Lympact se mobilise pour sensibiliser la population aux risques de la maladie de lyme

Publié le 31/05/2016 - 17:49
Mis à jour le 31/05/2016 - 17:50

L'association Lympact s'est mobilisée ce samedi 28 mai 2016 sur la place du 8 septembre à Besançon. Objectifs : sensibiliser la population à la maladie de Lyme et aux risques liés aux piqûres de tiques.

5-recemment_mis_a_jour502.jpg
©Lympact
PUBLICITÉ

Plusieurs pairs de chaussures peintes en vert étaient disposées devant le stand de l’association avec un panneau où il était inscrit « Nous sommes trop malades pour venir manifester. Nous tournons en rond, sans soin, sans aide ! » Deux phrases pour résumer le quotidien des malades de Lyme. 

Rappel des conseils pour éviter de se faire piquer par une tique

Toutes les tiques ne sont pas porteuses de la maladie mais il faut être très vigilant.C’est lors de leur repas sanguin que la transmission de maladies peut se faire. Cette transmission est donc possible si :

  • la tique est porteuse de germe,
  • le temps de contact avec le sang est suffisant

Lors de promenades en forêt ou en zone rurale, broussailleuse, humide :

Porter des vêtements longs couvrant les bras et les jambes, serrent les poignets et les chevilles de couleur claire (aide à repérer facilement la présence de tiques)

Mettre des chaussettes et des chaussures fermées.

Appliquer des répulsifs sur les parties découvertes (contre-indiqués pour les femmes enceintes et le jeunes enfants) mais leur efficacité n’est pas formellement démontrée

Regarder minutieusement chaque partie de votre corps chaudes et humides (aisselles, cou, plis des genoux, organes génitaux, cuir chevelu)

En cas de piqûre, que faire ?

Utiliser un tire-tique mais attention, il faut bien lire le mode d’emploi ! Il ne faut surtout pas tire l’animal mais le faire tourner pour qu’il ressorte tout seul. Une fois le rostre sorti, désinfecter la peau avec un antiseptique. 

Surveiller la zone piquée pendant 30 jours : si entre trois et 30 jours après la piqûre apparaît une plaque rouge inflammatoire, consulter un médecin, car il s’agit d’un premier symptôme de la maladie de Lyme. 

A ne surtout pas faire !

En cas de piqûre, n’utiliser aucun produit su l’animal dont la tête est dans la peau (ni éther, ni produit), cela pourrait provoquer des régurgitations de la tique, elle pourrait alors transmettre la maladie de Lyme par sa salive.

Lire le témoignage de Sonya, une Bisontine atteinte de la maladie de Lyme.

 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Urgences : Buzyn dévoile un « pacte de refondation » à 750 millions, sans lits supplémentaires

Urgences : Buzyn dévoile un « pacte de refondation » à 750 millions, sans lits supplémentaires

Acculée par la grève inédite touchant les services d'urgences depuis près de six mois, la ministre de la Santé Agnès Buzyn a détaillé ce lundi 10 septembre 2019 un "pacte de refondation" de 750 millions d'euros sur trois ans, mais ne prévoyant ni les lits ni les effectifs supplémentaires réclamés par les grévistes. La CGT a annoncé lundi soir qu'elle maintenait son appel à manifester mercredi.

Quels réflexes adopter face aux tiques ?

Quels réflexes adopter face aux tiques ?

Dans le cadre du plan national de lutte contre la maladie de Lyme et les maladies transmissibles par les tiques, la Ville de Besançon organise cette année encore, une campagne d’information et de prévention pour le grand public sur les morsures de tiques pour sensibiliser les Bisontins aux bonnes pratiques à adopter lors d’activités dans la nature.

Rentrée 2019 400 contrats d'apprentissage disponibles

Livres dans la Boucle 2019

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 7.31
ciel dégagé
le 19/09 à 3h00
Vent
2.97 m/s
Pression
1023.74 hPa
Humidité
77 %

Sondage