Les internes en médecine en grève illimitée à partir du 10 décembre 2019 : deux manifestations à Besançon

Publié le 09/12/2019 - 12:01
Mis à jour le 09/12/2019 - 11:42

Le syndicat national des internes en médecine lance un préavis de grève nationale à partir de mardi 10 décembre 2019 pour une durée illimitée. Une manifestation est prévue à Besançon à 14 heures le 10 décembre ainsi que le 13 décembre pour le "Black Friday des internes". Une mobilisation importante est attendue.

09CHUBesanconhopitalminjoz008.JPG
©Alexane Alfaro
PUBLICITÉ

"En France, sans nous les internes en médecine, les hôpitaux ne peuvent pas tourner et l'ISNI a lancé un préavis de grève illimitée pour obtenir gain de six grands thèmes de revendications du fait de la dégradation du statut de l'interne en médecine en France et de la situation des hôpitaux qui est désastreuse", explique Nawale Hadouiri, interne en médecine à Besançon et première vice-présidente de l'intersyndicale nationale des internes en médecine (ISNI)

Les revendications

Dans un communiqué, les internes en médecine déplorent "la dégradation de la qualité des soins en France et demandent des mesures d’urgence".

Le Plan de Loi de Financement de la Sécurité sociale (PLFSS) pour 2020 annoncé "correspond à une nouvelle restriction budgétaire de l’assurance maladie".

L’article 3, dit « anti-Veil », en particulier, "est un tournant historique, faisant supporter les mesures « gilets jaunes » par le déficit de la Sécurité sociale".

"A l’heure des défis du vieillissement de la population et de l’innovation thérapeutique", les internes demandent "une politique d’investissement dans la santé. L’obligation de moyens d’action des médecins nécessite un financement ambitieux".

Ils rappellent également "notre soutien aux revendications légitimes des autres professionnels de la santé, portées notamment par le Collectif Inter-Urgence, les syndicats de jeunes médecins et de praticiens hospitaliers".

Concernant la défense du système de santé, les internes demandent :

  • "La suppression de l’article 3 du PLFSS",
  • "Un Objectif national de Dépenses d’Assurance Maladie (ONDAM) minimum à 4,4%",
  • "Une reprise de la dette des hôpitaux par l’État et non par la Sécurité sociale".

Concernant l’amélioration du statut de praticien en formation, ils exigent :

  • "Un décompte horaire du temps de travail des internes et un paiement des heures supplémentaires",
  • "Une politique d’aide au logement indexée sur les prix de l’immobilier",
  • "Une revalorisation des indemnités de gardes",
  • "L’investissement de fonds publics pour notre formation",
  • "Le maintien des règles concernant l’obtention des licences de remplacement".

Enfin, "nous refusons la procédure mal préparée de « big matching » pour 2020 et demandons que la concertation aboutisse avant de mettre en péril l’avenir professionnel de nos mandants".

Les internes déclarent être "vigilant·es sur les annonces prévues par le gouvernement mercredi 20 novembre" selon un communiqué.

Une forte mobilisation attendue les 10 et 13 décembre à Besançon

A Besançon, l'ISNI attend "100 à 150 manifestants" devant le CHU de Besançon le 10 décembre à 14 heures et "500 personnes, internes et étudiants en médecine" à la manifestation du 13 décembre au centre-ville.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Coronavirus : l’AJ Auxerre rapatrie des collaborateurs présents en Chine

Le club de l'AJ Auxerre, propriété chinoise depuis 2016, va rapatrier des collaborateurs qui travaillent dans des académies de football en Chine en raison de l'épidémie du coronavirus qui sévit dans le pays. "L'AJ Auxerre va rapatrier cinq collaborateurs et leurs familles, en activité dans les académies de Bengbu et de Jinshan", précise un communiqué du club publié ce lundi 27 janvier 2020.

Besançon : le Registre des tumeurs du Doubs au CHU reçoit la très bonne note de « AAA »

Le registre des tumeurs du Doubs au CHU de Besançon vient de recevoir la note "AAA", soit la meilleure note de la part du Comité d'évaluation des registres (CER), pour ses travaux d'enregistrement des données, mais aussi de la santé publique et de recherche. Dr Anne-Sophie Woronoff, responsable du Registre des tumeurs du Doubs nous en parle…

Opioïde : les ordonnances du Tramadol bientôt limitées à 3 mois

Le tramadol ne pourra bientôt plus être prescrit que pour une durée maximum de trois mois au lieu d'un an auparavant, a décidé l'Agence du médicament (ANSM) pour limiter les risques de mauvais usage de ce médicament de la famille des opioïdes. Cette mesure entrera en vigueur le 15 avril 2020, précise l'agence sanitaire.

Urssaf : le point sur la réforme de la sécurité sociale des Indépendants

Depuis le 1er janvier 2018, la protection sociale des indépendants est progressivement confiée au régime général de la Sécurité sociale. Cette mise en œuvre progressive prend fin à partir de ce 1er janvier 2020, date à laquelle les collaborateurs de l’ex-RSI intègrent les organismes du régime général.

Qualité de l’air à Planoise : un dispositif de surveillance installé depuis vendredi

Comme il avait été annoncé en conférence de presse par le préfet jeudi dernier, dispositif de suivi environnemental et sanitaire a été mis en place au niveau du parking extérieur du CCAS de la ville de Besançon ce 3 janvier 2020 suite à l'incendie de la fourrière de Planoise. Une cellule de suivi poursuivra son activité et se réunira à nouveau lundi 6 janvier en préfecture.

Anne-Laure Moser à la direction de l’organisation des soins de l’ARS Bourgogne Franche-Comté

Nominations • Changement d'organigramme au sein de l'ARS avec le décloisonnement entre le champ sanitaire et la sphère médico-sociale. Au 1er janvier 2020, Anne-Laure Moser prendra la tête de la direction de l’organisation des soins de l’ARS Bourgogne-Franche-Comté. Damien Patriat est nommé directeur de l’autonomie. Enfin, depuis le 10 décembre 2019, Véronique Tisserand a pris la responsabilité de la délégation départementale de Haute-Saône.

Libre service dans les pharmacies : du changement à venir à partir du 15 janvier...

L’aspirine, le Doliprane ou l’Advil, médicaments vendus sans ordonnance, ne seront plus en accès libre dans les rayons des pharmacies, mais obligatoirement rangés derrière le comptoir à partir du 15 janvier 2020. Objectif : limiter les risques liés à un mauvais usage, a annoncé mardi 17 décembre 2019 l’agence du médicament ANSM.

Épidémie de gastro-entérite : la Bourgogne Franche-Comté toujours dans le rouge

A l'approche des fêtes, l'épidémie de "gatsro" s'intensifie sur l'ensemble du territoire national avec 169 cas de gastro-entérite pour 100.000 habitants. Les régions Pays de la Loire (282 cas pour 100.000 habitants), Bourgogne-Franche-Comté (244) et le Grand Est (224) sont particulièrement touchées.

Station de Métabief

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 6.41
pluie modérée
le 27/01 à 21h00
Vent
7.09 m/s
Pression
1010 hPa
Humidité
91 %

Sondage