution sanitaire favorable depuis plusieurs semaines, Jean-Philippe Setbon, préfet du Doubs par intérim, a décidé d’abroger l’arrêté préfectoral du 3 juin 2021 portant sur l’obligation du port du masque en extérieur dans le Doubs pour les personnes de plus de onze ans.

33, 34, 35°C : les trucs pour se protéger de la chaleur !

Il fait assez chaud depuis quelques jours en Franche-Comté avec des températures qui ont dépassé les 35°C... Alors attention à ne pas attraper un coup de chaud et à protéger vos proches, surtout les plus fragiles comme les enfants et les personnes âgées… Pas besoin de passer la journée la tête dans votre réfrigérateur, voici six astuces pour vous protéger (+ une astuce bonus !).

Covid-19 : plus de 9.900 personnes ont reçu une première injection au centre vaccinal de Micropolis

Ouvert depuis le 31 mai 2021, le vaccinodrome de Micropolis (accessible par la rue Mouras) a vu passer plus de 9.900 personnes désirant se faire vacciner (1.900 pour une seconde injection). Ce mercredi, de nouveaux créneaux sans rendez-vous ont été mis en place. On fait le point avec le commandant Reynald Ballin, chef du centre de vaccination.

Fin de l’obligation du port du masque en extérieur jeudi. Levée du couvre-feu avancé au 20 juin

Grâce à une amélioration sanitaire plus rapide que prévu, la vie va redevenir presque normale avec la fin de l'obligation du port du masque à l'extérieur dès jeudi et la levée du couvre-feu à partir de dimanche. Jean Castex prévient que la levée du couvre-feu n'empêcherait pas le maintien des protocoles sanitaires pour les lieux publics et pour la fête de la musique.

Opération de sensibilisation à la vaccination pour les publics bénéficiaires de l’aide alimentaire

Sylvie Wanlin, vice-présidente du CCAS et adjointe à la maire en charge des solidarités s'est rendu ce lundi 14 juin 2021 sur le site des Restos du Cœur de Planoise durant la distribution de l’aide alimentaire à l’occasion de la pré-campagne d’été "les bons gestes, les bons réflexes" menée par le CCAS avec l’appui des professionnels de santé de la DHS (Direction Hygiène Santé de la Ville de Besançon).

Covid-19 : l’épidémie recule nettement en Bourgogne Franche-Comté !

Ces 7 derniers jours l'épidémie a nettement reculé dans tous les départements de Bourgogne Franche-Comté, y compris la Côte-d’Or, qui affichait en début de semaine l’incidence la plus élevée de métropole. L’indicateur est repassé en-dessous de 100 pour 100.000 habitants comme dans l’ensemble des départements, la moyenne régionale s’établissant autour de 65 pour 100.000 habitants, le taux de positivité des tests à 2,5%.

Vous avez été piqué par une tique ? Envoyez-la par la poste au programme « Citique » afin de l’examiner…

La Ville de Besançon lance une nouvelle campagne de sensibilisation et de prévention des piqures de tiques ce mois de juin 2021. Même si elles ne véhiculent pas toutes la maladie de Lyme, 43 % d'entre elles présentent un agent pathogène en Bourgogne Franche-Comté... C'est pourquoi  il est nécessaire de les envoyer au programme de recherche "CITIQUE" afin de pousser l'analyse...
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 25.56
nuageux
le 18/06 à 9h00
Vent
1.97 m/s
Pression
1014 hPa
Humidité
100 %

Sondage