L'hôpital de Besançon vous invite à prendre soin de votre cœur

Publié le 27/09/2021 - 18:15
Mis à jour le 27/09/2021 - 14:53

Le service de cardiologie du CHRU organise mardi 28 septembre 2021 de 10h à 17h dans le hall de l'hôpital Minjoz une journée de sensibilisation à l’insuffisance cardiaque.

L’insuffisance cardiaque se définit par l’incapacité du cœur à assurer les besoins de l’organisme, on dit que le cœur est « fatigué ».

Le cœur est un muscle creux qui se remplit et se contracte, éjectant le sang dans la circulation, ce qui permet l’apport d’oxygène aux organes. Dans l’insuffisance cardiaque, le cœur ne peut plus assurer son rôle et les symptômes commencent à se manifester. C’est une maladie chronique qui évolue par poussée.

L’insuffisance cardiaque est la première cause d’hospitalisation chez les personnes de plus de 65 ans et concerne 1,5 million de personnes en France. Non dépistée ou mal traitée, elle provoque 70.000 morts chaque année, soit un décès toutes les 7 minutes.

"Devant un essoufflement, une fatigue inhabituelle ou une rétention d’eau, il est impératif de consulter rapidement son médecin traitant qui confiera le patient au cardiologue" CHRU de Besançon

Une échographie cardiaque permet la confirmation du diagnostic qui ouvrira la voie à un traitement permettant de soulager le travail du cœur et d’améliorer les symptômes.

Au sein du service de cardiologie du CHU de Besançon, le CETIC (centre d’éducation thérapeutique des insuffisants cardiaques) permet d’accompagner le patient dans son parcours de soins, d’instaurer et surveiller la mise en place de traitements, et d’assurer un accompagnement thérapeutique. Le CETIC assure un suivi à distance de ces patients par télésurveillance.

Essoufflement, prise de poids, œdèmes et fatigue inhabituelle (EPOF) : savoir reconnaître les premiers symptômes

"Le principal symptôme de l’insuffisance cardiaque est un essoufflement inhabituel à l’effort" explique le CHRU de Besançon.  L’insuffisance cardiaque peut aussi se manifester par un essoufflement brutal pendant la nuit obligeant la personne à s’asseoir dans son lit : il s’agit de l’œdème aigu du poumon.

"Les trois autres symptômes les plus fréquents sont l’apparition d’œdèmes des membres inférieurs et la prise de poids (jambes gonflées, traduisant une rétention d’eau) et une fatigue inhabituelle."

Les deux principales causes de l’insuffisance cardiaque :  l’infarctus du myocarde et l’hypertension artérielle mal traitée.

D’autres causes existent également : une maladie des valves (souffle au cœur), une infection virale du cœur (myocardite), les cardiomyopathies (atteintes du muscle cardiaque), une consommation d’alcool excessive.

Journée de sensibilisation à l'insuffisance cardiaque

En partenariat avec la Fédération française de cardiologie et le Comité départemental d’éducation physique et de gymnastique volontaire Doubs-Territoire de Belfort.

Hall de l'hôpital Jean Minjoz de Besançon - mardi 28 septembre 2021 de 10h à 16h30

  • Stands d’information
  • Activités physiques avec tests sur vélo et évaluation de la résistance à l’effort
  • Dépistage de l’hypertension artérielle, du cholestérol et du diabète
  • Expérience immersive dans la vie d’un patient insuffisant cardiaque
  • Initiation aux gestes qui sauvent
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Covid-19 : l’ARS observe de premiers indices de rebond en Bourgogne-Franche-Comté

7 départements sur 8 de la région Bourgogne-Franche-Comté sont en dessous du seuil d'alerte fixé à 50 cas pour 100.000 habitants. La Haute-Saône enregistre toutefois une forte augmentation du nombre de cas avec +56,25 % en sept jours. Elle se trouve au niveau du seuil d'alerte... L'Agence Régionale de la Santé a d'ailleurs noté un indicateur à la hausse chez les plus de 65 ans en Haute-Saône et en Saône-et-Loire.

Ségur de la Santé : les détails des investissements en Bourgogne Franche-Comté

Dans le cadre de l'enveloppe globale de 19 milliards d'euros négociée lors du Ségur de la Santé, les mesures prises pour chaque région ont été publiées, dont celles prévues en Bourgogne Franche-Comté. Ce mardi 19 octobre, le Premier ministre, Jean Castex, aux côtés du ministre de la Santé, Olivier Véran et de la ministre déléguée en charge de l’autonomie, Brigitte Bourguignon étaient en déplacement en Côte-d’Or pour présenter la stratégie régionale des investissements Ségur en Bourgogne-Franche- Comté.

Covid : la circulation du virus poursuit sa baisse en Bourgogne Franche-Comté, l’ARS veut maintenir la dynamique de vaccination

La circulation du virus poursuit sa baisse lentement mais continuellement en Bourgogne Franche-Comté selon les derniers chiffres de Santé publique France en date du 14 octobre 2021. Malgré une baisse du nombre d'hospitalisations, le nombre de patients en réanimation est en hausse.

760.000 habitants de Bourgogne Franche-Comté régulièrement exposés aux particules fines PM2,5

Pollution •

Plus d'un quart des habitants sont régulièrement exposé aux particules fines PM2,5 à des concentrations supérieures au seuil de recommandation de l’Organisation mondiale de la Santé de 10 microgrammes par mètre cube (µg/m3). La Bresse et le Pays de l’Aire urbaine de Belfort - Montbéliard - Héricourt - Delle sont les zones les plus impactées.

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 7.22
nuageux
le 27/10 à 9h00
Vent
1.97 m/s
Pression
1026 hPa
Humidité
89 %

Sondage