Ludovic Fagaut veut créer une "autoroute cyclable" autour de Besançon  

Publié le 26/02/2020 - 14:00
Mis à jour le 26/02/2020 - 10:15

Le candidat LR à l'élection municipale 2020 s'est rendu ce mois de février 2020 sur le terrain afin de faire un état des lieux des pistes cyclables à Besançon. Sur les 52 km que compte le réseau, il indique que des "problématiques subsistent entre les tronçons".

Ludovic Fagaut © Hélène Loget ©
Ludovic Fagaut © Hélène Loget ©

"Notre objectif est de relier les différents tronçons", explique Ludovic Fagaut dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux. "Nous voulons voir sa cohérence et son incohérence", poursuit-il en indiquant vouloir "améliorer la fluidité du trafic, ne pas opposer la voiture au vélo, se déplacer en toute sécurité lorsque l’on est cycliste".

Pour le candidat, "Besançon a investi massivement dans les embouteillages, sur de l’aménagement urbain inadapté comme par exemple la place Leclerc" qu'il qualifie "être digne d’une nouvelle attraction d’EuropaPark  avec ses 35 feux et autant de sens interdit".

Une autoroute cyclable ?

Le candidat souhaite créer "une grande boucle continue autour de Besançon". Il s'agirait d'une une piste cyclable rapide permettant de faire des trajets longs (autour d’une dizaine de kilomètres ou plus) et qui relie différents réseaux de pistes cyclables entre eux. Cette dernière serait créée "entièrement en site propre  avec le minimum d'intersections avec les voies voitures" :

  • Elle se rapprocherait autant que possible du concept d'autoroute cyclable
  • Serait connectée vers l'extérieur à des pistes cyclables existantes ou à créer, reliant les communes limitrophes (Beure, Franois, Ecole, Thise, Chalezeule, Chalèze...)
  • Serait connectées vers l'intérieur au réseau cyclable urbain de Besançon
  • Aurait un balisage spécifique

Pour mettre ce projet en place, il faut pour cela :

  • Aménager une petite boucle interne sur la rive gauche du Doubs (= site propre)
  • Sécuriser
  • Validation de la bande de roulement
  • Liaison Centre Ville par FRAC, St Paul, Pont de la République, Place de la Révolution, St Jacques, Chamars, Gare d'eau, Tarragnoz

Le candidat veut "privilégier les investissements sur les voies en site propre".

  • Étendre autant que possible le réseau site propre à partir des deux anneaux
  • Travailler sur le vivre ensemble  : En finir sur la culpabilisation des automobilistes, travailler sur la fluidité des rues pour le bénéfice de tous.

Projet de Ludovic Fagaut autoroute cyclable © dr Besançon Maintenant ©
Projet de Ludovic Fagaut autoroute cyclable © dr Besançon Maintenant

Où et comment ce projet serait-il mis en place ?

"De nombreux espaces sont disponibles pour créer des pistes cyclables en site propre !", souligne-t-il.

Quelques propositions :

  • Recycler les anciennes voies ferrées bisontines : à Besançon, il existe des anciennes voies ferrées désaffectées qui peuvent être réaménagées en piste cyclable. Il s'agit notamment de l'ancienne desserte de la Rhodia (une partie a déjà été convertie), l'ancienne desserte de la caserne, les anciennes voie de desserte de la ZI de Trépillot
  • Équiper les merlons : les merlons sont des crêtes de remblais triangulaires, souvent végétalisés et servant de murs anti-bruit. "On peut y faire passer une piste cyclable en créant une plate-forme allongée selon une ligne de niveau" + Contournement Ouest de Besançon. Ce dernier a été équipé seulement en partie d'une voie verte ("qui en plus a le mauvais goût de changer de côté plusieurs fois, ce qui oblige les cyclistes à traverser les bretelles aux ronds-points !")
  • Utiliser les quais du Doubs : la rive gauche de la boucle du Doubs, complétée par le tunnel fluvial déjà aménagé, constitue un cercle cyclable d'excellente qualité touristique. Elle est déjà largement praticable, la bande de roulement doit juste être améliorée.
  • Utiliser les délaissés de voirie : ainsi, le boulevard Kennedy, au pied des tours de l'amitié, n'a plus l'usage de ses deux voies dans le sens Planoise-Palente. La place est disponible pour une piste cyclable. Il faut y relier Micropolis et le contournement pour obtenir une continuité Chalezeule Citadelle Beure Valentin.
  • Utiliser les chemins paisibles  comme les impasses, ou ceux déjà interdits aux voitures
  • Compléter où c'est nécessaire
  • Certaines copropriétés ou propriétés privées des entités publiques pourraient contribuer par la concession d'une servitude de passage. Le bus traverse bien la Faculté des Sciences. Pourquoi les pistes cyclables ne traverseraient-elles pas d'autres domaines publics ou privés ?

