Méningite : début d’une vaste campagne de vaccination à l’université de Dijon

Publié le 03/01/2017 - 15:10
Mis à jour le 05/01/2017 - 18:36

Une vaste campagne de vaccination contre la méningite va débuter mercredi sur le campus de Dijon, où trois cas dont deux mortels sont survenus entre octobre et décembre. Environ 30.000 personnes sont potentiellement concernées par cette campagne de vaccination gratuite, basée sur le volontariat, a précisé mardi l'Agence Régionale de Santé (ARS) de Bourgogne-Franche-Comté.

capture_decran_2017-01-03_a_15.08.00.jpg
© huntl pixabay
PUBLICITÉ

Un numéro vert d’information : 0805 200 550 a été mis en place par l’ARS

Le plan va se dérouler en trois phases : la première de mercredi à vendredi concernera le pôle économie-gestion (environ 1.000 personnes) ; la deuxième touchera, entre le 9 et le 20 janvier, les quelque 10.000 étudiants et personnels de la faculté de droit et lettres ; la troisième sera élargie à l’ensemble du campus jusqu’à la fin du premier trimestre.

Les premières filières concernées sont celles que fréquentaient les deux étudiants décédés d’une méningite à méningocoque de type W135 ces derniers mois. Fin décembre, l’ARS avait également révélé que l’état de santé d’un troisième étudiant, infecté également, évoluait « favorablement ».

« Nous ne sommes plus dans l’urgence mais dans des mesures préventives, cette campagne vise à ramener le risque au niveau de celui rencontré sur n’importe quel campus », a déclaré le médecin inspecteur de la santé publique de l’ARS, Carole Boiret. En décembre, les personnes ayant eu des « contacts proches et répétés » avec les étudiants malades avaient été identifiées par l’ARS pour « leur recommander une prophylaxie antibiotique et les inviter à se faire vacciner ».

En l’absence de contact direct avéré entre les étudiants touchés par la méningite, les autorités sanitaires craignent que la bactérie circule dans le milieu étudiant via des porteurs sains. Le vaccin utilisé, en dose unique, protège contre quatre souches de méningocoque (A, C, Y et W).

 Info +

Le méningocoque est un germe très fragile qui ne survit pas dans l’environnement mais se transmet par la salive. La méningite se traduit par une fièvre, des maux de tête, une raideur de la nuque avec des vomissements et une gêne à la lumière.

Les infections invasives à méningocoque sont relativement rares en France, avec 469 cas notifiés en 2015 ayant entraîné 53 décès, selon des chiffres de l’Institut national de veille sanitaire (InVs). 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

La semaine européenne de la vaccination commence le 24 avril 2019 à Besançon

La Semaine européenne de la Vaccination (SEV) se déroule du 24 au 30 avril 2019. Cet évènement constitue un temps fort pour l’ARS Bourgogne-Franche-Comté qui rappelle que "la vaccination est la prévention la plus efficace contre de nombreuses maladies infectieuses". Deux villages Info Vaccination et les premiers seront installés à Besançon le 24 avril et Dijon le 26 avril.

Quels réflexes adopter face aux tiques ?

Dans le cadre du plan national de lutte contre la maladie de Lyme et les maladies transmissibles par les tiques, la Ville de Besançon organise cette année encore, une campagne d’information et de prévention pour le grand public sur les morsures de tiques pour sensibiliser les Bisontins aux bonnes pratiques à adopter lors d’activités dans la nature.

Nouvelle blessure avec une seringue au centre de tri du Sybert à Besançon

L'agent s'est piqué accidentellement ce mardi 2 avril 2019 avec une seringue usagée jetée dans le bac de déchets recyclables. Il s'agit du cinquième incident de ce type depuis le début de l'année. La direction du Sybert, en charge de la gestion et de la valorisation des déchets, rappelle les consignes de tri des déchets de soin.

Danger sur votre brosse à dents : deux tiers des dentifrices contiennent du dioxyde de titane

Un composé chimique présent dans de très nombreux dentifrices pourraient mettre en danger votre santé. C'est ce que dénonce jeudi 28 mars 2019 l'association Agir pour l'environnement. Selon elle, le dioxyde de titane, controversé, car il contient des nanoparticules, est largement présent dans les dentifrices. Elle souhaite que ce produit ne soit plus utilisé dans les dentifrices et les médicaments.

Mars Bleu : comment éviter le cancer colorectal ?

La campagne Mars Bleu pour sensibiliser la population au cancer colorectal (maladie des cellules qui tapissent l’intérieur du côlon ou du rectum) se poursuit encore pendant quelques jours. Les plus récentes recherches démontrent que l’alimentation et l’activité physique jouent un rôle très important dans la prévention de ce cancer. Voici quelques conseils pour éviter le cancer colorectal…

Lutte contre le cancer à l’EFS de Besançon : un médicament « vivant » pour vaincre la leucémie

C'est une première mondiale. Après cinq années de recherche, les Dr Christophe Ferrand et Dr Marina Deschamps aidés de  leur équipe de l'établissement français du sang Bourgogne Franche-Comté à Besançon ont développé de nouvelles immunothérapies dans le traitement de la leucémie. La création d’une start-up est en réflexion afin de lever deux à quatre millions d’euros.

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi
 9.5
ciel dégagé
le 21/04 à 0h00
Vent
2.09 m/s
Pression
1022.081 hPa
Humidité
84 %

Sondage