Les réserves de sang à un niveau "dangereusement critique", alerte l'EFS

Publié le 28/09/2021 - 08:45
Mis à jour le 28/09/2021 - 08:25

Les réserves de sang, affaiblies par la crise sanitaire, ont atteint un niveau "dangereusement critique", alerte lundi l'Établissement français du sang (EFS), en appelant à une "mobilisation massive pendant les trois prochaines semaines".

Archives - Don du sang  © Hélène Loget
Archives - Don du sang © Hélène Loget

La collecte de sang souffre depuis 18 mois de la crise sanitaire, rappelle l’EFS.

Les réserves de sang sont aujourd'hui "dans un état critique", alerte-t-elle, avec 77.000 poches de globules rouges alors qu'un niveau satisfaisant est de 100.000.

Face à cette "situation inédite", l'EFS se donne l'objectif d'augmenter les réserves de 30.000 poches en trois semaines et se dit prête à "une mobilisation exceptionnelle de ses équipes et de ses capacités de collecte pour accueillir les donneurs de sang".

Ainsi, elle "accueillera tous les donneurs dans les trois prochaines semaines, y compris ceux qui se présenteront sans rendez-vous", assure-t-elle dans un communiqué.

Ces deux dernières semaines, environ 15% des rendez-vous sont restés vacants. Les collectes en entreprises, dans les lycées et sur les campus, qui représentent 20 à 30% des dons, ont été en grande partie suspendues.

L'EFS fait en outre face à de très fortes tensions sur les métiers d'infirmiers et de médecins sur l'ensemble du territoire.

Pour réaliser les prélèvements, 200 postes sont ouverts au recrutement sur son site.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Covid-19 : l’ARS observe de premiers indices de rebond en Bourgogne-Franche-Comté

7 départements sur 8 de la région Bourgogne-Franche-Comté sont en dessous du seuil d'alerte fixé à 50 cas pour 100.000 habitants. La Haute-Saône enregistre toutefois une forte augmentation du nombre de cas avec +56,25 % en sept jours. Elle se trouve au niveau du seuil d'alerte... L'Agence Régionale de la Santé a d'ailleurs noté un indicateur à la hausse chez les plus de 65 ans en Haute-Saône et en Saône-et-Loire.

Ségur de la Santé : les détails des investissements en Bourgogne Franche-Comté

Dans le cadre de l'enveloppe globale de 19 milliards d'euros négociée lors du Ségur de la Santé, les mesures prises pour chaque région ont été publiées, dont celles prévues en Bourgogne Franche-Comté. Ce mardi 19 octobre, le Premier ministre, Jean Castex, aux côtés du ministre de la Santé, Olivier Véran et de la ministre déléguée en charge de l’autonomie, Brigitte Bourguignon étaient en déplacement en Côte-d’Or pour présenter la stratégie régionale des investissements Ségur en Bourgogne-Franche- Comté.

Covid : la circulation du virus poursuit sa baisse en Bourgogne Franche-Comté, l’ARS veut maintenir la dynamique de vaccination

La circulation du virus poursuit sa baisse lentement mais continuellement en Bourgogne Franche-Comté selon les derniers chiffres de Santé publique France en date du 14 octobre 2021. Malgré une baisse du nombre d'hospitalisations, le nombre de patients en réanimation est en hausse.

760.000 habitants de Bourgogne Franche-Comté régulièrement exposés aux particules fines PM2,5

Pollution •

Plus d'un quart des habitants sont régulièrement exposé aux particules fines PM2,5 à des concentrations supérieures au seuil de recommandation de l’Organisation mondiale de la Santé de 10 microgrammes par mètre cube (µg/m3). La Bresse et le Pays de l’Aire urbaine de Belfort - Montbéliard - Héricourt - Delle sont les zones les plus impactées.

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 3.71
nuageux
le 27/10 à 6h00
Vent
1.64 m/s
Pression
1026 hPa
Humidité
100 %

Sondage