Les quelques autres propositions de Ludovic Fagaut pour l'environnement :

  • Planter 30.000 arbres durant le mandat, de différentes essences, et adapter la gestion forestière en fonction de l'évolution climatique.
  • Créer des îlots de fraîcheur par végétalisation dans tous les lieux de vie de la ville (cour d'école, bâtiments publics)
  • Un plan énergétique pour la rénovation urbaine afin d'accompagner les porteurs de projets sur les normes environnementales et le montage financer des dossiers.
  • Équiper les bâtiments publics et le mobilier urbain (panneaux photovoltaïques, récupérateur d'eaux pluviales) pour valoriser les énergies renouvelables.
  • Réorienter le dossier des Vaîtes, en concertation avec les habitants, pour en faire un secteur type poumon vert de la ville.
  • Créer des potagers municipaux afin d'approvisionner les cantines municipales en bio et circuit court.
  • Conforter la politique zéro pesticide
  • Incitation aux transports doux, dont l'électrique, en multipliant les places ou aires de stationnement équipées en bornes de recharge.
  • Expérimentations sur la circulation autorégulée (sans feu tricolore) dans différents secteurs de vie de la ville.
  • Un îlot de compostage par quartier, des poulaillers municipaux, la production d'hydro-électricité au moulin Saint-Paul…
  • Créer des voies en site propre faisant naître des espaces réservés au vélo sans  perturbation des voies automobiles (exemple rue de Dole).

Anticipons et proposons nos aménagements cyclables selon nos modalités de vie plutôt que d’attendre un plan qui nous imposerait de réagir de façon précipitée. "Nous souhaitons inciter à des usages non polluant par l’offre dans l’aménagement de voies cyclables en site propre en laissant les citoyens faire leurs propres choix, plutôt que d’être dans le punitif en opposant les usagers du vélo et de la voiture", conclut-il.

Aucun élément n'a été communiqué sur l'enveloppe consacrée à ce projet.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

municipales 2020 Besançon

Vivez en direct le conseil municipal d’installation

Diaporama • L'heure est historique pour Besançon. Après trois mandats et 19 ans à la tête de Besançon, Jean-Louis Fousseret va laisser son siège à la première femme-maire de Besançon qui sera également la toute première maire écologiste. Après le rappel des résultats, les  55 nouveaux conseillers municipaux éliront ensuite Mme la Maire.

Anne Vignot : « Besançon est entrée dans les grandes villes qui ont pris l’option de la transition »

Entretien • Elue maire de Besançon, Anne Vignot revient sur sa victoire au second tour de l'élection municipale. Dans un style bien à elle, s'éloignant volontairement des clichés traditionnels des "hommes politiques", elle souhaite avancer rapidement et sûrement sur plusieurs dossiers : la gestion post-crise, la relance économique ou encore la rentrée scolaire. Rencontre. 

Besançon se réveille en vert : Anne Vignot l’emporte de 566 voix

Première écologiste et première femme maire de Besançon.  Anne Vignot a remporté d'une courte tête à 566 voix la mairie de Besançon avec 43,83% des suffrages, dimanche, devant le candidat LR Ludovic Fagaut (41,61% 10.579 voix) et le marcheur Eric Alauzet (14,55% 3.700 voix). L'abstention frôle les 61 %  

Politique

« Mise en difficulté par la crise sanitaire, la culture ne doit pas devenir l’enjeu de polémiques stériles » selon Marie-Guite Dufay

Interpellée sur les lieux culturels par François Sauvadet, président du département de la Côte-d'Or et président de l'opposition de droite à la Région, la présidente de la Région Bourgogne Franche-Comté Marie-Guite Dufay, lui répond dans un communiqué ce mercredi 20 janvier.

2022 : Engageons-nous présente ses premières propositions de « transformation » de la société

Élections législatives et présidentielle le même jour, un référendum d'initiative populaire moins restrictif, ou encore un "indicateur de bien être" au côté du PIB:L'association Engageons-nous, créée en septembre par Laurent Joffrin, ex-directeur de Libération, a présenté  ses propositions en vue de 2022.

Covid-19 : jeunes de Bourgogne Franche-Comté, « ne restez pas seuls ! »

Dans un communiqué du 13 janvier 2021, Denis Lamard, conseiller régional Bourgogne Franche-Comté délégué à la jeunesse et la vie associative et président du CRIJ de Bourgogne Franche-Comté, appelle les jeunes à ne pas rester seuls en cette longue période de crise sanitaire et de travail à distance…
Web Tv 90
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 6.45
partiellement nuageux
le 20/01 à 21h00
Vent
2.75 m/s
Pression
1004 hPa
Humidité
68 %

Sondage