Les "oubliés du Ségur" : 180 personnes mobilisées ce jeudi à Besançon

Publié le 06/04/2021 - 11:56
Mis à jour le 09/04/2021 - 09:10

Une mobilisation des personnels médico-sociaux s’est déroulée ce jeudi 8 avril 2021 à 14h00 devant la Préfecture du Doubs afin de demander davantage de reconnaissance salariale… 
 

Dans le cadre de la journée unitaire nationale d'actions et de grève du 8 avril 2021 initiée par les fédérations CFE-CGC, CFTC, CGT, FO et SUD de la santé privé, de l’action sociale, de l’aide, de l’accompagnement et des soins à domicile et de la Sécurité Sociale, les organisations syndicales de la santé, de l’Action sociale CGT du Doubs ont appelé les salariés de la santé publique et privée, de l’action sociale, de l’aide, de l’accompagnement et des soins à domicile et de la Sécurité Sociale à se mobiliser massivement.

Le cortège s'est rendu à 14h00 devant la préfecture du Doubs puis s'est dirigé vers l’esplanade des droits de l’homme (Mairie, rue Mégevand).

Quel est le problème avec le Ségur de la Santé ?

Présenté en juillet 2020 aux syndicats, le projet d'accord issu du Ségur de la Santé accorde à l''ensemble du personnel hospitalier du secteur public, certains salariés du secteur sanitaire et Ehpad un complément de salaire de 183 euros.

Depuis cette annonce, la colère gronde dans le monde médical puisque les agents et les salariés des établissements sociaux et services médicaux-sociaux sont exclus de cette revalorisation salariale.

"Au niveau national sont toujours exclus plusieurs milliers d’agents du secteur public, 300.000 salariés du secteur privé non lucratif et les agents de l’UGECAM. Il en est de même pour les 250 000 salariés de l’Aide à domicile qui réclament avec leurs organisations syndicales l’agrément immédiat de l’avenant 43 qui prévoit 15% d’augmentation de salaire", explique la CGT du Doubs.

Le syndicat "exige" :  "l’ouverture immédiate par le Premier ministre d’une négociation pour l’égalité de traitement des salariés du public et du privé par l’extension immédiate des 183€ pour toutes et tous".

La CGT demande également :

  •  l'arrêt des suppressions d'emploi
  • la fin des suppressions de lits dans les hôpitaux
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

La CGT revendique des congés menstruels dans les trois collectivités de Besançon

Alors qu’aujourd’hui, en France, 1 personne menstruée sur 2 déclare souffrir de dysménorrhée (règles douloureuses) et 1 personne menstruée sur 10 est atteinte d’endométriose (maladie chronique), la CGT propose de "lever le tabou" des règles douloureuses et réclame "le congé menstruel pour les personnes menstruées qui en ont besoin" pour les personnes travaillant à la Ville de Besançon, au CCAS et à Grand Besançon Métropole.   

Baignade : l’ARS fait le point sur les risques et la qualité des eaux en Bourgogne Franche-Comté

Alors que les chaleurs sont de retour en Bourgogne Franche-Comté et que les vacances d'été ont commencé, l'Agence régionale de santé de Bourgogne Franche-Comté met en garde la population contre les risques de baignades dans des zones non surveillées et sur la qualité de l'eau. Tout ce qu'il faut savoir en cet été 2024.

L’Université de Franche-Comté recherche des patients standardisés pour les examens de médecine

Afin d’aider les étudiants en médecine à développer leurs capacités cliniques et relationnelles, l’université de France-Comté réitère sa recherche de volontaires afin de jouer le rôle de patients standardisés lors des examens des étudiants en 4e, 5e et 6e année de médecine.

La chronobiologie en nutrition analysée par Valentine Caput, diététicienne bisontine

L'OEIL DE LA DIET' • Une toute récente étude de l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) de mars 2024, vient d'établir un rapport établissant un lien entre nutrition et chronobiologie. Notre diététicienne bisontine, Valentine Caput, commente ces résultats.

Journée mondiale de solidarité pour la migraine : zoom sur le traitement de la maladie en Bourgogne – Franche-Comté

Le 21 juin 2024, comme tous les ans, c’est la journée mondiale de solidarité pour la migraine. Pour l’occasion, l’association La Voix des migraineux et l’institut de sondage Opnion Way, ont soutenu une initiative de la société pharmaceutique Pfizer. Ainsi, plus de 4.000 personnes en France ont été interrogées sur le thème des migraines, laissant apparaitre des différences selon les régions…

Un collectif régional de médecins volontaires pour réduire le temps d’attente d’un certificat de décès

Le collectif porté par l’Union régionale des professionnels de santé (URPS) médecin Libéral en Bourgogne-Franche-Comté est opérationnel depuis le début de l’année 2024. Il permet une voie de recours en cas d’absence de solution pour établir un certificat de décès. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 26.55
partiellement nuageux
le 17/07 à 15h00
Vent
3.14 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
51 %